Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

4 avril 2000 2 04 /04 /avril /2000 10:05

PRS santé Poher

 

Arras, Conseil Général, colloque sur les PRS 

Permettez-moi, au nom du Président HUGUET, de vous souhaiter la bienvenue au sein du Conseil Général du Pas-de-Calais.

Et si je vous souhaite la bienvenue, de façon aussi sincère, ce n’est pas parce que je suis un Vice-Président bien élevé…C’est simplement que votre présence ici est, pour nous, porteuse de nombreux symboles.

C’est un symbole, car ici, vous n’êtes pas à la DRASS,  vous n’êtes pas à la DASS, ni au CHU, ni à la Préfecture…Vous êtes dans un bâtiment où siègent des élus. Cela veut simplement dire que la santé ne doit pas être, ne peut plus être un domaine uniquement réservé aux médecins, une problématique uniquement réservée aux spécialistes, une gymnastique financière uniquement réservée aux techniciens. C’est aussi un problème humain où les élus ont le droit et le devoir de s’impliquer, de comprendre et de participer.

C’est un symbole, aussi, parce que dans ce bâtiment, Mesdames, Messieurs, on ne sait pas utiliser le langage médical et on n’aime pas utiliser le langage technocratique. Non, nous, quand on parle santé, on parle : « maladie, douleur, souffrance » mais je dois avouer que nous avons du mal parfois à nous comprendre. Car, dans ce domaine très spécifique qu’est la santé, il est indispensable de parler deux langues : celle des chiffres qui est purement intellectuelle et celle de la solidarité qui est purement affective. Mais l’idéal serait de trouver une langue commune.

 

Symbole enfin, parce qu’ici, vous êtes dans le Pas-de-Calais et que cela nous donne l’impression (à tort ou à raison l’avenir nous le dira) que nous avons enfin été entendus et peut-être écoutés. 

Permettez-moi de rappeler ce que fut notre démarche et pourquoi nous avons revendiqué de façon extrémiste, peut-être, mais légitime !!

L’élaboration d’un CPER est un exercice bien spécifique dans la vie d’une collectivité : on doit faire le bilan de notre territoire, voir ce qui marche et ce qui ne marche pas, imaginer les solutions et les remèdes adéquats. Bref, nous faisons, à l’échelle d’un territoire, ce que le praticien fait au lit du malade : signe, diagnostic, traitement.

Pour notre région et plus encore, pour notre Département quels sont les signes : espérance de vie la plus basse de France, taux de surmortalité les plus haut de France De plus lorsque l’on regarde la répartition géographique des pathologies, certains parlent de bassin de vie, nous nous voyons des bassins de mort.

Quelles en sont les causes ?

Vous les savez, elles sont de deux types : Tout d’abord  notre mode de vie et nos types de travail, ensuite  nos habitudes culturelles et parfois notre environnement.

Et tout cela, dans un fonctionnement social où la prévention est très peu présente … mais ce n’est pas typique de notre région…la prévention ne fait pas partie de la culture française.

La deuxième cause, un sous-équipement sanitaire : incontesté parce qu’incontestable, inexpliqué parce qu’inexplicable, injustifié parce qu’injustifiable.

Nous avons donc réclamé, en toute logique, un traitement qui nous permette de dire : « Nous sommes enfin des français comme les autres »

Tout d’abord en réclamant un rééquilibrage sanitaire : soit par la création d’un CHR multipolaire du Pas-de-Calais (c’était légitime : un seul CHR pour 4,5 millions d’habitants, c’est un cas unique en France) soit en obtenant un traitement inégalitaire, au profit du Pas-de-Calais, avec une surdotation hospitalière et une …… décentralisation du CHRU de Lille. Cette deuxième solution a été inscrite, noir sur blanc dans le CPER ;

Pour nous, c’est un progrès. Mais nous serons vigilants. Il est essentiel que la signature de l’état, en bas de ce document, ne soit pas une signature virtuelle ! .

Mais si l’on veut revendiquer légitimement, un rattrapage sanitaire, il faut savoir faire des efforts dans d’autres domaines.

C’est pourquoi le Conseil Général du Pas-de-Calais a décidé de s’investir, de façon volontariste dans les actions de prévention, secteur dans lequel nous étions jusqu’alors presque absents.

27, 5 millions de francs seront consacrés à l’accompagnement des PRS. Cela s’ajoutera aux 35 millions que nous consacrerons à l’action sanitaire sur des publics défavorisés ou la prévention de l’alcoolisme.

Le rattrapage sanitaire est pour nous une priorité mais notre participation aux PRS est notre signe de bonne volonté.

Encore faut-il que ces cinq PRS soient mis rapidement en place. La population ne comprendrait pas que, connaissant les mauvais indices sanitaires, nous n’ayons pas agi immédiatement !

Encore faut-il que ces cinq PRS soient fonctionnels le plus vite possible, car vous le savez les effets de la prévention ne seront évidents que dans quelques années.

Encore faut-il que tous les acteurs jouent le même jeu, en même temps et avec les mêmes règles.

C’est pourquoi, il faut que nous soyons : réceptifs, cohérents, coordonnés, complémentaires

et efficaces.

Réceptifs car il faut laisser au citoyen acteur un pouvoir d’imagination et d’initiative. Dans un domaine aussi vaste que celui de la santé, et plus encore dans la prévention, la vérité n’est jamais unique et personne n’est détenteur du St Graal.

Cohérents parce qu’un but commun, réfléchi et expliqué nous donnera plus de force d’impact, d’efficacité, donc de résultats.

Coordonnés parce qu’il faut arrêter d’avoir chacun ses idées, ses politiques et ses actions. Ce poujadisme sanitaire nous amène à pratiquer une politique de guichet, d’une efficacité toute relative. Or, dans le domaine de la toxicomanie, du cancer ou de la précarité, la relativité est un défaut impardonnable !

Complémentaires aussi car il nous faut allier la science du médecin, la gestion du technicien et la volonté de l’élu. Nous parlons tous de la même chose, mais si nous parlons la même langue, nous pourrons y arriver.

Efficaces enfin car vous, comme nous, serez jugés sur nos décisions, nos actes et nos résultats.

Mais pour obtenir des résultats, pour créer une dynamique, pour garder la motivation de tous les acteurs, il nous faut : raccourcir les processus décisionnels et savoir faire sauter  certains verrons administratifs, s’adapter aux contingences socio-économiques des territoires et montrer qu’il y a une unité d’objectifs et cela quel que soit le niveau d’instruction des dossiers.

            C’est l’enjeu de la territorialisation. C’est l’objectif que l’on doit se donner : il nous faut conjuguer le scientifisme, du pragmatisme et l’utopie.

            Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, nous avançons aujourd’hui dans un grand chantier est : Médicalement justifié, Humainement indispensable, politiquement incontournable

Elus, Techniciens, Médecins…nous sommes tous dans le même bateau et nous avons tous le même but : la santé des autres.

Alors, il nous faut apprendre à se comprendre, à travailler ensemble, à créer les chemins de la réussite. Le bilan sera collectif, mais il sera aussi individuel…car lorsque chacun d’entre nous regardera son passé, il faut qu’il puisse dire : j’ai sauvé une vie,  j’ai sauvé un espoir, j’ai sauvé un enfant… J’ai donc fait mon boulot.

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs, je terminerai cette introduction par une citation que je rappelle à chacune de mes interventions dans cet hémicycle parce qu’elle est essentielle pour le médecin, essentielle pour la politique, essentielle pour l’homme

Cette citation est «  Le progrès n’est que l’accomplissement des utopies »

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans CG: Santé

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)