Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

31 janvier 2012 2 31 /01 /janvier /2012 20:33

 

Waren (10)        

 

Hardinghen/31.01.2012/ Hervé Poher

Mesdames et messieurs, chers amis.

   En disant cela, je n’oublie personne… Comme ça, chacun d’entre vous peut croire qu’il fait partie de mes amis et puisque certains disent que les hommes politiques sont menteurs et hypocrites, autant être hypocrites jusqu’au bout !... Et je dis cela même pour ceux qui sont là et qui n'étaient pas invités....

   Donc chers amis. On dit que la sagesse arrive avec l’âge. Alors, pour être francs avec vous, ou ce dicton est complétement idiot ou j’ai pris un rude coup de vieux. Parce que cette année, j’ai décidé de faire très court, 5 pages maximum, et j’ai décidé d’être sage, je dirais même anormalement, sage.

   Je crois voir, dans l’œil affamé de certains d’entre vous, comme une ombre de déception, voire de désespoir : Comment ça ! Pas de critiques, pas décapitation, pas de gorille qui tambourine sur sa poitrine pour effrayer l’adversaire, pas de roquet qui mordille le mollet du Sous-Préfet !!... Au risque de lui procurer la gangrène…

   Et bien non, mesdames et messieurs, cette année vous n’aurez pas tout ça. Quoi que… Non, vous n’aurez pas de grands coups de hache ou de grands    coups de bulldozer.

   Et, pour être plus explicite avec vous, si je me sens d’humeur peu  belliqueuse, c’est que pour la CCTP, l’année 2011 s’est relativement bien passée et que l’année 2012 s’annonce sereine, studieuse et pleine de promesses.

   Alors, comme j’ai décidé d’être raisonnable, de faire soft pour ne pas  inquiéter nos voisins de l’Ardrésis, de faire court pour m’éviter de vous voir gigoter sur votre chaise ou de contempler vos bâillements, je vous propose de n’aborder qu’un seul sujet, mais quel sujet : je vous propose de parler de nous !

   Modification sur le fond avec un seul thème et modification sur la forme. D’habitude je vous fais don de mon incroyable érudition en vous citant des paroles de Moïse, Confucius, Erasme ou Nostradamus… Fini tout cela… D’ailleurs, certains malveillants osaient penser que ces citations n’étaient pas tout à fait vraies…

   Avez-vous remarqué cette chose très curieuse : Quand un orateur déclare  « Le général Dupont a dit … » ou affirme « 70% des nordistes ont les pieds plats » ou « 40% des directeurs de la DREAL adorent le harengs saur », jamais personne ne va vérifier si c’est vrai ! On peut donc, dans une intervention, se permettre de dire tout et n’importe quoi et d’asséner certaines fausses vérités… Qui, de toute façon, ne sont jamais contredites !

   Donc, cette année, pas de citations, ni de dictons… Juste quelques paroles philosophiques et profondes de Théodoric le Grand, qui fut roi des ostrogoths, au 5ème siècle.

   Et pour ceux qui n’ont pas l’habitude de nos cérémonies de vœux, sachez simplement qu’on y applique 2 principes :

·         Primo qu’on peut très bien faire des choses sérieuses en souriant et en ne prenant pas toujours au sérieux ;

·         deuxio, que les Trois-Pays font toujours des vœux le dernier jour du mois de janvier, que vous allez être enfin tranquilles et que rien que pour cela, on peut se permettre, chaque année, de plaisanter et de passer un moment de convivialité.

   Donc, dans les Trois-Pays, nous, nous faisons des vœux iconoclastes … Mais, vous le savez, en souriant, on fait passer beaucoup de messages.

   Et puisque j’ai décidé, cette année, de n’évoquer qu’un seul sujet, permettez-moi, de l’entamer de suite en disant simplement « Merci », « Merci à tous »

 

  Tout d’abord,  merci au personnel de la Communauté de Communes, au personnel des maisons de l’enfant, au personnel de l’école de musique, au personnel du CIAS… Bref, à tout le personnel…

   L’image de notre communauté de communes, c’est peut-être les politiques que nous mettons en place, mais c’est surtout les gens qui sont en face du public, les gens qui travaillent sur le terrain, les gens qui gardent nos bout-de-choux, les gens qui font tourner la machine ; c'est-à-dire que la véritable Communauté de Communes, c’est vous.

   Alors, merci à tout le monde et pardonnez-moi si je ne cite pas chacun d’entre vous. Les mercis ne coûtent pas chers et pourtant, nous en sommes parfois avare, moi le premier. Mais sachez que comme tous les hommes pressés, j’oublie souvent le geste ou la parole qui est porteur d’un signe de  reconnaissance.

