Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

25 octobre 2010 1 25 /10 /octobre /2010 07:36

  

 

Belle photo (15)

 

« Développement durable »… Expression très à la mode, sur-utilisée, voire galvaudée… mais expression qui, au début de ce 21ème siècle,  a probablement un sens. Elle a besoin simplement, tout simplement, d’être expliquée.

  Bien souvent, la dernière création à la mode  ou la nouvelle invention très « techno » est affublée de ce terme : durable (parce que ce petit mot semble vendeur… Même les comptes en banque deviennent « durables »). Trop souvent, les initiatives économiques se targuent et s’affichent comme étant  durables (ce qui veut dire qu’elles ne l’étaient pas !) et désormais, il est de bon ton, pour une collectivité, de dire qu’on fait du développement durable, qu’on est en communion avec l’avenir et qu’on est en osmose avec l’environnement… 

  Mais soyons clairs, soyons réalistes et soyons honnêtes : le développement durable, c’est un état d’esprit, c’est un comportement et c’est une volonté. Or  un état d’esprit, ça ne se décrète pas ; un comportement, ça ne s’invente pas et une volonté, ça met du temps à se forger. Et la notion de développement durable (c'est-à-dire du respect de l’environnement, du respect de l’homme, du respect de l’homme dans son environnement) est fondamentalement contraire aux principes qui gèrent actuellement notre société. Autour de nous, l’exploitation de notre environnement pour faire des profits est une évidence. Chaque jour, la locution « valeur financière »  écrase l’expression « valeurs humaines ». A chaque instant, notre système économique montre qu’il n’a pas intérêt à instaurer la durabilité des choses… Et nous sommes tous les acteurs de cette triste comédie : tous responsables et tous coupables parce qu’on nous pousse à consommer, que nous voulons consommer et, surtout, parce que nous aimons consommer.

  Nous avons créé une société où tout se consomme et où tout se jette. Et dans une société où l’on considère que tout se jette, donc se remplace, on a la fâcheuse tendance à penser que l’homme, aussi, peut se jeter…

   Mais depuis peu, nous commençons à réaliser que tout ne se fabrique pas… Que les ressources de la terre ne sont pas éternelles… Que le climat se modifie… Que la science ne peut pas tout et que, certes, l’homme n’est pas un objet mais qu’à contrario, il n’a pas la puissance d’un dieu…

 Quelques exemples parmi d’autres pour illustrer l’impasse vers laquelle nous nous dirigeons. Depuis quelques années, nous sommes très inquiets sur l’avenir de nos polders, de cette zone qui va de Calais à Dunkerque, via Saint-Omer, de cette plaine qui a été gagnée sur la mer et qui est sous le niveau de la mer… Et la tempête Xynthia est venue appuyer nos craintes. Le ministère de l’environnement et les responsables des wateringues viennent de faire faire une étude sur la diminution de nos capacités d’évacuation de l’eau, dans le territoire des Flandres, diminution due à la montée du niveau de la mer. Seul chiffre à retenir : au large de Dunkerque, suite au réchauffement climatique, le niveau de la mer augmente de 0.4 cm à 1 cm par an. De façon inexorable et continue. Cela fait entre 16 cm et 40 cm sur 40 ans, au minimum… Et le phénomène s’accélère…

   Deuxième exemple, il est prouvé que si l’on compare la terre aujourd’hui à ce qu’elle était, il y a 600 millions d’années, nous avons perdu 99,9% des espèces végétales et animales. C'est-à-dire que lorsqu’on se targue de protéger  la biodiversité, de sauvegarder tel ou tel animal ou d’essayer de garder telle ou telle espèce végétale, on ne raisonne que sur 0,1% de ce qui était notre patrimoine initial. La terre a déjà perdu presque la totalité de ses trésors…Et nous savons que, dans les 50 ans qui viennent, au rythme que nous avons adopté, nous allons perdre encore 50% des espèces actuellement vivantes. Toutes les 10 minutes, une espèce disparait… 150 espèces disparaissent chaque jour !

   Dernier exemple enfin. Le baril de pétrole évolue actuellement entre 70 et 150 dollars, selon la période de fièvre économique. Certains parlent de bientôt 170 mais des chercheurs américains viennent de sortir une étude très sérieuse affirmant qu’un baril à 800 ou 1000 dollars n’était pas inconcevable… Quand nous serons en période de pénurie. Et avec pour conséquences : disparition de 95% des compagnies aériennes, fin de l’urbanisation autour des communes et retour des gens en centre ville, coup d’arrêt à la mondialisation et avènement, enfin, de toutes les nouvelles énergies. Je vous laisse le soin d’imaginer l’avenir et quelles sont les personnes qui, malgré tout, s’en  sortiront!!!

   Et c’est pour parler de ces tristes perspectives que sont organisés, régulièrement des colloques, conférences et sommets : Rio, Copenhague, Nagoya… Avec bien souvent, hélas, des constats d’échec : les intérêts particuliers, les intérêts nationaux et, surtout, les intérêts financiers sont considérés plus importants que la sauvegarde de l’ours blanc, que la persistance de la banquise, que le maintien de la forêt amazonienne et que la survie de l’homme… L’argent est plus important que la beauté ; le profit présent est plus important que le bien-être à venir ; l’égoïsme domine toujours l’utopie. 

  Ces évolutions sont-elles inexorables ? Peut-on éviter le pire ? N’est-il pas trop tard ? Elu, citoyen, homme… Tous doivent faire leur révolution culturelle, changer leur façon de vivre et savoir inculquer, à nos enfants, un nouvel art de vivre, une nouvelle façon de fonctionner et de se développer. C’est ce qu’on appelle «  le développement durable » et c’est pourquoi il nous faut un but, une méthode, une volonté et un espoir.

·        Un but parce que léguer à nos enfants une terre pleine de richesses, de diversité et d’avenir, est la plus noble des ambitions. La terre n’est pas qu’un gisement !

·        Une méthode parce qu’il faut sortir de ce fonctionnement sociétal basé sur le chiffre, le calcul, le profit. Il nous faut savoir réfléchir, inventer et fonctionner avec de vraies valeurs philosophiques et non plus uniquement avec des critères mathématiques. Les chiffres, les bilans, les budgets nous amènent à ne plus rien faire. Redonnons place aux idées et aux rêves. L’homme et la société ne sont pas que des chiffres !

·         Une volonté parce que le changement de comportement de chacun inventera le changement de comportement de tous. Individus, associations, collectivités, sociétés… La dynamique sera collective et le changement sera notre bien commun. La société n’est pas que l’association de solitaires !

·        Un espoir enfin. Espoir qu’il n’est pas trop tard, que l’homme saura comprendre et que la nature saura pardonner…  La nature est puissante mais elle ne peut pas tout réparer. L’homme a du génie mais il ne sait pas tout réparer. Sachons lier nos destins… Parce que nous n’avons pas le choix.

   Voilà ce qu’est le développement durable : changer dans vos têtes pour changer dans votre vie ; avoir de petites idées pour inventer de nouveaux gestes ; accepter aujourd’hui des contraintes pour libérer l’avenir. C’est aussi et avant tout un message d’espérance car nos enfants comprendront… Et, sincèrement, c’est peut-être vexant pour nous, mais les enfants comprennent déjà… eux !

                                                                                                                        Hervé Poher

                                                                                                                     Octobre 2010

Belle photo (44)

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans CCTP (divers)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)