Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20 mai 2020 3 20 /05 /mai /2020 09:56

« Charlotof découvrit que la célébrité

N’est pas toujours issue d’une langue bien maniée. »

22/05/2020: Comment les Charlotte sont entrées dans la grande histoire

Pièce n° 8 pour confinés : « De l’utilité de zozoter. »

Moscou, année 1917.

 

LE NARRATEUR :

La révolution russe a marqué notre histoire.

Lénine et ses compères construisaient la victoire.

Pour tous les bolcheviques, ce n’était pas aisé

Car le grand chef avait des problèmes pour parler.

 

LENINE :

Camarade Charlotof, toi qui es philosophe,

Il faudrait me prouver que tu as bien l’étoffe

D’une révolutionnaire capable de trouver

Des arguments valables qui pourraient soulever

Un monde martyrisé, voulant se libérer

Du joug des Romanov, tyrans insupportables,

Montrant une arrogance souvent inacceptable,

Qui, grâce à la sueur du peuple des moujiks,

S’enrichissent sur le dos de nos services publics,

Que nous avons bâtis, durant des décennies

Pour la plus grande gloire de notre mère patrie,

Car la Russie se doit d’être le seul étendard

Des peuples qui résistent aux visées des barbares

Qui sont à nos frontières et qui veulent imposer

Des idées d’exploiteur qu’il nous faut condamner,

Car en les acceptant, nous serions des esclaves

De ces dégénérés, d’origine moldave,

Ce qui est impensable pour un libérateur

Qui n’aspire qu’à construire la nation du bonheur.

                 

CHARLOTOF :

Dites-moi, camarade. Sans vouloir vous vexer,

J’ai du mal à comprendre vos phrases alambiquées.

                

LENINE :

 

Oui, je sais, très souvent, on m’a fait remarquer

Que mes phrases sont trop longues et jamais ponctuées,

Déformation pénible que je tire de l’enfance

Et qui fait que j’ai la très fâcheuse tendance

A vouloir terminer avant de commencer,

Ce qui, en politique, pourrait bien me gêner,

Car comme j’ai toujours peur d’oublier mes idées,

Je dis tout d’un seul coup dans des phrases rallongées.

 

CHARLOTOF :

Camarade, je dois dire que c’est la première fois

Que je vois un leader qui parle comme cela.

 

LENINE :

Je vais te raconter pourquoi j’ai cette manie

Résultant d’un défaut compliquant toute ma vie

Car quand j’étais enfant, j’avais un vrai problème

Avec les syllabiques et avec les phonèmes

Que je n'arrivais pas à dire correctement

Donnant à mes paroles des sons incohérents

Ce qui, tu en conviens, peut compliquer la vie.

 

CHARLOTOF :

En terme très savant, on parle de dysphasie !

 

LENINE :

C’est cela, mon amie. Mais en plus, je souffrais

D’un bégaiement tenace et puis, je zozotais.

Mes copains rigolaient et ma mère pleurait,

Voyant que je traînais une image de taré.

 

CHARLOTOF :

Avoir une dysphasie, avec un bégaiement,

Devait être pénible…. Surtout en zozotant !

 

LENINE :

J’en fus traumatisé et bien sûr complexé,

Si bien que mes parents, voulant me faire soigner

M’emmenèrent de force chez un orthophoniste

Qui, de suite, m’obligea à apprendre une liste

De phrases incohérentes et dures à prononcer

Mais qui n’avaient qu’un but : me forcer à parler

En exerçant ma langue à dire des mots idiots,

Tout en reprogrammant les neurones du cerveau,

Qui, en étant sincère, fonctionnèrent beaucoup mieux

Même si, tu peux le voir, mes dires sont ennuyeux.

Et j’ai dû répéter, un bon millier de fois

Des phrases que, bien souvent, je ne comprenais pas,

Mais au bout de quatre ans, je les eus en horreur,

Détestant chaque mot qui faisait mon malheur.

Les effets furent terribles ; j’en devins obsédé

Par ces mots imbéciles, trop souvent répétés.

                 

CHARLOTOF :

Quel genre de phrases était-ce ?

 

LENINE :

 …………………………………. Des bêtises à pleurer !

Je vais te les citer et tu pourras juger.

 « Le roi Eloi n’aboie que trois fois dans le mois »

 

CHARLOTOF :

Et quel en fut l’effet ?

 

LENINE :

 ………………………. Je déteste les rois

Et je ne supporte plus la bidoche qui aboie.

 « La princesse, qui paresse, caresse des fesses d’abbesse »

 

CHARLOTOF :

Je devine les effets !

 

LENINE :

…………………………. J’exècre les princesses,

J’abhorre les abbesses et ne touche pas les fesses.

« Le tsar tartare part tard car César, star notoire,

Gloire des anars, amarre tard son lard de bâtard »

 

CHARLOTOF :

 L’effet est prévisible !

 

LENINE :

…………………….. J’ai en horreur les tsars,

Les anars et les stars. Par contre, j’adore la gloire !

Le lard ne me va pas ! Je mange du pain de mie,

Le bâtard me donnant, une sorte d’allergie.

« La mince junte du prince feinte, évince et rince l’absinthe »

 

CHARLOTOF :

On peut imaginer !

 

LENINE :

 ………………………. Je honnis tous les princes

Et je ne supporte pas les gens qui sont trop minces.

L’absinthe est une boisson qui ne me convient pas,

Et je m’astreins à ne boire que de la vodka

Même si mon médecin, me l’a déconseillé.

