Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

7 décembre 2016 3 07 /12 /décembre /2016 00:31
07/12/2016 : Sénat/ Contrats de ressources/ Partie II/ Hervé Poher

Madame la Présidente, Madame la Ministre, Mes chers collègues.

 

J’entends vos inquiétudes ; je perçois vos réticences et je comprends vos interrogations. Mais ceci n’est qu’une résolution ; ce n’est pas une PPL. Le but d’une résolution, c’est d’attirer l’attention du gouvernement sur un sujet qu’il doit travailler.   

 

Et plutôt que de revenir sur le principe de cette résolution, permettez-moi de vous conter 1 anecdote, qu’on pourrait appeler : « Candeur et vicissitudes d’un élu local. »

 

J'ai été élu Maire de ma commune le 18 Juin 1995.  La première réunion importante pour moi, réunion programmée par mon prédécesseur, s’est déroulée trois jours après mon élection. Elle se passait en Mairie et sur l’invitation, il était noté : « Le champ captant de Guînes. »

 

Autour de la table, il y avait : Des représentants de ce qu’on appelait alors la DDE, le délégataire de la commune, un hydrogéologue nationalement connu, des techniciens et des élus du Conseil Général et plusieurs représentants de l’Agence de l'Eau

 

   Et tout cet aéropage de personnes importantes était venu expliquer au jeune maire que j’étais : Que ma commune était sur un champ captant irremplaçable, champ captant qui alimentait toute une région ; Que je me devais de le protéger ; Que je devais refaire tout mon assainissement collectif qui avait été mal fait et conçu en dépit du bon sens; Que je me devais de bâtir une seconde station d’épuration ; Que je devais déplacer une ou deux exploitations agricoles ; Etc,etc…

 

   Tout jeune élu, manquant indéniablement d'expérience et sans doute encore grisé par les vapeurs de la victoire, je répondais invariablement : " Pas de problème ; nous le ferons !!"

 

    Le seul point de désaccord fut lorsque l’hydrogéologue m'annonça qu'en toute logique nous devions déplacer le cimetière !!... Un cimetière qui était là depuis 10 siècles !! Je refusais catégoriquement, pas parce qu'en tant que médecin j'alimentais régulièrement ce cimetière, mais simplement parce que ce déplacement était psychologiquement indéfendable au niveau de la population.

 

    Bref, plein de bonne volonté, j'étais prêt à foncer et je voulais être le chevalier blanc de la protection de l’eau…

 

   On peut imaginer de grandes choses quand on est totalement inconscient ! Et malheureusement, quand on est responsable d’une collectivité, on ne peut pas être inconscient très longtemps.

 

             Un mois plus tard, les mêmes personnes, qu’en privé j’appelais « mes tortionnaires », se réunissaient pour aller plus loin dans la démarche. Et là, croyez-moi, je fus vite dégrisé car la douche était un peu froide : on m'amenait les estimations financières... et elles étaient salées, ces estimations : 30 millions de francs H.T. et plus du 1/3 à charge de la commune… 30 millions… 1995… c’était 2 fois le budget annuel total de la commune…  2 fois le budget : Pour réparer un assainissement collectif, pour défoncer des rues, pour embêter les gens pendant des mois, voire des années, pour endetter la commune, pour augmenter les impôts et le prix de l’eau… Tout cela pour protéger de l’eau qui servait à 98% à nos voisins.

 

  On a beau être novice, inconscient et utopiste, il y a des choses qu’on comprend très vite… Et en particulier l’impact sur votre côte de popularité… Je n’en dirai pas plus !

 

    Et c'est de cette réunion et de cette prise de conscience, qu'est partie notre réflexion basée sur une question simple : "Est-il normal qu'une commune de 5000 habitants assume entièrement la protection d'un champ captant qui sert à plus de 100 000 personnes ?" Même avec 40% de l’Agence de l’eau et 40% du Conseil Général. Il restait 20%... Les guinois ne méritaient pas cette punition.

 

Et nous avons inventé un contrat de ressources : 3 centimes de franc/m3 (c’est-à-dire 0.0045€), pour tous les consommateurs, guinois compris, et en exonérant, pour des raisons économiques certaines entreprises… Et nous avons tout fait… Tous nos travaux… Même ce qui semblait impossible ou improbable… Et à postériori, nous en sommes fiers. Et rien dans la poche du délégataire ; tout dans le budget de la commune.

 

 Pourquoi cette anecdote ?

 

    Simplement pour vous rappeler que la DCE a des objectifs qui sont logiques, qui sont nobles et qu’ils ne sont pas irréalisables… Mais qu’on ne pourra réussir que si on arrive à créer une dynamique collective ; dynamique : Avec les gros intervenants mais aussi avec les petits maitres d’ouvrage ; Avec l’ensemble des décideurs locaux ; Et avec ceux qui sont sur le terrain et qui sont confrontés, de façon quotidienne, au labyrinthe administratif et au casse-tête financier.

 

   Et un contrat de ressource n’est qu’un petit plus pour aider les décideurs locaux à oser, à avancer et à être exemplaires.

 

   L’objectif de la DCE est clair : « Un bon état écologique de toutes les masses d’eau ».

 

   Mais cet objectif ne pourra être atteint, même si l’échéance a été retardée, que grâce à des politiques nationales et locorégionales fortes et grâce à des volontés et des bonnes volontés locales…

 

   Mais ce que je dis pour l’eau est, sans doute, aussi valable pour bien d’autres politiques. Le seul juge de paix, c’est l’efficacité… Et surtout le résultat.

 

  Alors invitons la dynamique, tutoyons l’efficacité et osons le résultat. Pourquoi pas ?

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans Senat

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)