Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

26 janvier 2015 1 26 /01 /janvier /2015 23:42
26/01/2015: Voeux du Parc Naturel des Caps et Marais d'Opâle / Hervé Poher

Samer, le 26/01/2015

D’emblée, je vais me permettre d’être franc avec vous. Franc en vous avouant que lorsque j’ai voulu écrire quelques mots pour les vœux du Parc, c’était il y a 72 heures, je me suis retrouvé « cérébralement » bloqué.

 

En effet: impossible de trouver un thème, impossible de saisir une idée, impossible de trouver un fil conducteur, un semblant d’ossature à un discours des vœux digne de ce nom.

 

Et pour le discours d’un président de Parc, l’improvisation n’est pas souhaitable… Le dérapage ou le mot malheureux mal interprété est trop souvent repris par les médias… Alors chaque mot compte… Surtout pour ce discours-là.

 

Non, je n’y arrivais pas : effet de décompression après 2 années intenses pour défendre notre nouvelle charte, peut-être ; ambiance générale avec des événements nationaux préoccupants, sans doute ou simplement l’esprit ailleurs, déjà ailleurs… probablement.

 

Bien sûr, je pourrais vous dire : « Bonne année, bonne santé… Allez, on passe à table ! ». Mais cela ne ferait pas sérieux et amènerait, à coup sûr, quelques remarques désobligeantes sur notre courage inversement proportionnel à notre embonpoint… Du moins pour certains.

 

Bien sûr, j’aurais pu vous faire, une fois de plus, l’apologie du Parc, de la dynamique Parc, de l’image Parc ou de l’esprit Parc. Mais tous ces mots, vous les avez maintes fois entendus, surtout depuis ces 2 dernières années, puisque nous étions en campagne pour le renouvellement de la charte et, de plus, je n’ai aucun doute sur l’attachement viscéral que vous avez tous pour le Parc.

 

Et pourtant, il fallait que je trouve le moyen de vous présenter des vœux, de vous faire passer un message tout en vous parlant du Parc…

 

N’y arrivant pas, je me suis un peu énervé, d’autant plus que le même jour, la machine à laver la vaisselle est tombée en panne et que je n’avais plus de réseau SFR. Vous pouvez imaginer mon taux d’adrénaline !!! De guerre lasse, j’ai abandonné et j’ai décidé de passer… au classement de mes photos de Noël.

 

Et c’est en regardant les photos qu’une idée s’est imposée.

 

Comme pour vous tous, Noël, chez moi, c’est une fête familiale et cette année, nous avions la chance d’avoir à la maison, les trois enfants, les pièces rapportées et les 6 petits-enfants. Et quand je dis petits-enfants, ils sont vraiment petits : le plus vieux à 4 ans et la plus jeune à 8 mois. Et il y en a 6… Comme dirait l’autre, c’était un tir groupé.

 

Et mes petits-enfants ont tous quelque chose en commun… Outre qu’ils sont extrêmement intelligents comme leur grand-père, ils veulent tous qu’on leur raconte une histoire avant de dormir. Et c’est toujours le même livre d’histoires… Ce sont toujours les mêmes histoires… Ils les connaissent par cœur… Et si on change un tant soit peu le déroulé de l’histoire, ils râlent sur le Papy ou la Mamie qui a osé modifier le scénario…

 

Mais ce qu’ils veulent, c’est qu’on leur raconte une histoire, avec ses événements, avec son rythme, avec son imaginaire. Et ils écoutent, les yeux grands ouverts, sachant que ce n’est qu’une histoire mais ils ont besoin de cette histoire.

 

En repensant à ces petits moments de bonheur, je me suis souvenu d’un éditorial que j’avais entendu à la radio, il y a 2 ou 3 ans, avec un thème que je m’étais permis de reprendre dans une intervention au Conseil général au sujet de l’Agenda 21. Et cet éditorial disait simplement :

 

« Mesdames et Messieurs les politiques, Mesdames et Messieurs les responsables, Mesdames et messieurs les décideurs. N’oubliez jamais que les gens veulent qu’on leur raconte une histoire, triste ou gaie, héroïque ou banale, irréaliste ou quotidienne… Ils ont besoin d’entendre une histoire et c’est à vous d’imaginer, de leur concocter, de leur proposer et de leur raconter une histoire.