 « L’altier potier rentier héritait en entier

De la tune d’une fortune, opportune, en agrumes »

Cette phrase ne se comprend que si on a un rhume.

Elle est trop difficile… Il faut savoir la faire !

 

CHARLOTOF :

 Le résultat sur vous ?

 

LENINE :

 …………………………. La fortune m’exaspère,

Et les potiers m’ennuient. Je hais tous les agrumes

Et si on parle de tune, je vole dans les plumes.

 « Partons, car le patron poltron parle pognon »

 

CHARLOTOF :

C’est presque une évidence !

 

LENINE :

……………………………… Les patrons sont des cons !

Voilà, je t’ai cité quelques phrases imbéciles

Qui font que je ne suis pas toujours très habile

Dans l’élaboration d’un discours bien pensé

Et c’est bien pour cela que je t’ai fait mander

Car tu es philosophe et tu sauras me dire

Ce que je dois trouver pour abattre l’empire.

                     

CHARLOTOF :

Je crois, cher camarade que le travail est fait.

Tu m’as livré, ce soir, tous les principaux traits

Qui feront l’ossature d’une nouvelle politique.

                      

LENINE :

Ah bon ! Où vois-tu ça ?

 

CHARLOTOF :

 ………………………. Il faut que je t’explique.

Tu dois être crédible dans tes orientations.

Il faut que l'on puisse dire "Lénine n'est pas un con !"

Tu dois donc te baser sur toutes les répulsions

Dont tu as hérité de ton éducation.

Il faut d’abord occire l’ensemble des patrons

Qui veulent vous exploiter et gagner du pognon.

Puis il faut interdire les immenses fortunes ;

De même, tu dois proscrire le lard et les agrumes.

Il faudra supprimer le tsar et les princesses 

Et être vigilant sur les fesses des abbesses.

On ne devra jamais consommer de l’absinthe

Et tu décréteras la déchéance des princes ;

Le goulag pour tous ceux qui mangent des steaks tartares,

La stérilisation pour les pères de bâtards ;

Tu feras fusiller les étudiants anars

Car ils ont trop tendance à se prendre pour des stars.

Il faudra enfermer des milliers de rentiers

Et faire décapiter tous ceux qui sont potiers.

 

LENINE :

Cette idée ne sera pas appréciée du peuple.

 

CHARLOTOF :

Un dirigeant ne peut se plier à la meute.

Tu dois être sévère, dur et impitoyable.

Tu dois éradiquer la caste des notables.

Un bolchevique ne doit pas avoir de remords,

Ou s’il en avait un, c’est un bolchevique mort.

                      

LENINE :

Mais j’ai peur d’être pris pour un vrai dictateur ?

 

CHARLOTOF :

Tu en auras la force, le courage et l’honneur.

Tu as été forgé par un orthophoniste

Qui a fait que ta langue et que tes mots existent.

Alors, sois comme tu es… Haïssant les pervers !

Sois pour le peuple russe, un révolutionnaire.

 

LENINE :

Je n’aurais jamais cru qu’en zozotant autant,

J’aurais un tel destin…  En tous cas, c’est parlant.

22/05/2020: Comment les Charlotte sont entrées dans la grande histoire

EPILOGUE DE : DE L’UTILITE DE ZOZOTER.

 

LE NARRATEUR :

Bien sûr, tous les grands hommes n’ont pas le même parcours.

Un destin national se construit, jour à jour

Et il n’est pas courant qu’un trouble orthophonique

Donne les orientations d’une œuvre politique.

 

Pourtant, Lénine avait des troubles de la diction

Qu’il avait soignés par la rééducation.

Cela lui a donné beaucoup d’a priori

Qui ont eu un impact sur toute la Russie.

 

Charlotof fut sacrée « Ame grise du Kremlin ».

Pour tous les bolcheviques, elle montra le chemin

De la révolution et de la vraie justice.

Le peuple peut aimer un boucher qui pratique.

 

Car, quand on veut lutter contre certaines idées,

Il faut savoir tuer et vouloir épurer ;

De tous temps, on l’a fait, sans même le regretter

Sauf quand il a fallu sacrifier les potiers.

 

Dans une révolution, il arrive bien souvent

Qu’on perde des repères et, sans discernement,

On massacre et on viole, au nom du peuple roi.

On ne fait que changer de tyran et de loi.

 

Lénine a pu garder sa façon de parler.

Il faisait des discours aux phrases démesurées.

Le peuple admiratif ne le comprenait pas.

C’est comme ça qu’on invente les critères de la foi.

 

Si un jour vous voulez devenir un leader,

Sachez être violent et maniez les rancœurs ;

Et pour être l’objet de la vénération

D’un peuple, n’usez pas de la ponctuation.

 

Lénine l’avait bien dit : « Un révolutionnaire

Doit avoir un langage qui ne sera pas clair.

Si un peuple comprend le discours d’un tyran,

Il n’aura pas l’envie d’aller plus de l’avant.

Un moujik ne veut pas d’une bonne éducation ;

Le savoir est nuisible à la révolution »

 

22/05/2020: Comment les Charlotte sont entrées dans la grande histoire

Toutes ces histoires écrites pendant le confinement

Sont réservées, bien sûr, à mes petits-enfants.

Même s’ils sont un peu jeunes pour saisir les tenants,

Ils comprendront tout ça quand ils seront plus grands.

                                                                Papy Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans contes pour petits

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)