Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

15 novembre 2016 2 15 /11 /novembre /2016 19:24
Question sur la certification des comptes des hôpitaux sans toucher au secret médical.

Question sur la certification des comptes des hôpitaux sans toucher au secret médical.

 Question Orale :  Certification des comptes des hôpitaux

Madame la Ministre

L'article 17 de la loi du 21 juillet 2009 portant réforme de l'hôpital et relative aux patients, à la santé et aux territoires a inscrit dans le code de la santé publique le principe de la certification des comptes de certains établissements publics de santé.



   Mais des commissaires aux comptes demandent, afin de certifier conformes ces établissements, de pouvoir effectuer des rapprochements entre la codification des actes médicaux facturés et les dossiers des patients. Pour cela, ils souhaitent l'accès au contenu des groupes homogènes de séjour, ce qui nécessite la levée du secret médical. Or seul le médecin de l'assurance maladie, lors des contrôles liés à la tarification à l'activité (T2A), a la faculté et sait apprécier la pertinence du codage des actes en regard des dossiers médicaux.
 


   Comme le secret médical s'impose aussi vis-à-vis des personnes tenues au secret professionnel, comme l'a précisé la jurisprudence tant administrative que judiciaire, il conviendrait que les commissaires aux comptes puissent effectuer l'ensemble des contrôles nécessaires, dans l'optique d'une certification conforme, sans avoir à  lever ce secret médical.



   Dans les faits, le commissaire peut contrôler les procédures d'optimisation de codage (des actes) en ayant accès aux processus de travail des départements d'information médicale (DIM). Il a par ailleurs le résultat de la mission de contrôle T2A du médecin de l'assurance maladie qui lui permet de vérifier l'optimisation du codage des actes. Il peut, aussi, comme l'a fait la Cour des comptes dans ses rapports sur la gestion des hôpitaux, se baser sur l'analyse et l'audit du processus « produits de l'activité », tels que décrits par la direction générale de l'offre de soins et la direction générale des finances publiques.



   Mais dans la pratique, certains commissaires ne certifient que partiellement les comptes, s'ils ne peuvent

  • soit avoir accès aux dossiers médicaux,
  • soit appliquer une solution de contournement, élaborée par la compagnie nationale des commissaires aux comptes, via un audit réalisé à partir d'un échantillon de dossiers par des médecins DIM « experts ». Mais cette procédure, très discutable d'un point de vue statistique, ne garantit pas le secret médical. Demander au DIM de procéder à l'anonymisation d'un échantillon représentatif de plusieurs dizaines de milliers de séjours annuels est difficilement faisable au regard de la mobilisation et du temps qu'il faudrait pour la réaliser.
  •  

Aussi, de fait, Madame la Ministre, certains établissements ne sont certifiés que partiellement. Comment fait-on pour résoudre ce problème sans égratigner le secret médical ?

Réponse à Madame la Ministre

Madame la Ministre.

 

Merci de votre réponse mais dans la pratique, je ne suis pas sûr que cela puisse convenir à tous nos gestionnaires d’hôpitaux et que ceci respecte complétement le principe du secret médical. Mais, je l’avoue, vous nous avez donné un peu d’espoir.

 

Je veux bien reconnaitre que le secret médical est quelque chose de bien spécifique et le problème, c’est qu’il ne se coupe pas en tranche : il est global et absolu. De plus, dans le code de déontologie, dans le code de la santé publique, dans le code pénal et dans les multiples jurisprudences, il s’impose même à d’autres médecins quand ceux-ci ne participent pas à l’acte de soin.

 

Alors qu’il faille un commissaire aux comptes pour vérifier la balance globale (fonctionnement, investissements, recettes, dépenses, amortissements, emprunts…) des hôpitaux, c’est normal !!

 

Mais pourquoi aller vérifier le codage dans les dossiers ?  Peut-être parce ces commissaires ne sont pas toujours convaincus de l’exactitude de certaines démarches… En terme officiel, on ne dit pas « exactitude, inexactitude ou mauvais codage… » ; On dit « procédure d’optimisation du codage ».

 

  Mais je ne vois pas des hôpitaux facturer des appendicites virtuelles, inventer des antécédents ou surcoder des critères… Oublier des actes, par contre, cela peut arriver. Et je ne suis pas sûr que les vérificateurs de l’assurance maladie le signalent systématiquement.

 

En résumé, Madame la Ministre, l’idéal serait, bien entendu de trouver un expert-comptable, qui en plus aurait fait des études de médecine et qui, en plus, aurait accepté de travailler pour l’Assurance Maladie. Mais ce type de personnage fait partie d’une espèce extrêmement rare… D’autant qu’il y a des inadaptations génétiques évidentes entre les 2 professions.

 

Il y a quelques années, un haut cadre de l’Assurance maladie nous disait, en commission des affaires sociales et en parlant des hôpitaux, que « Les médecins feraient bien d’apprendre un peu la finance ; cela nous aiderait à gérer… ».  Ce à quoi j’avais répondu que « Que Les financiers et les comptables feraient bien d’apprendre un peu la médecine. Cela les aiderait à comprendre.»  

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans Questions Sénat

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)