Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

20 février 2012 1 20 /02 /février /2012 11:18

Belle photo (30) 

 Arras. Séance plénière. Hervé Poher

 

  Permettez que je rajoute, brièvement, 4 remarques.

 Remarques, bien entendu en tant que vice-Président du Conseil Général chargé de l’environnement, mais en gardant un morceau de casquette de Président du Comité de Bassin.

   Le Conseil Général m’avait chargé de superviser et d’animer ce travail de construction du schéma sur l’eau. Permettez que je remercie les services et tous les experts qui ont travaillé à cette démarche. De même, et surtout, je me dois de remercier tous les acteurs de l’eau, collectivités, syndicats, fermiers… Et ils sont nombreux dans ce département, acteurs qui ont compris l’intérêt de notre initiative et qui n’ont pas réagi en ceinturant ce qu’ils pouvaient considérer comme leur « pré carré ». L’eau n’appartient à personne et l’eau est bien un trésor commun… Et le terme commun ne veut pas dire uniforme dans le temps et dans l’espace.

   Et justement, en parlant de trésor, on a l’habitude de dire que les gens riches ne sont pas partageurs : dans le domaine de l’eau, c’est un peu la même chose. Une grande partie de notre département vivant dans une certaine aisance « aquatique » ou « aquifère », comme vous voulez, depuis le milieu du 19ème siècle, les gestionnaires de l’eau n’ont pas jugé utile de prendre des mesures de prévention et des mesures de prudence.

   Protection des champs captants : « Pourquoi voulez-vous qu’on s’embête, on a de l’eau comme on veut… »

   Déperdition et mauvais état des réseaux : « Pourquoi voulez-vous qu’on s’embête, on a de l’eau comme on veut… »

   Interconnexion entre les différentes zones de fourniture : « Pourquoi voulez-vous qu’on s’embête, on a de l’eau comme on veut… »

   Voilà un certain état d’esprit qui a prévalue pendant longtemps, même si, je le répète, ce n’est pas une généralité car, vous le savez, certains coins du département ont quand même de sérieux problèmes d’eau.

   Mais ce schéma confirme que nous sommes un département globalement  riche en eau. Et c’est parce que nous le savions et que nous avions réalisé que cette richesse était essentielle pour l’avenir que nous avions proposé, lors de l’acte II de la décentralisation, que les départements aient la compétence eau. Cela ne s’est pas fait… Mais c’est peut-être dommage… Comme il est fort regrettable, que lors du vote de la loi sur l’eau, on n’ait pas réussi à faire valider le principe d’une surtaxe départementale. Je sais, j’étais le seul Président de Bassin à défendre cette idée… Sans doute parce que j’étais le seul à être en même temps conseiller général.

   Réalisez, Mesdames et Messieurs. Le prix moyen du m3, dans le bassin Artois Picardie est d’environ 4 Euros TTC. Une petite surtaxe départementale, recette affectée, de 3 à 5 centimes d’euro… Ce n’est rien mais  sur 135 millions de m3… Cela faisait entre 4 et 7 millions par an qu’on pouvait attribuer aux communes pour l’assainissement, la protection des champs captants… Et on serait un peu plus à l’aise en évoquant les 370 millions de travaux qu’il faut envisager pour garder notre trésor… Mais, vous le savez, un élu, bien placé de notre département, rapporteur de la loi sur l’eau, était farouchement contre le principe de cette surtaxe…

   Dernière remarque que je dois vous faire. La quantité d’eau ne nous donne pas trop d’angoisse… Le problème de la qualité de l’eau est bien plus alarmant. Mais responsabilité collective et historique…

·         Parce qu’une agriculture intensive a géré notre territoire pendant bien longtemps… Et même si le monde agricole a fait beaucoup d’efforts, il faudra des décennies avant de voir disparaitre les stigmates.

·         Parce que l’industrie a laissé des friches et des zones de pollution et il faudra des décennies pour oublier ces traumatismes environnementaux.

·         Parce qu’enfin, les guerres ont laissé, en sous-sol, des traces et des pollutions qui ne pourront être cicatrisées qu’après quelques décennies.

   Voilà pourquoi nous sommes le seul Bassin à avoir demandé une dérogation à la mise en place de la Directive Cadre sur l’Eau, applicable en 2015… Nous, nous aurons jusque 2021, voire 2027…

   Permettez-moi de terminer sur ce sujet: cette dérogation n’est pas un titre de gloire, loin s’en faut… Mais les guerres, l’agriculture et l’industrie… Tout cela, c’est notre passé commun… C’était, à un moment de notre histoire, notre choix de société et c’est aussi le vécu de notre département. Nous devons donc l’assumer et trouver, tous ensemble, les solutions les plus intelligentes. Et croyez-moi, l’eau est un excellent marqueur de l’intelligence collective.

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans CG: Environnement

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)