Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 janvier 2000 5 07 /01 /janvier /2000 00:00

 

Voeux 2000

Monsieur le Sous-Préfet,

Mesdames, Messieurs les Elus,

Mesdames et Messieurs en vos titres et fonctions,

Mesdames, Mesdemoiselles, Messieurs,

 

Il y a, depuis quelques années, deux temps forts dans notre vie collective ; deux moments privilégiés qui permettent à votre municipalité d'expliquer ses choix, d'expliquer les contraintes et d'expliquer notre vision de l'avenir.

 

Le 1er mai, nous parlons traditionnellement de l'emploi et lors de la cérémonie des vœux, nous faisons un bilan de ce qui a été fait et, surtout, nous présentons les projets qui nous semblent importants.

 

Mais, permettez-moi d'y ajouter, cette année, un chapitre supplémentaire, car je ne sais pas si vous le savez, mais nous sommes en l'an 2000 !

 

Bien sûr, le 21ème siècle ne commencera que dans un an, mais la symbolique du chiffre nous oblige, élu et non élu, à réfléchir sur l'avenir ; comment sera-t-il fait? Pour qui sera-t-il fait et quelle sera l'évolution de notre monde ?

 

Mais parlons d'abord d'un sujet moins philosophique : le bilan 1999 pour Guînes.

 

Si je devais qualifier l'année qui vient de s'écouler, je dirais qu'elle fut : poussiéreuse, médiatique et laborieuse.

 

Année poussiéreuse d'abord : je vous avais prévenu, il y a un an ; et je ne m'étais pas trompé ! Mais je dois avouer, humblement, que nous n'avions pas prévu toutes les poussières !!

 

-         Un immeuble Rue du Hasard ; c'était prévu ; il sera bientôt terminé.

-         Une réhabilitation exemplaire de l'Ancienne Gendarmerie ; c'était prévu ; et c'est en bonne voie.

-         Un immeuble Rue de Guizelin ; c'était prévu ; il est en train de s'élever.

-         L'effondrement de la Maison, Place Foch ; ce n'était pas prévu, vous vous en doutez !!

 

Cet incident n'a, heureusement, pas entraîné de dommages corporels et la famille a très rapidement trouvé un nouveau logement.

 

Les causes et les responsabilités ont été, très vite, déterminées. La Mairie s'était entourée d'un maximum de sécurité et de ce fait, n'est rendue responsable de rien, dans cette malheureuse affaire.

 

Nous aurions pu recommencer les travaux, dès le mois de juin. Encore faut-il que toutes les parties soient d'accord… mais pour se mettre d'accord, Mesdames, Messieurs, il faut parler le même langage !!

 

Comment voulez-vous trouver un terrain d'entente quand certains parlent d'intérêt public et d'argent public, alors que d'autres répondent intérêts privés et profit sur le dos du contribuable.

 

Comme dit la publicité : "vraiment nous n'avons pas les mêmes valeurs".

 

Nous trouverons une solution parce que notre démarche est juste et à condition que certains ne prennent pas la Mairie comme un tiroir-caisse où l'on se sert.

 

1999 fut pour notre cité une année médiatique, bien involontairement, je l'avoue.

 

Guînes est apparu sur toutes les chaînes de télévisions, dans toutes les parutions locales et même nationales, parce que les médias cherchent, et c'est bien normal, ce qui plaît aux consommateurs d'informations : c'est le sensationnel, le dramatique ou l'extravagant.

 

Nous avons commencé l'année avec l'effondrement de la maison ; nous l'avons terminé avec St Joseph Village.

 

A ce sujet, permettez-moi d'être court, mais précis sur la position de la Mairie : nous ferons tout pour régulariser St Joseph Village

 

-         parce que nous travaillons à cette régularisation depuis 4 ans

-         parce que notre révision de POS est bientôt terminée

-         parce qu'il y a un principe fondamental que nous respectons depuis 1995 : c'est le principe de la continuité de la gestion communale c'est-à-dire que notre municipalité assume pleinement et en toute conscience, ce qui a été décidé, entamé ou fait, sur le territoire de la commune avant notre arrivée. Nous l'avons déjà fait dans d'autres dossiers ; nous le ferons dans celui-là.

