Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

3 juin 2013 1 03 /06 /juin /2013 22:26

 

objectif2030

Arras, le 3 juin 2013.

     Je me dois de donner un avis sur 2 domaines pour lesquels j’ai une délégation : l’environnement et le climat

    Aussi, permettez-moi de vous poser une simple question : quelle différence évidente il y a-t-il entre le SRADT 1ère version et l’actualisation présentée aujourd’hui. La différence qui saute aux yeux, comme l’a remarqué Alain Wacheux, c’est d’abord l’orthographe. Avant, on écrivait SRADT ; maintenant, on dit SRADDT. Il y a un D en plus. C’est ce qu’on appelle la « Grenellisation ».

   Et pour être rapide, permettez que je ne fasse que 9 remarques, en déclinant le D.

D comme dépassé

   Si je dis cela, n’y voyez surtout pas une critique. C’est une simple constatation  et vous n’y êtes pour rien. Mais dans le domaine de l’environnement et dans le domaine du climat, le jour où vous actualisez vos connaissances et vos intentions, vous êtes déjà dépassé et vous êtes bon pour tout recommencer.

   Car ce qui était des questions  en 2006 est devenu des certitudes en 2013 ; et nous savons que nos pressentiments de 2013 seront nos inquiétudes de demain.  Dans le cadre de la détérioration de l’environnement et dans celui de la modification du climat, nous assistons à une formidable accélération du temps. Et pour ça, personne ne peut anticiper à outrance. Hélas !

D comme Dialogue

   Devant ces urgences environnementales, il était important que s’instaure un dialogue local, locorégional, régional et national. Et à ce sujet, permettez-moi, très sincèrement, de remercier la Région qui nous a toujours associé à ces démarches et à ses réflexions : dialogue et participation dans le cadre du Climat, dans le cadre de la transition énergétique, dans le cadre de ses politiques environnementales, sans oublier le dialogue permanent dans le cadre de la gestion du Parc Naturel des Caps et Marais d’Opale.

   Dans toutes ses démarches, la Région nous a toujours associés et elle n’était pas obligée de le faire. Cela montre une certaine notion du pragmatisme… notion qui n’est pas forcément partagée par les services de l’Etat.  

D comme Débat

   Parce que le sujet est d’importance et que ce n’est pas uniquement des courbes qui évoluent sur un papier… L’évolution du climat et l’environnement sont des sujets essentiels pour la région Nord-Pas-de-Calais. Et portent forcément à débat !

   Comment voulez-vous qu’il n’y ait pas débat quand on sait qu’on a mesuré la production des gaz à effet de serre pour toute la région Nord-Pas-de-Calais ; qu’on a découvert que la moitié de ces gaz est produite par l’industrie ; et que dans cette moitié, la moitié est produite par une seule usine. C’est-à-dire qu’une seule usine produit à elle-seule un quart des gaz à effet de serre de toute la région… Là-haut, au nord du Nord !

   Oui, c’est problématique… Mais cette usine, c’est de l’industrie, de l’activité, des richesses locales, du travail pour des hommes et la vie pour des familles.

   Alors, il doit y avoir débat. On ne peut pas faire autrement.

D comme Département

   J’oserai reprendre une réflexion d’un vice-président du Conseil régional avec lequel je travaille souvent. Il me disait, l’autre jour : « Nous, Région, nous avons avec l’Etat des obligations de schémas d’où découlent des   programmes… mais dans bien des domaines, c’est vous, les départements, qui avez les compétences. » Et oui, nous sommes les éléments indispensables pour certaines politiques. Même si ce n’est pas, forcément, par ce volet-là que nous sommes le plus connus et reconnus. Mais tant que les compétences et nos volontés  seront ce qu’elles sont, nous serons incontournables :

L’aménagement foncier rural, avec tout ce que ça comporte, c’est nous.

Les espaces naturels sensibles, c’est nous ;

La gestion des terrains du Conservatoire du Littoral et des réserves nationales, c’est nous ;

la réglementation boisement, avec toutes ses composantes, c’est nous ;

les périmètres de protection agricole et des espaces naturels périurbains, c’est nous ;

les politiques de l’eau en accompagnement de l’Agence de l’Eau, c’est nous ;

La gestion des wateringues, c’est nous ;

et je me permets d’ajouter toutes les politiques à visée environnementale, rurale et agricole intégrées dans notre Agenda 21… sans oublier l’opération Grand Site des deux Caps dont nous sommes les leaders.

Et j’arrête là la liste de nos domaines d’intervention ; certains pourraient en être encore plus jaloux

  Mais, quand on parle de Trame Verte et Bleue, on est obligé de prendre en compte les politiques départementales.

   Quand on parle aménagement du territoire, dans un département de 6671 km², dont 70% de l’espace est composé de ruralité, vous ne pouvez pas vous passer des politiques départementales.

   Comment voulez-vous pratiquer une gestion économe du foncier sans passer par la case département ?

