Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

12 janvier 1998 1 12 /01 /janvier /1998 00:00

 Voeux 1998 (2ème partie)

Autre soucis pour nous : le logement

 

            Notre commune souffre d’un manque énorme de logements. Il nous faut impérativement développer notre ville, construire, attirer des gens. Une ville qui bouge est une ville où il y a des grues où l’on bâtit, où l’on découvre de nouveaux arrivants.

 

·      Quoi de plus positif, pour une Municipalité que de voir la population s’accroître ?

 

·      Quoi de plus valorisant, pour une cité que d’assumer l’ouverture d’une nouvelle classe maternelle ?

 

·      Quoi de plus symbolique pour un Conseil Municipal quand se pose la question des crèches, haltes-garderies et cantines ?

 

            C’est une des directions que nous devons prendre, c’est un des objectifs des années futures. Un programme ambitieux de logements est un des facteurs essentiels de cette fameuse « dynamique incontournable » dont je vous reh les oreilles depuis trois ans.

            Prenant conscience de notre vulnérabilité dans ce domaine, le Conseil Municipal a décidé une révision du P.O.S. Ce n’est pas un poste anodin, c’est avant tout préparer l’avenir. En adaptant notre plan à la protection de la nappe phréatique, en adaptant notre plan à l’extension de notre cité, en légalisant, enfin, notre zone industrielle.

 

            Je pense avoir été long, très long, peut-être trop long, mais avant de terminer, permettez-moi de vous livrer deux réflexions sur la première, je voudrais parler de ce que l’on voit, chaque jour, dans les médias et qui nous concerne tous : la violence, l’incivilité, les problèmes de pollution, la précarité.

 

            Je mets tout ensemble et je me dis : dans qu’elle société vivons nous ?

 

            Notre société évolue parfois de façon inquiétante, voire incohérente. Nous sommes ici, comme ailleurs confrontés à ces problèmes. Et on doit se poser la question : à cause de qui ? à cause de quoi ?

 

            Certains ponce Pilate vous répondront :

 

·      C’est à cause de la démission de l’éducation nationale !

·      C’est à cause de l’indifférence des parents !

·      C’est à cause de la médiatisation de la violence !

·      C’est à cause de la mondialisation et du productivisme à tout crin.

 

            C’est une réponse bien facile, bien pratique et qui donne bonne conscience. Mais soyons francs : ne faut-il pas, tous ensemble nous remettre en cause ?

 

a Quand les enfants sont élevés dans une violence médiatique permanente, qui est fautif par notre mode de vie et nos aspirations, nous le sommes tous collectivement.

 

a Quand des ghettos urbains engendrent la misère, le désespoir et la colère ? qui est fautif par notre mode de vie et nos aspirations, nous le sommes tous collectivement.

 

a Quand on détruit la couche d’ozone et qu’on pollue les rivières ? qui est fautif par notre mode de vie et nos aspirations, nous le sommes tous collectivement.

 

a Quand dans un but de rendement et de productivité, à coût minimum, nous remplaçons les H par des machines ! qui est fautif ? nous le sommes tous collectivement.

 

            Par nos ambitions, nos envies, notre façon de vivre, nous avons modèle cette société et nous avons crée nos propres problèmes.          

 

Alors ayons, le courage de nous poser les bonnes questions : « qu’avons nous fait pour éviter cela ? a-t-on fait tout ce qu’il fallait ? » . Et nous devons trouver les réponses ! et nous devons inventer des solutions car une société bâtie sur le désespoir, la violence et l’égoïsme n’a jamais fait le bonheur de l’homme. Philosophie à la petite semaine me direz-vous ! non, simplement un réalisme de tous les jours.

 

            Je veux dire simplement, que lorsque les jeunes cassent, abîment, embêtent les "braves gens" c'est vrai ! c'est "chiant", c'est rageant et on a envie de punir et tout cela nous rend sectaire, intolérant et parfois xénophobe. C'est vrai, nous assistons à la naissance de toute une génération déphasée, parfois désaxée, souvent démotivée. Mais posons nous la question : "ne sommes nous pas un petit peu responsables ?".

            Se poser la question, c'est déjà essayer d'y trouver une réponse.