 

Mais si nous régularisons St Joseph Village, c'est aussi pour une raison majeure :

 

-         nous sommes moralement responsables du développement local et lorsqu'un particulier vient nous voir en nous proposant :

 

·        un projet qui est un aménagement du territoire

·        un projet qui crée de la dynamique

·        un projet qui crée de l'emploi

·        un projet qui amène des taxes dans les caisses de la commune

·        un projet où il n'y a pas un centime d'argent public.

 

Alors, la municipalité fera tout pour le garder. Nous agirons ainsi, comme nous l'avons déjà fait auparavant, et comme nous le ferons avec tout privé qui a de tel projet.

 

Personne n'a trouvé à redire quand le Conseil Municipal, à l'unanimité, à régularisé l'entreprise "Charlitt", seule entreprise sur notre zone d'activité. Cette entreprise est devenue illégale suite à un jugement du Tribunal Administratif. C'était de l'emploi ; c'était de l'activité….

 

C'était normal pour Charlitt et ce le sera pour St Joseph. Bien sur, les règlements sont faits pour être respectés, mais les règlements doivent s'adapter quand l'intérêt collectif le réclame.

 

Un particulier a parfaitement le droit de porter plainte, pour des raisons personnelles. Mais nous, Mairie, nous avons un devoir de gestion, de dynamisme et de création d'emplois !

 

C'est un droit individuel incontestable contre un devoir d'intérêt commun incontournable.

 

Là aussi, Mesdames, Messieurs, nous n'avons pas les mêmes valeurs.

 

1999, année laborieuse enfin

 

Nous n'avons pas fait de grands chantiers d'aménagement urbain, plaisant pour le regard et valorisant pour les élus.

 

Non ! nous avons préféré faire un travail ingrat, de fourmi, difficile, énervant mais coûteux toujours.

 

En effet, suite aux visites de la Commission de Sécurité, nous avons du accélérer la mise aux normes de tous nos bâtiments communaux : écoles, église, salles des fêtes, salles sportives.

 

Cette normalisation est bien entamée, cette salle des fêtes en est la preuve, et nous continuerons en l'an 2000.

 

Mais l'ensemble de ces travaux nous a amené à faire des choix budgétaires qu'il nous faut assumer. On ne peut pas tout faire !!

Certaines personnes ont remarqué, parfois de façon véhémente, que Guînes n'avait pas fait de gros efforts de décoration pour le passage à l'an 2000.

 

C'est vrai ; c'est volontaire et nous assumons.


Avec le prix des guirlandes de Noël, avec le prix d'un feu d'artifice, nous pouvons payer beaucoup de travaux de sécurité dans nos écoles ou dans nos bâtiments communaux. C'était choisir entre le festif et la sécurité. Nous avons choisi la sécurité.

 

"Là encore, Mesdames, Messieurs, nous n'avons pas les mêmes valeurs".

 


Et l'avenir maintenant !

 

Juste quelques grands dossiers.

 

Tout d'abord, la fin de la révision de notre Plan d'Occupation des Sols, qui nous permettra de supprimer certaines incohérences administratives.

 

  • Imaginez un peu !!
  • Pendant des années, la commune, suivant les prescriptions du POS, donnait un avis positif pour les permis de construire, mais la DRAC mettait des réserves parce que nous sommes un site historique.
  • Depuis quelques années, la commune est d'accord pour les permis de construire, mais la DDE donne un avis négatif, en application de la loi Barnier
  • Depuis une année, la commune est d'accord pour les permis de construire, mais la DASS met des avis négatifs parce que nous sommes sur un champ captant.

 

Nous arrivons à cette situation ubuesque que j'avais déjà dénoncée il y a 3 ans. Je m'en étais entretenu avec Monsieur le Préfet Frémon et avait alerté Monsieur le Préfet Cadoux.

 

Cette incohérence, incompréhensible pour la population, résulte d'un fait : nous voulons appliquer un POS, en grande partie obsolète, parce que de nouvelles réglementations sont apparues.

 

Mais l'incohérence est tellement évidente que tous les services de l'Etat ont compris qu'il fallait que notre futur POS soit finement élaboré, d'où son retard. Et je ne désespère pas. Nous trouverons une solution… sauf si bien entendu, on nous découvre une autre chose remarquable sur le territoire communal!! Alors là, je ne réponds de rien.