   Ma plus grande des reconnaissances, vous le savez, c’est quand je ne dis rien et que vous ne m’entendez pas ronchonner. Quand les gens me demandent si ça va à la CCTP, je réponds : « Si je n’entends parler de rien, c’est que ça va ! ». De même, vous qui travaillez dans notre collectivité, je sais que vous dites souvent : « Si on n’entend pas la voix du  Président, c’est que ça va ! »

 

D’ailleurs, en 486 après JC, parlant des Trois-Pays, Théodoric le Grand disait déjà

« L’éléphant ne barrit, au fond de la savane,

Que lorsqu’il est chagrin ou qu’il recherche femme. »

 

     Merci à tous nos partenaires privés, entreprises ou autres. Notre société est ainsi faite : même quand on est un apôtre de la secte du service public, on ne peut pas tout faire et la dynamique « public-privé » est presque obligatoire. Tant mieux pour vous, tant mieux pour nous et tant mieux pour l’emploi…

   Mais moi, j’ai pris une habitude et c’est un rituel, rituel que l’on pourrait qualifier de très primaire, voire de primitif, mais qui a un intérêt, c’est qu’il est simple : pour moi, tout ce qui est privé, c’est le Grand Capital. Et le pire, c’est que je leur dis… Et quand je ne le dis pas… on se connait depuis 20 ans… figurez-vous qu’ils sont en manque ;

  • on travaille avec eux, mais je les traite de spéculateurs ;
  • on imagine avec eux, mais je les qualifie de boursicoteurs ; 
  • on avance avec eux mais je les caricature en profiteurs…

   Mais cela dit, cette façon de parler est plus un rituel tribal qu’une conviction philosophique profonde… Et je crois que tout le monde le sait… J’ai une formation médicale et j’ai l’habitude de dire : « Chacun son métier ! ». Certaines entreprises et sociétés font des choses que nous ne savons pas faire. Et de toute façon, une  bonne dynamique « public-privé » est un plus pour tout le monde…

   Pour nous, de la dynamique, de l’activité, des emplois et, pour les autres, tout cela mais pourquoi pas, en plus, des profits.

 

D’ailleurs, en 472, lors de création du Crédit arboricole, Théodoric le Grand disait déjà :

« Des profits, il en faut… Et je vais vous aider !

Mais après, je prends tout... Car vous êtes trucidés.»

 

     Merci à tous nos partenaires publics, Conseil Général, Conseil Régional, collectivités voisines et amies, merci aux multiples syndicats ; et merci aussi aux services de l’Etat avec qui, sur certains dossiers essentiels, on doit et on peut avoir une saine concertation… Profitez de cette gentillesse,  ça n’arrive pas souvent !  

Merci  donc à tous ceux qui nous accompagnent

  • dans cette belle aventure qu’est la gestion publique,
  • vers cette noble ambition qu’est le service public,
  • vers cette démarche visionnaire que représente un véritable aménagement du territoire,
  • et vers cette obligation intellectuellement excitante qu’est le façonnage  d’un futur pour nos concitoyens…
  •  

    Ce qui est passionnant dans nos fonctions, ce n’est pas les titres, ce n’est pas la gloire, ce n’est pas les honneurs, ce n’est pas  l’ivresse du pouvoir… quitte à avoir une ivresse, autant en avoir une vraie… Non, ce qui est passionnant, c’est l’action, le besoin d’action et le devoir d’action.

    Je vois parfois ou je découvre, comme vous, dans la presse des clashs ou des portes claquées par untel ou par un autre. Moi, je veux bien tout ce qu’on veut… Mais à condition que ce ne soit pas des postures préélectorales ou des règlements de compte politiciens. Postures préélectorales qui disparaitront le lendemain de l’élection, comme les promesses… ou règlement de comptes qui font plus penser à un mauvais western qu’à une position responsable. Tout le monde ne s’appelle  pas Sergio Léone !

    Et je vous dis cela en toute connaissance de cause : je suis un spécialiste du coup de hache… Et les haches, ce n’est pas trop dans les westerns…  Mais en 20 ans d’engagement public, je n’ai jamais fait trembler les murs par pinaillage politique de mauvais aloi ; j’ai  toujours gentiment asséné ma hache par conviction et avec honnêteté intellectuelle. Personne ne peut dire le contraire. Et pourtant, croyez-moi, l’honnêteté intellectuelle, en politique, ça ne vous amène pas que des amis!