 

            Avant de terminer, je voudrais vous parler de certaines personnes qu'on ne voit pas à la télé, qu'on ne voit pas dans les journaux, qui sont des hommes et des femmes de l'ombre, mais qui font un travail de fourmis remarquable. Quand on leur parle, c'est pour leur poser des problèmes ou pour les engueuler, ils reçoivent très rarement des mercis ou des félicitations. Mais ce qui les motivent, ce n'est pas les honneurs, ce n'est pas la gloire, ce n'est pas le profit, c'est simplement le sens du bien public, vous l'avez compris, je veux parler du Conseil Municipal, Membres, Conseillers Municipaux Délégués, Adjoints.

 

            Soyons francs, le Maire est peut être le capitaine du bateau, mais le bateau n'avancerait pas sans eux.

 

            Avec tous les dossiers en cours, avec toutes mes responsabilités, avec la création de la Communauté de Communes, la Mairie de GUINES est devenue une énorme usine. Et dans cette usine, on doit inventer, on doit produire, on doit s'étendre. C'est l'image même du "dynamisme incontournable".

 

            Une Mairie efficace, c'est une Mairie où les pouvoirs sont partagés, mais où il y a une commission d'action entre les élus.

 

            Bien sûr, chacun travaille à sa façon, avec son caractère, avec son tempérament, avec ses défauts, avec ses qualités. Mais tous, nous allons dans le même sens et tous nous nous battons pour que l'image de GUINES soit positive et pour améliorer la vie de nos concitoyens. Et lorsqu'un problème n'est pas résolu, c'est simplement que la solution n'est pas évidente et quand un élu vous semble grincheux ou pessimiste, c'est qu'il est soucieux ou qu'il a dû mal à digérer.

 

            Alors, à ces personnes de l'ombre, à ces "sans -grade" comme l'on dit, les appeler, je voudrais simplement vous dire "merci" :

 

·      Merci de travailler directement pour la Mairie

·      Merci de vous faire engueuler pour la Mairie

·      Merci de vous dévouer pour la Mairie

 

            et ce merci remplacera, tous ceux, auxquels vous avez droit et que vous recevez que très rarement. Et ce merci compensera, tous ceux que j'ai oublié de vous dire par manque de temps ou par pudeur.

 

            Maintenant, j'ai fini.

 

            Je tenais, aujourd'hui, à vous rappeler que même si GUINES continue son bonhomme de chemin, même si la Communauté de Communes est un instrument d'avenir, même si les élus de tout niveau font ce qu'ils peuvent et ce qu'ils doivent, le 21ème siècle se prépare maintenant et le 21ème siècle sera le siècle de nos enfants... Ce siècle là, ne sera que ce que nous en faisons ou nous en ferons.

 

            Chaque période de l'humanité, chaque moment d'évolution de notre société laisse une trace, un message et une leçon.

 

            Si l'on fait appel à vos souvenirs scolaires et que l'on vous demande ce qu'il s'est passé il y a juste 100 ans, beaucoup d'entre nous n'y  verrons aucun événement marquant. Et pourtant il y a juste 100 ans, on jouait à PARIS, une nouvelle pièce qui s'appelle "Cyrano de Bergerac" et qui mettait en valeur l'honnêteté, la grandeur d'âme, le refus de la médiocrité et de la compromission, l'abnégation et le panache. Il y a 100 ans, aujourd'hui, un grand homme appelé Emile ZOLA publiait un article intitulé

"j'accuse", dénonçant l'injustice, le racisme et l'antisémitisme.

 

            On ne peut pas dire que le monde ait été meilleur, après, mais ils ont dit de belles choses, émis de grandes idées et en cela ils ont marqué notre temps et notre pays et il en restera quelque chose.

 

            21ème siècle, avenir, dynamisme, solidarité, compréhension et espoir, voilà les mots que je voulais prononcer ce soir.

 

            Mon discours a été long, mais bien moins long que celui de FIDEL CASTRO, qui a duré 7 heures. J'avais des choses à vous dire, j'avais des messages à faire passer...mais surtout j'avais envie de vous parler.

 

            Mais je n'oublie pas pour terminer de vous souhaiter à tous et à toutes, de la façon la plus sincère "une bonne année, une bonne santé et plein d'amour avec tous les êtres qui vous sont chers parce que soyons francs c'est quand même cela le plus important.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé POHER - dans Guines (voeux)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)