Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

16 janvier 2014 4 16 /01 /janvier /2014 20:10

2014 Guines Poher (22)

Guînes, salle des fêtes, le 16/01/2014

Mes chers amis

Oui, je dis « Mes chers amis »…  En effet, c’est beaucoup plus pratique : cela évite d’énoncer toutes les personnes et de rappeler tous les grades ! D’ailleurs, je n’ai toujours pas assimilé les grades dans la gendarmerie… Alors, je risquerais de dire des bêtises.

   En plus, en disant « Mes chers amis », tout le monde peut croire qu’il fait partie de mes amis… Même si certains ne veulent surtout pas faire partie de mes amis et que, moi, il y en a certains dont  je ne veux absolument pas être l’ami.

   Juste un mot avant de commencer. Monsieur le maire et madame la députée ont dit qu’ils avaient des démangeaisons. Alors c’est : ou de l’eczéma… Ou des poux… Ou la gale…  dans tous les cas, je veux bien vous faire une consultation à la fin de la cérémonie.

   Alors, si j’ai bien compris, on n’a pas le droit de parler des élections ? Alors… De quoi va-t-on parler ? Il faut trouver une chose originale, quelque chose  d’intéressant, d’essentiel, d’important… Alors, on va parler de moi ! C’est encore le sujet que je connais le mieux. Et on va faire, ce soir, un petit exercice d’égocentrisme.

   Tout d’abord, Marc vous l’a signalé, j’ai dû m’arrêter 10 jours pour un petit problème de santé. Mon épouse, vous le savez, est une vraie guînoise. D’ailleurs, elle le répète souvent : « Moi, je suis une vraie guînoise ! Je suis née sur la place de Guînes, sur la place Foch. » Et c’est vrai, elle est née sur la place Foch, à l’endroit où il y a une auto-école… C’est sans doute pour cela qu’elle conduit comme un pied !... Et encore, j’ai eu de la chance, elle aurait pu naitre dans un restaurant !

   Bref, mon épouse, qui est une vraie guînoise me dit : « Tu sais, ta voiture est devant la maison ; petit à petit, les gens vont savoir que tu es hospitalisé… A tous les coups, ils vont dire que tu es mort ! »

   Eh bien, figurez-vous que ça n’a pas loupé ! Avant-hier, je vais chercher du pain et une brave dame m’aborde en disant « Ah, Monsieur Poher, je suis contente de vous voir. On m’avait dit que vous étiez mort ! » Et j’ai répondu simplement : « Et alors : les morts n’ont pas le droit d’aller acheter du pain ? »

   Tout cela pour dire, mesdames et messieurs, que je suis bien vivant, debout sur mes deux jambes et figurez-vous… Je ne suis même pas malade !

   Qui a osé dire « Hélas » ?

   Deuxième remarque : L’autre jour, en rangeant des archives, articles et photos, j’ai réalisé qu’aujourd’hui, c’est la vingtième fois en suivant que je vous adresse des vœux. Une fois en tant que conseiller général, monsieur Warnault étant maire ; 12 fois en tant que maire ; 6 fois en tant que vice-président du conseil général puisque Marc était devenu le maire ; une fois en tant que sénateur et c’est aujourd’hui.

   Et bien savez-vous que je ne suis pas peu fier d’être sénateur… Le premier sénateur guînois. Des maires, vous en avez eu plein. Moi aussi, j’ai été maire mais je suis désormais, sur le tableau, dans le hall de la mairie, simplement sur une liste, entre Monsieur Paul Warnault et Monsieur Marc Médine.

   Mais les parlementaires, ce n’est pas la même chose. A Guînes, pour l’instant, il n’y en a que deux. Il y a eu Narcisse Boulanger qui a été député… J’ai voulu lui succéder mais ça a loupé ! Et puis, il y a Poher, qui est sénateur… Le seul sénateur guînois ! Et ce n’est pas rien !!