 

  • L'année 2000 verra la mise en route de plusieurs chantiers d'assainissement, prévus par le contrat pluriannuel :
  • parce que c'est notre devoir d'amener le confort aux gens
  • parce que c'est notre devoir de protéger notre environnement
  • parce que c'est notre devoir d'aller jusqu'au bout d'un dossier entamé en 1992.

 

  • La Maison de l'Enfant et des Nouvelles Technologies commencera cette année. Seul un appel d'offre infructueux nous a fait prendre du retard.

 

  • Quant à la Tour de l'Horloge, l'équipe de concepteurs devrait rendre sa copie, d'ici le mois de juin.

 

 

L'avenir de Guînes sera aussi collectif, c'est-à-dire intercommunal. Et, dans ce domaine, nous avons bien souvent montré l'exemple et nous avons été à la pointe du combat.

 

  • Montré l'exemple en étant le moteur de la création de la Communauté de Communes des Trois-Pays qui, sereinement prend son envol et qui, petit à petit, s'inscrit dans la vie des communes et dans celle des habitants.

 

  • Nous avons aussi montré l'exemple en demandant d'adhérer au SIPAC, pour la compétence Transport. Cette démarche semblait bizarre à certains, mais tout le monde l'admet, aujourd'hui, était nécessaire.

 

  • Nous avons montré l'exemple en signant, cette année, le 1er contrat de ressource du Nord / Pas-de-Calais qui fait que les villes consommatrices d'eau de Guînes, vont participer au financement des travaux de protection du champ captant.

 

  • Nous avons montré l'exemple en adhérant, avec nos amis de la Communauté de Communes des Trois-Pays, au Grand Parc des Caps et Marais d'Opale, réparant ainsi une erreur historique.

 

  • Nous avons montré l'exemple en participant pleinement, mais à notre petit niveau, à l'élaboration du Contrat de Plan, exercice difficile où il ne faut pas raisonner avec des objectifs uniquement communaux, mais où il faut imaginer des projets à l'échelle d'une région.

 

  • Nous avons montré l'exemple, enfin, en affirmant bien haut, que la création d'une communauté d'agglomération sur le Calaisis était nécessaire, voire indispensable. Cette nouvelle structure aurait été notre grande sœur et cela nous aurait permis de travailler ensemble, d'avancer ensemble et d'imaginer l'avenir ensemble.

 

Cela ne s'est pas concrétisé. Mais je suis sur que les choses se feront parce que c'est l'intérêt des communes et que c'est l'intérêt des populations… et que de toute façon on ne peut pas aller contre l'histoire ou la géographie. Mais comme disait un homme célèbre : "il faut laisser le temps au temps".

____________

 

Aujourd'hui, nous sommes en l'an 2000 et nous sommes à l'aube d'un 21ème siècle que tout le monde prévoit différent !

 

Mais je ne peux m'empêcher de vous avouer que je suis inquiet, troublé, parfois déçu.

 

Déçu, non pas dans le cadre de mes fonctions au Conseil Général, où je suis en charge de deux domaines importants : l'environnement et la santé.

 

J'y mets tout mon cœur ; j'y mets toute mon énergie et je crois que les messages commencent à passer.

 

Déçu, non pas dans ma fonction de Maire, parce que j'ai la chance d'être entouré d'élus motivés, disponibles et qui ont une qualité essentielle : le sens de l'intérêt public et uniquement de l'intérêt public. De même, le personnel communal fait un travail discret, sérieux mais efficace.

 

Non, je suis inquiet et troublé, simplement dans ma fonction de père, père de 3 enfants, père de 3 magnifiques adolescents qui comme tous les adolescents n'ont qu'une idée, c'est de mordre la vie à pleines dents et qu'une envie, c'est de bâtir leur avenir.

 

Mais, et c'est là un privilège de la jeunesse, ils ont envie de bâtir, mais ils ne pensent pas aux fondations. Parce que les fondations, ce n'est pas leurs préoccupations et que faire des fondations, c'est notre boulot, à nous, les adultes, les vieux.

Le monde de demain, c'est nous qui le préparons.

 

Et honnêtement, Mesdames, Messieurs, quel monde préparons-nous ?

