Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 11:24

scot calaisis

Commission permanente

Le CG doit donner son avis sur le projet de SCOT du Calaisis, projet proposé par le SYMPAC (Syndicat Mixte du Pays du Calaisis), structure regroupant 5 EPCI :

·        La communauté d’Agglomération de Cap-Calaisis,

·        La Communauté de Communes du Sud-Ouest du Calaisis,

·        La Communauté de Communes des Trois-Pays,

·        La Communauté de Communes d’Ardres et de la Vallée de la Hem,

·        La Communauté de Communes de la Région d’Audruicq.

   Ce projet a été arrêté le 20 juin 2012, ce qui veut dire qu’il essaye de répondre aux exigences de la loi SRU (en particulier dans les domaines de l’aménagement de l’espace, des déplacements et de l’habitat) mais ce projet n’est pas « grenellisée » d’emblée. Par contre, comme beaucoup d’autres SCOT, il devra être adapté, avant le 1er janvier 2016, pour être compatible avec la loi Grenelle II… Mais comme vous avez pu le deviner à la lecture de cette délibération, il semble évident que la mise en compatibilité de ce SCOT ne résultera pas d’une simple adaptation mais bien d’une modification substantielle de ce document.

   En effet, la loi Grenelle II fait référence à certaines orientations incontournables (protection des paysages, gestion économe des espaces, diversification de l’urbanisme, mise en place de schémas de cohérence  écologique) et ces orientations ne sont pas clairement reprises ou ne sont reprises qu’en partie par ce document.

   L’avis du Conseil Général résulte :

·        d’un essai de mise en compatibilité des politiques nationales, régionales, départementales avec les orientations locales choisies par le SYMPAC,

·        D’une analyse des logiques exprimées dans ce document face aux obligations légales,

·        Et de l’application d’une grille de recoupement avec les politiques départementales (PSD, contrats territoriaux, charte de préservation de l’espace agricole, Plan pour le logement des personnes défavorisées, Pacte pour la jeunesse, l’Agenda 21 et en particulier son chapitre consacré à la politique environnementale et à la trame verte).

   A l’issue de cette analyse multifactorielle, en résumant l’avis de notre collectivité, avis qui a été validé par la 6ème commission, nous pouvons dire que le département :

è Partage la vision, l’analyse et le diagnostic du territoire avec quelques points positifs

 

ü Une population jeune, la plus jeune du Pas-de-Calais,

ü Une situation exceptionnelle pour ce qui est du positionnement et de la logistique existante vis-à-vis de la Grande-Bretagne et des pays d’Europe du nord,

ü Une dynamique institutionnelle locorégionale qui ne peut apporter qu’un plus en fédérant les énergies du littoral,

ü Quelques atouts naturels qui peuvent ajouter, pour ce territoire ce que j’oserai appeler «  un supplément d’image » bien utile pour l’économie touristique.

 

è Mais aussi quelques points négatifs ou qui posent question :

 

ü Une crise économique locale aigue avec un taux de chômage très élevé (le plus haut de France) et des difficultés sociales très importantes.

ü Une forte tendance au dépeuplement de la ville centre

ü Une tendance encore plus forte à la périurbanisation que l’on peut qualifier de « sauvage et de tout azimut », ce territoire étant sous les influences croisées de Calais, Dunkerque, Saint-Omer et Boulogne

ü  Une exposition à des risques d’inondation internes ou maritimes, une grande partie du territoire faisant partie du Delta de l’AA et de la zone des wateringues.

   Voilà pour ce qui est du diagnostic.

   Pour ce qui est des recommandations, orientations et des prescriptions formulées par le SYMPAC, quelques points positifs  comme :

v La hiérarchisation des zones d’activités,

v La volonté d’avoir une politique de renouvellement urbain d’abord axé sur la ville centre puis sur le réseau des bourgs-centres,

v Une politique volontariste pour la protection de l’eau et des zones humides,

v Un engagement fort pour la mise en place des déplacements doux et d’un réseau de transport cohérent.

   Mais aussi quelques gros points négatifs que le département se doit de signaler :

v Absence de démarche de polarisation sur les bourgs-centres des activités de petits commerces et d’artisanat, le captage de l’activité commerciale  étant un des objectifs de la  ville centre,

v L’absence d’un objectif volontariste pour une mixité sociale clairement affichée,

v Pas de nouveaux modes d’urbanisme, innovant et actant une démarche développement durable,

v Des chiffres de densité urbaine nettement en dessous de ce qui est souhaitable et souhaité,

v Les risques d’inondation sont très peu intégrés au raisonnement et impactent peu sur les velléités d’urbanisation,

v Et enfin et surtout, il est à noter une surconsommation de terres agricoles, pour le développement économique et pour l’habitat, surconsommation incompatible avec la loi d’orientation agricole, contraire aux principes de la charte régionale de non-consommation de terres et incompatible avec le SRCAE (schéma régionale Climat Air Energie). Le SCOT du Calaisis prévoit, en effet, la consommation de près de 100 hectares par an, pendant 13 ans. Cela représente, à elle seule, la consommation d’un quart de l’enveloppe régionale uniquement pour le calaisis ; calaisis qui, je vous le rappelle représente moins de 5% de la population régionale. Cet objectif chiffré est, vous vous en doutez, peu compréhensible dans le cadre du SRCAE et de la future grenellisation.

   En conclusion, M et M, nous vous proposons l’avis du département ainsi formulé : le département confirme les signes et partage le diagnostic du territoire. Il remarque les efforts envisagés pour restructurer le potentiel de développement économique et pour essayer de recadrer le développement de l’habitat. Mais le département ne peut pas faire autrement que d’émettre des réserves quant aux orientations et aux traitements proposés. En effet, aucune mesure ne semble suffisante pour rectifier et infléchir durablement le type de développement local en matière d’urbanisme. De toute évidence, le SYMPAC devra entamer rapidement un processus de révision et le département est prêt à l’aider dans cette démarche.

Hervé Poher

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans Conseil Général

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)