   Alors, 20 ans de vœux… Cela créé aussi une certaine intimité.  Vous avez connu mes colères, mes joies, mes révoltes… Je vous ai parlé de mes enfants et du plaisir d’avoir des petits-enfants… Oui, je sais, j’ai mélangé la vie publique et la vie privée… Gros sujet de discussion en ce moment… Mais moi, je n’ai pas de scooter ! Mais de toute façon, on n’est pas au même niveau ! Comment voulez-vous qu’il n’y ait pas une certaine intimité entre moi et la population : on est dans une commune de 6000 habitants ; ma femme est une vrais guînoise ; j’ai été médecin généraliste et j’ai travaillé avec le Docteur Fauquenois. On est obligé d’avoir une intimité avec les gens.

   Et cette intimité, je l’ai gardée. La preuve : quand on distribue des colis… Quand j’ai le temps de distribuer les colis avec mes amis, je sonne, je frappe et je rentre… Comme quand je faisais des visites… Marc, lui, sonne et attend devant la porte.

   Et quand je dis qu’il y a une certaine intimité, c’est vrai. C’est même à une cérémonie de vœux, au marais, que vous avez découvert mes premières lunettes. J’avais posé mon discours puis j’ai sorti mes lunettes. Il y a eu un brouhaha dans la salle et, évidemment, quelques réflexions désagréables sur les hommes qui commencent à porter des lunettes !!

   Et puis, en regardant ces photos, il m’est apparu quelque chose. Je me dois d’être franc : Qu’est-ce-que vous avez vieilli !! Vous avez pris un rude coup de vieux ! Sauf certains qui faisaient déjà vieux dès leur naissance… D’ailleurs, c’est amusant. Quand quelqu’un que nous n’avez pas vu depuis 15 ou 20 ans vous dit : « Mon Dieu ! Tu n’as pas changé ! ». Je réponds, à chaque fois : « Et bien merci ! Ça veut dire que je faisais déjà vieux, il y a 15 ans ! »

  Autre sujet. C’est une journée un peu spéciale pour Guînes, un peu spéciale pour moi et, je le sais, un peu spéciale pour elle : Aujourd’hui, nous recevons madame la Députée Brigitte Bourguignon.

   Et nous sommes à Guînes… Vous connaissez tous, dans cette salle, le différend qui nous a opposés. Mais il faut, à un moment tirer la leçon des choses et permettez-moi de dire, ce soir, à vous tous et devant elle, trois choses.

   La première, c’est qu’on ne refait pas l’histoire. Ce qui est fait est fait ; ce qui est inscrit est inscrit ; ce qui est écrit est écrit  et, que ça nous plaise ou non, l’histoire  a été écrite comme cela.

   Deuxièmement : Plus je vieillis et plus je crois que rien n’arrive par hasard. Si madame Bourguignon a été élue, c’est qu’elle devait être élue. Il y a rarement de hasard en politique.

   Troisièmement… Permettez-moi de vous rappeler que nous vivons dans un pays formidable, dans une démocratie. Et les élus sont choisis par le peuple. On a les élus qu’on a choisis… Parfois, on dit même: « On a les élus qu’on mérite ! ». Mais critiquables ou non, les élus sont choisis par vos voix et quand un candidat a gagné, il devient un élu !

   Dernière chose enfin !  Je veux vous rappeler, simplement, que « Dans un combat, ce qui fait mal, ce sont les blessures… Pas les cicatrices »

   Alors, madame la Députée, simplement, comme l’a dit Marc : « Bienvenue à Guînes. »

   Dernier point… On n’a pas le droit de parler des élections ! Avez-vous vu ? Marc a adopté une prudence de sioux… Mais moi, je ne suis pas un sioux : je suis un apache et je vais parler un peu des élections.

   Pour la première fois, depuis 25 ans, je ne serai pas sur la liste. A cause du non-cumul des mandats. On n’a pas le droit d’être dans plus de deux assemblées. Alors, je pourrais être sur la liste mais je devrais démissionner du Sénat ou du Conseil Général… Ce n’est pas le sens de l’histoire et il ne faut jamais revenir en arrière. J’ai dit l’autre jour : « Il faut de la constance pour écrire une page ; il faut du courage pour la tourner. » Et j’ai ce courage-là.