 

  • Estce un monde hyper technologique où la personne qui n'a pas son portable est considérée comme un débile ?
  • Estce un monde où l'agriculture et l'élevage intensif nous amènent à produire et à manger n'importe quoi, créant même des maladies jusqu'alors inconnues?
  • Estce un monde où le pire est souvent le résultat du bien ; quand on sait que l'intuition d'Einstein nous a permis d'imaginer l'univers autrement, mais que l'intuition d'Einstein a permis la création de la bombe atomique ?
  • Estce un monde où la science permettra bientôt de guérir certaines maladies génétiques, mais où on ne pourra jamais empêcher quelques laboratoires ou médecins fous, dans un souci de coup médiatique et de profit, de faire des manipulations génétiques monstrueuses ?
  • Estce un monde où la moitié de la planète vit endessous du minimum vital alors que d'autres font des fortunes en Bourse ?
  • Estce un monde de commerce, de marchandage et d'argent, un monde devenu un immense supermarché où la seule idée de bénéfice fait qu'on assassine la forêt amazonienne, qu'on pollue nos plages et qu'on mazoute nos oiseaux, qu'on réchauffe la terre en sachant pertinemment que les conséquences seront dramatiques car imprévisibles ?
  • Estce un monde, enfin, démuni devant les catastrophes naturelles et où les médias parlent, sans arrêt, des milliards de dégâts pour EDF, des milliards de dégâts pour France Télécom, de 35 milliards payés par les assurances… et qu'on a déjà presque oublié 2 petits jeunes, fiancés, écrasés pendant leur sommeil par la chute d'une cheminée, lors de la tempête ?!

____________

 

Non, Mesdames, Messieurs, je ne suis pas sur que ce monde là soit le meilleur des mondes et je suis convaincu que nous jouons trop à l'apprenti sorcier.

____________

 

En l'an 1000, les hommes avaient peur que Dieu abandonne la Terre et que ce soit la fin du monde.


En l'an 2000, les hommes avaient peur d'un bogue informatique !

 

Non, Mesdames et Messieurs, nous n'avons pas les mêmes valeurs.

 

Ce discours peut vous sembler triste et pessimiste. Je ne le pense pas. C'est un discours réaliste et qui ne veut dire qu'une chose :

 

  • Osonsnous poser des questions !
  • Estce que nous saurons nous remettre en cause ?

 

Le génie humain n'a jamais autant progressé que depuis ces 100 dernières années. La science, la technologie, le savoir sont devenus des moteurs d'une évolution inexorable.

 

Mais, attention, tout ce que nous faisons, tout ce que nous manipulons, tout ce que nous créons, c'est pour nos enfants ; ce n'est pas contre nos enfants.

 

J'espère que l'homme, que vous, que nous saurons trouver le juste milieu. Mais ce juste milieu, nous ne le trouverons qu'avec l'expérience du passé et en ayant comme garde-fou certaines valeurs qui sont notre héritage et que nous devons léguer.

 

  • parce que la société est basée sur des valeurs
  • parce que la famille est basée sur des valeurs
  • parce que l'éducation est basée sur des valeurs
  • parce que l'essence même de l'homme est faite de valeurs.

 

Quand on me dit ambition, je réponds espérance.

Quand on me dit développement, je réponds solidarité.

Quand on me dit commerce, je réponds abnégation.

Quand on me dit réussite, je réponds respect.

Quand on me dit profit, je réponds tendresse.

Et quand on me dit pragmatisme, je réponds utopie.

Alors, Mesdames, Messieurs, transmettons ces valeurs simples, mais fondamentales à nos enfants et alors dans un monde parfois torturé, souvent déboussolé mais toujours en mutation, ils sauront naturellement élever leurs fondations…et nous nous aurons fait simplement notre devoir.

____________

 

Et pour terminer, permettez-moi de vous lire ce qu j'ai écrit sur les cartes de vœux pour l'an 2000 :

 

"Que l'an 2000 soit pour vous une année de réussite, de plaisirs et de bonheur, mais surtout, à chaque moment de votre vie profitez pleinement de ce qui est vraiment important :

L'amour de vos proches, le regard d'un ami le parfum d'une fleur… et le sourire d'un enfant."

 

Et ça, Mesdames, Messieurs, c'est des vraies valeurs.

 

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by Hervé POHER - dans Guines (voeux)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)