   Bien sûr, l’engagement n’est pas toujours facile ; bien sûr, il y a des phantasmes, des cris, des crises de convulsions ; bien sûr, la mauvaise foi s’oppose parfois au mauvais caractère et quand la personne qui a mauvais caractère est, en plus, de mauvaise foi, c’est le summum !! Je ne donnerai pas  de nom… Ou seulement en privé… En plus, on les voit et on les entend  beaucoup s’agiter, ces gens-là…

 

     D’ailleurs, en 481, à la recherche de nouvelles énergies, Théodoric le Grand disait déjà:

«Les bras de ces barbares font tant de moulinets

Qu’ils pourraient nous donner de l’électricité. »

 

   Merci enfin aux élus de la CCTP. Merci de cette atmosphère, de cette ambiance, de cet état d’esprit qui règne au sein de notre collectivité. Et je dis cela en toute sincérité et personne ne m’y oblige. Je dis cela car beaucoup de membres fondateurs sont encore présents, ici, ce soir.

   Un bon état d’esprit… Et pourtant, à l’époque, en 1997, ce n’était pas une évidence. Nous venions d’horizons différents ; nous avions une histoire différente ; nous avions des options personnelles différentes… Mais en 1997, après un faux départ en 96, nous avons quand même décidé d’unir nos destins.

   L’accouchement s’est fait au forceps, il faut l’avouer… J’ai même dit que 2 ou 3 communes avaient accouché à reculons… Par le siège… Mais comme il y a eu une très bonne prise en charge du bébé, dés le début, il n’y a pas eu trop de séquelles ; l’enfant a bien grandi et nous pouvons être fiers de cette belle intercommunalité… Je vous rappelle que mon épouse est pédiatre réanimateur de nouveaux nés… Vous comprenez ma comparaison… Heureusement qu’elle n’est pas gastroentérologue…

   Entre 1997 et 2000, nous avons appris à vivre ensemble, nous avons appris à nous connaitre ; j’oserais dire que nous nous sommes mutuellement apprivoisés. Et quand, après quelques années, nous avons bien fixé notre cadre institutionnel et établi nos rites relationnels, nous avons osé lancer de belles politiques, de fortes politiques et de vraies politiques… Avec un mot d’ordre et une ambition que nous avons tous partagés: « Etre les premiers à  faire… ».

à Etre les premiers avec ARARAT pour lutter contre les inondations. Rappelez-vous ces applaudissements, à Fiennes, quand nous avons validé le programme

à Etre les premiers avec ces maisons de l’enfant en milieu rural. Il fallait le faire ;  nous avons osé et c’est, très modestement, une belle réussite.

à Etre les premiers à mettre en place un transport à la demande… Et notre expérience sera bientôt généralisée dans tout le département.

à Etre les premiers au nord de Paris à créer un CIAS pour plus d’attention, plus de partage et  plus de solidarité. Depuis, les CIAS fleurissent partout.

àEtre les premiers à créer un service public d’assainissement non collectif.

à Etre les premiers, enfin, à réaffirmer que nous croyons à notre devise, « le Vert, le Vrai, la Vie », que nous sommes fiers d’être des semi-ruraux et que l’agriculture et l’environnement sont des atouts irremplaçables pour nous… Atouts que nous serons les premiers à traduire dans nos documents  d’urbanisme, parce c’est notre atout et parce que nous sommes dans un Parc.

    Oui, nous sommes un territoire d’expérience… Et l’innovation est notre marque de fabrique. Et pourtant, Mesdames et Messieurs, nous n’avons presque jamais fait la une des journaux… Nous, nous inventons dans le calme et la sérénité ; nous, nous avançons dans la transparence et la concertation ; nous,nous nous disputons sous la couverture…

   Bien sûr, certains sujets sont plus épicés que d’autres, mais les membres de la CCTP ont une conception du droit, du devoir et de l’épice qui n’a jamais été mis à mal et la solidarité prévaut toujours. C’est surtout ça notre force. Et permettez-moi de vous rendre hommage et de dire merci à chacun d’entre vous.

   Il y a 2 ans, quand suite à la fermeture quelques  grosses entreprises, nous nous sommes retrouvés financièrement… pas très bien, je vous ai demandé, à tous, c’est-à-dire à toutes les communes, de laisser 10% de vos dotations. Ce n’était pas facile pour vous, ce n’était pas facile à expliquer à vos conseils municipaux et à vos populations et le seul argument que nous avions, c’était « Nous avons été solidaires dans nos périodes de richesses, nous devons être solidaires dans nos périodes de disette ». C’est facile à dire ; c’est plus difficile à faire admettre à la population.

   Et même si ce n’était pas facile, vous l’avez accepté sans esclandres publiques et sans invectives dévastatrices. On ne nous a pas vus dans les journaux… Si bien que 2010 a été une année de belle remise à flot et, vous le verrez lors des bilans, 2011 sera meilleure encore… Nous n’avons pas été mauvais.  Mais il faut garder le cap, garder une discipline et une certaine diète est encore de mise. En parlant de diète, il me revient une citation de Théodoric.

