Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

1 juillet 1992 3 01 /07 /juillet /1992 10:00

 

Monsieur le Premier Secrétaire.

    Je me permets de vous adresser copie de la lettre envoyée à tous les militants du canton de Guînes. Comme vous allez le constater, cette lettre est un « coup de gueule ».

   La réunion d’Outreau nous a ébranlés. Que l’on critique le parti dans les réunions de section, c’est la règle du jeu ; mais que l’on assiste à une démolition systématique de tout ce qui porte le nom de socialiste est choquant… Surtout dans le congrès fédéral de la première fédération de France.

   Soyons francs, Monsieur le Premier Secrétaire : si les socialistes continuent à dénigrer ce qu’ils ont adoré pendant des années, la défaite est inéluctable en mars prochain.

   Recevez, Monsieur le Premier Secrétaire, l’expression de notre dévouement et de notre amitié.

TEXTE ENVOYE AUX MILITANTS

 

Cher(e) camarade.

   Les congés arrivent. Je vous adresse un petit devoir de vacances. Ce n’est qu’un texte à lire et à commenter. Nous nous rencontrerons, en septembre, pour une explication plus détaillée.

«  VOYAGE  AU  PAYS  DES  MASOCHISTES. »

    Dix. Nous étions dix petits nègres de la tribu des socialistes. Notre campement était situé à Guînes, prés de la forêt. Notre groupe ethnique était composé de 64 membres, râleurs, contestataires mais fiers. Fiers de notre groupe ; fiers de notre victoire locale contre la tribu des Droitiers, en mars 92 ; fiers de notre décision, lors du choix du sorcier-suppléant, montrant ainsi que nous, petits nègres de la base, refusions les querelles d’hommes ou de clans. Bref, nous étions fiers et heureux d’être socialistes.

   Ces 10 petits nègres avaient donc décidé d’aller explorer le « pays des élus socialistes », pays situé en plein centre d’Outreau. Il était souhaitable, avant une rude bataille, d’aller écouter ce qui se dit, d’aller voir ce qui se fait ; il était bon d’être galvanisé par les harangues de nos grands sorciers socialistes et nous voulions entendre la bonne parole. Hélas, trois fois hélas !

   Dés notre arrivée, nous déchantâmes. Une indigène socialiste, nous fit remarquer que nous étions trop nombreux : 3 mandats autorisés. Ceci m’étonna car nous ne sommes jamais assez nombreux pour parcourir la savane avec les tracts ou les affiches. J’osais faire remarquer, avec ma candeur de brousse, que 3 mandats, c’était peu et que j’avais amené 7 nègres spectateurs. Elle me rétorqua : « Vous n’avez qu’à avoir une section plus forte… Et les spectateurs sont interdits. » La tribu socialiste avait-elle quelque chose à cacher ? Un secret important allait-il être dévoilé ?... Une telle entrée en matière ne nous étonna pas. Depuis longtemps, nous avions discuté, au sein de notre groupe, du peu d’amabilité des permanents de la tribu des élus. J’expliquais aux 9 petits nègres qu’il ne fallait pas lui en vouloir : les permanents ont sans doute oublié qui les fait vivre et qu’ils sont au service des combattants… Et pas le contraire !

   Passé cette première épreuve, nous étions prêts à écouter la bonne parole apportée par les grands sorciers et par les nègres venus d’autres horizons. Désastre, cataclysme, horreur… Durant 3 heures, nous avons assisté, médusés, à une séance de mortification collective, d’auto flagellation perverse. En effet, la tribu des élus socialistes pratiquait le masochisme intégral, le dénigrement systématique. Ici, un grand sorcier faisait une démonstration de sectarisme et d’intolérance laïque ; là, un grand chef affirmait qu’il était impossible de s’entendre avec les dieux parisiens ;  un grand imprécateur barbu vilipenda le permis à points, oubliant qu’il l’avait lui-même voté ; on a même critiqué le grand chef élyséen, lui reprochant de s’occuper du bien-être de la tribu voisine et oubliant de s’occuper de la reconstruction de son propre village.

   Bref, ces trois heures au pays des élus furent un vrai cauchemar. Autant le grand chef de la tribu avait été, à Béthune, exaltant, fonceur et gagneur, autant le spectacle d’Outreau était affligeant : notre tribu était mauvaise, nos guerriers étaient mauvais, nos combats étaient injustes et les décisions de nos chefs étaient nulles… On tirait sur tout ce qui bouge ; on se mortifiait à plaisir. Nous, petits nègres de la base, nous étions perdus. Et les idées dans tout cela ? Et le panache ?  Et la rage de vaincre ?

    Nous étions arrivés socialistes fiers ; nous allions repartir socialistes honteux. Quand nous sommes sortis, plusieurs petits nègres ont demandé : « On s’est peut-être trompés de tribu ? ». Hélas, non ! La première tribu de France joue les fakirs mais elle n’a pas la peau assez dure pour les planches à clous et cela lui fait très mal.

   Nous étions arrivés fiers ; nous sommes repartis penauds. Nous étions plein de fougue, nous sommes repartis dégonflés. Nous voulions savoir comment construire la case commune ; nous avons assisté à l’élévation du mur des lamentations.

   En définitive, il fût donc décidé, qu’afin de garder le moral et de conserver un minimum d’illusions et d’utopie, nous n’irions plus jamais explorer le pays des élus socialistes. Si l’on veut que les petits nègres aillent courir la savane, se battent et occupent le terrain, ce n’est pas en dénigrant la tribu ou les chefs…

   Nous sommes des petits nègres de la base ; nous avons peut-être un peu trop d’illusions et d’utopie, mais après Outreau… « Mon Dieu, que c’est bon d’être utopiste. »

 Hervé  Poher

 

REPONSE  DE  DANIEL  PERCHERON

6 Juillet 1992

Mon cher Poherix.

   Ainsi donc, tu n’as pas pu déguster une pleine jarre de la potion magique qui fait les grands rassemblements moins querelleurs et moins ennuyeux .

   Cependant, tes propos sont un peu injustes : le discours sur la laïcité était tout sauf négatif : une nouvelle laïcité s’impose. L’intervention du Ministre était frappée du sceau de la lucidité ; quant à votre barde barbu, il exprimait dans son dialecte minier la grande inquiétude de tout le village charbonnier.

   Les minoritaires ont rêvé d’artillerie victorieuse et le petit chef a porté son menhir sans rouspéter.

   Ne te décourage pas et reviens plus souvent encore explorer la tribu des élus, en attendant d’en faire partie.

   Bonnes vacances à l’ombre de ta forêt séculaire.

Daniel Percheron 

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé POHER - dans PS: Politique < 2000

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)