   Comment voulez-vous appréhender le problème de la périurbanisation sans faire appel aux compétences départementales ?

D comme Déception voire Désespoir

   Et la tentation est grande de tomber dans la sinistrose…

Quand on voit qu’à Daho, comme à Copenhague, les égoïsmes nationaux ont dominé les débats ;

Quand on sait que nous avons déjà perdu 99,9% de notre patrimoine naturel ; et que d’ici 2050, nous aurons perdu encore 50% du 0,1% qui nous reste ;

Quand on voit que le prix du gaz a augmenté de 80% depuis 2005 ;

Quand on regarde la liste de tous les produits qu’on retrouve dans l’eau dite « potable »… Et je parle en tant que Président de l’Agence de l’Eau ;

Quand on voit que dans notre région, le nombre de déclarations de catastrophes naturelles a été multiplié annuellement par 3 en 10 ans ;

Quand on sait que niveau de la mer augmente, inexorablement, de 2 à 4 millimètres par an, à l’écluse Tixier, là-bas près de Dunkerque.

   Il y a de quoi être inquiet, voire plus…

Alors « D comme Dynamique »

   Car pour ne pas tomber dans le catastrophisme, il faut réagir, essayer d’avancer et de modifier la marche des choses. Parce que les choses ne peuvent pas être inexorables…

   Et comme je l’ai dit, lors des réunions Rifkin : « Cette dynamique sera collective ou ne sera pas ». En disant collective, je désigne : l’Etat, toutes les collectivités territoriales, les collectivités locales, les forces vives de notre économie et le citoyen, urbain ou rural.

   Et c’est parce que cette dynamique ne peut être que collective que nous vous proposons autant de chef de file qu’il y a d’acteur. Chacun a sa pierre à apporter dans le cadre de cette mobilisation. Région, Départements, communes et EPCI, associations, industriels ou simples citoyens.

   Vous n’avez pas le choix  et nous n’avons pas le choix. Le diagnostic est partagé ; l’urgence devra être assumée par tous.

D comme Distillation

   Rassurez-vous, je ne vais pas vous parler de la fabrication du genièvre de Houlle. Non, je parle de la distillation des idées et des mots.

   En 20 ans, notre lexique s’est fortement enrichi de mots et de locutions qui n’étaient pas dans nos formats : Développement Durable ; Trame verte ; Transition énergétique ; Obsolescence programmée…  Toutes ces notions distillées de façon quotidienne finissent par s’inscrire dans les esprits, puis dans la pensée, et enfin dans les programmes.

   Dans ce domaine-là, plus qu’ailleurs, les mots finissent par forger les idées.

D comme Demain

   S’il y a bien un domaine où nous avons tous un même devoir, nous élus, décideurs et citoyens, c’est bien de préparer l’avenir, de préparer ou réparer la maison de demain et de former les maçons de demain parce que, comme vous  l’avez écrit, « la biodiversité est un bien commun. »

   Avec une évidence : dans le domaine de l’environnement, de l’impact de l’humain sur la nature et sur les futurs possibles, les nouvelles générations apprennent et comprennent beaucoup plus vite que nous.

   D’où les clubs Eden, d’où la sensibilisation à l’environnement, d’où la notion de développement durable…

Et je terminerai par « D comme Durable »

   Parce que les enjeux environnementaux sont peut-être plus aigus, chez nous, dans le Nord-Pas-de-Calais, qu’ailleurs… il nous faut simplement adopter 4 règles essentielles :

Il nous faut reconnaitre un état des lieux, fruit d’une histoire que nous assumons tous ; et il n’est pas brillant, notre état des lieux, mais c’est le nôtre.

Il nous faut afficher clairement la fragilité de nos écosystèmes ;

Il nous faut participer de façon volontariste à la lutte contre le changement climatique ;

Et il nous faut partir à la reconquête de notre biodiversité.

   En conclusion, après ces 9 D, permettez-moi de rappeler

Que le département n’est pas uniquement une collectivité qui fait du social ou de la randonnée. Nous faisons, nous aussi, de la prospective, de l’aménagement et du bien-être

Rappeler que dans le cadre des SRADDT, SRCAE et SRCE, les départements sont incontournables… Parce que, pour certaines choses, les départements représentent le bon niveau de subsidiarité. Pour être franc, nous avions même certains pouvoirs ou compétences qui n’étaient pas mis en œuvre et qui pouvaient être utiles… Dans le cadre d’une certaine idée du Développement Durable, nous avons comblé cette lacune.

 Et pour terminer, sachez que, dans le domaine de l’environnement, du développement durable, de la trame verte, de la lutte contre le changement climatique, nous serons toujours, à vos côtés, des partenaires attentifs, sérieux et volontaristes. Et quand nous ne serons pas à vos côtés, c’est simplement parce que nous serons devant.

   Car nous savons que « La dynamique sera collective pour que, nous l’espérons, la victoire soit, un jour, aussi collective. »

 

Hervé Poher

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans CG: Environnement

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)