 

En 495 après JC, parlant d’Antoine Péraldi,  Théodoric le Grand disait déjà:

«Avec cette réserve qu’il a sur le bidon,

Il aurait bien du mal à faire de l’aviron. »

 

   Pourquoi ces mercis ; Pourquoi cette ode à l’union ; pourquoi cette mise en valeur de notre état d’esprit et de notre dynamique…

    Simplement, Mesdames et Messieurs, parce que nous avons, ce soir, dans la salle, beaucoup d’élus de la région d’Ardres. Ce ne sont pas des pique-assiettes, ils ont été invités… Et nos amis du pays de l’est sont là, simplement parce que, un jour, le Sous-Préfet de Calais a proposé que… Parce que, un jour, le Préfet du Pas-de-Calais a décidé que… Parce que, à ce jour, nous avons la possibilité de faire un pied-de-nez à l’histoire. Normalement, 8 communes de ce que j’appelle le Pays d’Ardres vont venir nous rejoindre. Et ne m’en veuillez pas si je ne les cite pas toutes : nous, depuis 1997, on raisonne en pays.

   Et du coup, depuis début janvier, il y a beaucoup d’échanges, beaucoup d’invitations, beaucoup de cérémonies et beaucoup de discours. Et malgré une surdité naissante, surdité sélective, je vous rassure, j’ai quand même entendu quelques inquiétudes…

   Inquiétude du coté des Trois-Pays, où les gens disaient : « On fait du bon boulot ensemble ; on ne s’engueule pas trop souvent et on a appris à avancer … Pourquoi se préoccuper de nos voisins ? ». Mais inquiétude aussi dans le pays d’Ardres qui dit : « Nous, on n’a rien demandé… On ne va pas se laisser manger… » Et j’ai même entendu un élu qui m’a dit, très gentiment : « Comprenez qu’on se méfie, Monsieur Poher. En dessous des Trois-Pays, c’est écrit Bienvenu à Poherland ! »

   Allons, soyez sereins, soyez zen, soyez cools… D’un côté comme de l’autre.

Et je peux dire à nos amis du pays de l’est : laissons tomber le mur, ce ne sera pas si difficile que cela : 

  • Vous êtes sensés être des gens intelligents ; nous, nous sommes sensés ne pas être complètement idiots ;
  • Vous voulez rebondir et vous refondre dans une dynamique collective ; nous, nous sommes partants pour toutes les aventures ; 
  • Vous vous posez des questions sur l’avenir ; nous, nous vous offrons notre passé, sans vous demander de renier le vôtre ;
  • Vous vous arrivez avec François 1er, son faste et sa magnificence. Nous, nous arrivons avec Henry VIII, ses nombreuses femmes et ses festins où le vin coulait à flots... Et dans cet échange là, vous êtes gagnants… Avouez que ça vous manquait, la luxure et l’alcoolisme!

   Bref, vous avez beaucoup à nous donner et nous, nous avons beaucoup à vous offrir. De toute façon, pour les gens de bonne volonté, il y a toujours un chemin… Il suffit de le vouloir. Nous ne savions pas que ce chemin était celui-là, mais pourquoi pas ! Refaisons l’histoire ensemble…

    J’avais prévu de terminer en m’adressant à Monsieur le Sous-Préfet, mais il n’est pas là. Mais il y a 1 an exactement, je lui avais lancé un message… Et il a su intégrer l’historique de la région, la spécificité des tribus locales et  la personnalité des indigènes … Et le résultat n’est pas trop mauvais. Deux gentillesses dans la même journée, ça fait beaucoup de ma part !

   J’avais dit 5 pages et je n’ai pas  tenu exactement mon engagement, je l’avoue. Mais c’est comme le grand capital : ils font 5 millions de bénéfices sur notre dos et ils disent qu’ils font 8 millions de déficit à cause de nous ! Je l’ai dit :" Tout crapule et compagnie…"

    Alors, pour terminer simplement, je vous souhaite à tous et à toutes, plein de trucs, de bidules de machins, inutiles et idiots, sachant que le plus important, vous l’avez déjà, chez vous, avec ceux que vous aimez et avec les êtres qui vous sont chers.

 

 D’ailleurs, en 475, parlant des réunions sur le SCOT, Théodoric le Grand disait déjà:

«Après un bon massacre, pour trouver le repos,

J’ai besoin d’une bière et de quelques bécots. »

 

   Mesdames et Messieurs. Certains vont à Bruxelles, d’autres vont au forum de Davos… Mais vous, vous pourrez dire que vous étiez à Hardinghen… Ceci est valable même pour ceux qui n’étaient pas invités… Campagne électorale oblige !!

Mais ce soir, ne retenez qu’une chose : Bonne année à vous tous.

Hervé Poher

Partager cet article

Repost 0
Published by popo - dans CCTP (voeux)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)