Si vous ne le faites pas, les gens et les peuples écrieront leur histoire eux-mêmes et le résultat pourrait être surprenant et pourrait ne pas vous plaire. Tout le monde a besoin de croire, d’espérer et aussi de rêver. Tout le monde a besoin d’une histoire.»

 

Certains d’entre vous doivent se demander pourquoi je vous parle de ce sujet bien précis… Pourquoi cette interpellation ? Pourquoi vous parler d’histoire ?

 

J’ai deux expériences pouvant expliquer ma démarche.

 

La première est la conclusion d’une réunion de bureau du Parc à Bonningues-les-Ardres, il y a peu de temps.

 

Ce jour-là, en présence de quelques élus et de plusieurs techniciens du Parc, le directeur, Monsieur Putot, a posé une question : « Le ministère de l’environnement a lancé un appel à projets concernant les territoires à énergie positive, c’est-à-dire des territoires qui ont pour objectif de produire autant ou plus d’énergie qu’ils n’en consomment. Doit-on répondre à cet appel à projets ? ».

 

Immédiatement, j’ai répondu : « Bien sûr qu’on doit répondre à cet appel à projets ! Si un Parc ne répond pas à cette ambition, ce n’est pas un Parc. C’est dans la logique Parc, dans l’esprit Parc… c’est l’essence même d’un Parc que de vouloir être un territoire à énergie positive. C’est de l’environnement avec de l’économique, plus du social. Mais parce que nous sommes Parc, ce sera pour nous, sans doute plus difficile que pour les autres. Rendre un territoire lambda positif dans son équilibre énergétique, ce ne doit pas être difficile : on s’arrange pour diminuer un peu les consommations, toutes formes de consommations et on installe des éoliennes partout.

 

Par contre, dans un Parc, dans notre Parc, il va falloir qu’on imagine autre chose. IL va falloir que le mix énergétique soit la résultante de plein de choses qu’on aura valorisées, qu’on aura inventées, qu’on aura créés ou qu’on aura fédérées… Et avec un seul but : arriver au même résultat sans planter des forêts d’éoliennes… Parce que là, un Grand Site National Classé… Parce que là-bas un site Men and Biosphère… Et entre les deux, quelques villages avec des paysages et des cimetières 14-18...

 

Et pour arriver à cela, il va falloir faire marcher nos neurones, nos oreilles, nos langues et être imaginatif. » En disant cela comme cela, j’ai fixé la barre très haut et j’aurai presque pu rajouter :  « On va essayer d’atteindre l’inaccessible… ».

 

Eh bien, Mesdames et Messieurs, à la fin de mon argumentaire, j’ai vu le regard de mes collègues élus qui étaient rieurs et riants et j’ai été surpris de voir que tous les yeux des techniciens du Parc étaient grands ouverts… Comme ceux de mes petits-enfants.

 

Et en partant, ce soir-là, je me suis dit que sans le faire exprès, je leur avais raconté une histoire. Et que cette histoire-là leur avait plu.

 

La seconde expérience est plus ancienne ; elle date de 2004 ou 2005.

 

Nous étions à Lille, au Conseil Régional, en « méga-réunion », afin de parler du SRADDT (Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire), présenté par le vice-président de l’époque, Jean-François Caron. A la fin de l’exposé, parmi d’autres, je me suis permis une remarque et j’ai simplement dit que ce schéma était bien fait mais qu’il ne faisait pas rêver…

 

Qu’avais-je dit là ! Un vice-président de la région, alors maire d’une grande commune de la banlieue lilloise, m’a remis vertement à ma place en disant : Qu’on n’était pas là pour rêver… Qu’on devait avant tout gérer… Que les difficultés financières et les problèmes sociaux ne permettaient pas de rêver et que les élus locaux avaient les mains dans le cambouis … Bref, que j’avais tout faux…

 

Et Jean-François Caron, très diplomate, avait finalement essayé de détendre l’atmosphère et de concilier les 2 points de vue en rappelant qu’un élu, c’est avant tout quelqu’un qui doit « avoir les pieds dans la boue mais la tête dans les étoiles ».