   Mais je n’ai pas encore l’habitude. Tout à l’heure, en arrivant, je cherchais ma place au sein du conseil municipal… Je me suis dit : « Ils m’ont oublié ! ». Mais non, j’avais tout bonnement moi-même oublié que je n’étais plus au conseil municipal.

   Mais en tournant cette page, je tourne une page de 25 ans de ma vie, de mon aventure avec certains. Des gens qui vont arrêter, pour une raison ou une autre… Des gens qui m’ont accompagné et qui m’ont aidé à bâtir… Des vieux complices… des gens à qui j’ai trop souvent oublié de dire merci…  Et la vie est ainsi faite : nos chemins vont se séparer.

   Alors, à ceux-là, je voudrais leur dire qu’ils s’en vont, certes, mais qu’ils partent avec une partie de mon cœur.   

   Alors, je n’ai pas le droit de parler d’élection !! Mais rien ne m’empêche de vous donner les critères de mon choix personnel… Sans citer de nom… Comme à la télé !

   Eh bien moi, je vais voter pour un homme… J’ai la réputation d’être macho, alors autant l’assumer.

   Je vais voter pour un homme honnête et irréprochable… Et il y en a beaucoup à Guînes… Je dis bien irréprochable !

  Je vais voter  pour un homme que je pense être le meilleur… Le meilleur, c’est moi ! Mais comme je ne suis pas candidat… Je suis aussi le plus modeste !

   Et enfin, j’aimerai bien que cet homme fasse partie de mes amis.

   Une confidence à ce sujet.

   Vous savez, le monde politique est dur, plus dur que vous ne le pensez. On dit classiquement que ce monde est fait de pervers narcissiques. Que les politiques soient narcissiques… C’est presque normal. Mais qu’ils soient pervers… Ça, je ne le supporte pas et moi, je ne veux surtout  pas devenir comme cela.

   Et dans ce domaine, j’ai une référence que vous connaissez peut-être : la guerre des étoiles,  film où l’on dit « qu’il ne faut pas tomber du côté obscur de la force… ». Je ne veux pas tomber du côté obscur.

   Tout cela pour vous dire, pour vous confirmer que dans le monde politique, on n’a pas d’amis, on n’a jamais de vrais amis…

   Et pourtant, moi, je peux vous avouer une chose : c’est qu’en faisant le bilan de 25 ans d’engagement, j’ai découvert que j’avais quelques vrais amis. Vous savez, de ceux que vous ne voyez qu’une fois par mois ou tous les 2 mois ; de ceux  que vous n‘avez pas besoin d’appeler ; de ceux qui au fil du temps sont devenus un peu de vous ; de ceux qui, quelles que soient les circonstances prendront toujours votre défense… Pour moi, c’était André, Gilbert… Et c’est Marc, Bernard, Yves, Joëlle et d’autres… Vous savez que c’est important de tels amis et quand vous êtes à l’hôpital avec le ventre ouvert, cela fait du bien de savoir que ces gens-là pensent à vous.

   Alors, mesdames et messieurs, je dois en terminer.

   Vous voyez, je n’ai pas parlé de politique. J’ai préféré faire de l’autodérision. Et en sortant, les guînois pourront dire : « Tu verrais ce que Poher a foutu ! » « A qui ? » « Mais à Poher ! »

   Je vais maintenant vous souhaiter des vœux. Vous le savez, sans doute, depuis 20 ou 25 ans, j’ai l’habitude de mettre sur ma carte de vœux des phrases que j’ai écrites moi-même et elles sont souvent le reflet de mes humeurs du moment.

   Cette phrase, je la mets sur ma carte de vœux et je l’envoie au maximum de personnes… Pas à tout le monde car, en vieillissant, on devient un peu radin !

   Je vais vous livrer simplement la phrase de cette année :

« Savoir comment changer l’image de demain,

Pouvoir ne pas plier aux ordres établis,

Savoir humer le vent qui porte cent parfums,

Pouvoir mettre un sourire dans les moments de vie…

Ce sont quatre aventures que nous vous souhaitons.

… Mais le bonheur se fait de cent mille façons… »

Mesdames et messieurs. Pour 2014, je vous souhaite des bonheurs par millions.

 Hervé Poher

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans Guines (voeux)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)