 

Alors, Mesdames et Messieurs, nous sommes nombreux dans cette salle à avoir été ou à être encore élus locaux. Et nous savons tous pertinemment que : l’administration, c’est compliquée ; que la réglementation, c’est pénible ; que les nuits sont longues quand on n’arrive pas à boucler un budget, qu’on a toujours l’impression de devoir faire plus en ayant souvent moins… Et que les financiers sont souvent à l’affût et sont toujours des tueurs d’initiatives ou de rêves…

 

Bref, que la vie d’un élu local n’est pas une sinécure.

 

Pourtant, il existe encore quelques niches ; non pas des niches fiscales mais des niches d’imagination, des territoires d’expérimentation, des horizons de vagabondage… Tout cela, vous pouvez le trouver… Simplement, dans un Parc et dans une charte de Parc.

 

Oui Mesdames et Messieurs, vous êtes dans un Parc. Et cela peut vous servir à condition que vous ne preniez pas le Parc comme une structure supplémentaire du mille-feuilles, pas comme une construction technocratique « gendarmesque », pas comme un « Bidule » que certains ont créé pour se faire plaisir…

 

Oui, vous êtes dans un Parc et reprenez simplement la charte du Parc et potassez-la… Vous pouvez y trouver tout ce dont vous avez besoin… Sauf les sous… Mais ça, ça peut venir après. Vous pouvez y trouver l’environnement sous toutes ses formes, l’aménagement du territoire, l’agriculture, l’histoire locale, l’éducation… Et j’en passe… Et dans ce Parc, vous trouvez des élus, des non-élus, des professionnels, des associatifs… Un panel complet de notre société. Et en plus, cerise sur le gâteau, il y a l’Etat, la Région, le Département qui eux aussi aiment bien les dynamiques collectives pour être des bâtisseurs d’avenir.

 

Oui, vous êtes dans un Parc et vous pouvez y trouver tous les éléments pour construire une histoire… Mais avec vos passions, avec votre imagination, avec votre langage. N’oubliez jamais qu’un Parc, c’est un territoire, d’exception, d’excellence et surtout d’expérimentation mais à condition que les gens en aient conscience et s’en servent.

 

Alors servez-vous en et n’ayez pas peur ; N’ayez pas peur de puiser dans le Parc, de vous servir du Parc, d’essayer dans le Parc et avec le Parc : c’est son rôle, c’est sa mission, c’est son ADN.

 

Oui, vous êtes dans un Parc et vous avez le droit d’avoir des idées, vous avez même le droit de voler des idées et vous avez aussi le droit d’être, dans l’imaginaire et le progrès, meilleurs que les autres. Personne ne vous reprochera de vouloir avancer, de vouloir inventer, de vouloir progresser. Et le Parc peut être le laboratoire de vos expériences, doit être un des outils de vos ambitions collectives et peut être le support de vos histoires.

 

Et je terminerai comme j’ai commencé : avec mes petits-enfants.

 

Savez-vous que j’ai écrit pour chacun d’eux, un conte… Des contes qui sont fait pour eux. Et je dois reconnaitre que ce n’est pas un exercice facile… C’est dur d’écrire une histoire. Et le plus dur, bien souvent, ce n’est pas de trouver une idée mais de trouver le mot, le mot qui peut déclencher l’idée…

 

J’espère que ce soir, je vous ai donné envie d’écrire ou même de dessiner et j’espère que vous aurez compris qu’il y a des endroits où l’on peut encore trouver certains mots…

 

Mesdames et Messieurs. Excusez-moi si j’ai été un peu long ; excusez-moi si j’ai été un peu grandiloquent ; excusez-moi si j’ai fait du « Poher »… Mais, dans l'existence, il y a des moments qu’on ne vit pas 2 fois.

 

Mesdames et Messieurs. Je vous souhaite pour l’année qui vient et pour celles qui suivront, je vous souhaite d’avoir confiance dans l’avenir, de trouver les mots, d’oser et de réussir, d’inventer de belles histoires et d’être, dans votre vie de tous les jours, tout simplement heureux.

 

Hervé Poher

26/01/2015: Voeux du Parc Naturel des Caps et Marais d'Opâle / Hervé Poher
26/01/2015: Voeux du Parc Naturel des Caps et Marais d'Opâle / Hervé Poher
26/01/2015: Voeux du Parc Naturel des Caps et Marais d'Opâle / Hervé Poher
26/01/2015: Voeux du Parc Naturel des Caps et Marais d'Opâle / Hervé Poher

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans Parc

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)