Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

23 mars 2020 1 23 /03 /mars /2020 18:58

Je devais offrir le tome II des Contes de Grand-père à tous mes petits-enfants, en juin prochain. Mais tout le monde est confiné et les journées peuvent paraitre longues. Alors, je mets les histoires en ligne. Ça leur fera passer un peu de temps… Bisous aux 9.

Papy Guînes

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

La folle épopée

du grand chef

qui s’appelait

Paul Méchant Prout

Histoire pour Paul

   Et nous voilà revenu au Pays des gens bizarres… Vous savez, ce pays où les gens bizarres habitent dans des endroits bizarres et portent des noms bizarres. Et dans ce pays des gens bizarres, il y avait une tribu d’indigènes qui était encore plus bizarres que les autres habitants bizarres du Pays des gens bizarres : c’était la tribu des Vieux Croutons qui râlent. Ils avaient leur propre langue, leur propre calendrier, leur propre façon de compter… Bref, ils étaient vraiment bizarres.

 

   Et aujourd’hui, nous allons vous raconter l’aventure de ce grand chef, chef qui a marqué l’histoire universelle, chef qui s’appelait « Paul Méchant Prout ». Drôle de nom me direz-vous mais nom qui reflétait, hélas, la réalité : Jour et nuit, il faisait des prouts, des tas de prouts, des milliers de prouts, des millions de prouts et, du coup, autour de lui, ça ne sentait pas très bon. Ce qui, au fil des ans, avait permis de raffermir son autorité car personne n’osait l’approcher de trop près… A cause de l’odeur. Et tout le monde disait « Autour de lui, ça sent le chef ! » … Evidemment, pour des raisons pratiques, les gens l’appelaient PMP.

   Il était donc le chef de la tribu des Vieux Croutons qui râlent. Son père s’appelait Grolion et sa mère Cérumen endiablé. Et il avait un frère, Rototo mouillé et deux sœurs, Grokako Pustuleux et Grosse Moumoule parapide, deux jolies demoiselles par ailleurs.

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul
23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul
23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

    Un jour de décembre de l’afordun 2560 (traduction : année 2560) avant le Chronos, jour où le thermomètre était descendu à moins 60 droméres (traduction : 60 degrés), Grolion décida d’aller chasser le morbusson (sorte de bison à 6 pattes). Il n’y avait plus de viande dans la réserve et l’hiver risquait d’être rude.

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

Les morbussons vivaient au nord de la contrée du Zoubirakan, à quelques 120 goutrils (traduction : distance égale à 1,235 kilomètre) du village. Grolion était parti très tôt le matin et avait emporté un arc, des flèches, un futouble (traduction : futouble) et plusieurs décogaques, ce qui pourraient être très utiles car le morbusson est un animal très rapide. Cérumen endiablé n’était pas très rassurée de voir son mari partir si loin mais c’était toujours difficile de l’empêcher de faire ce qu’il avait décidé de faire. En plus, les réserves de nourriture étaient au plus bas.

 

   Le soir venu, après 56 kimertans (traduction : heures) d’attente, Grosse Moumoule parapide, qui tenait compagnie à Cérumen endiablé, commença à s’inquiéter. Même en ayant parcouru 240 goutrils aller-retour pour atteindre et revenir du pays des morbussons, son père aurait dû être rentré. L’inquiétude gagnait et l’angoisse montait. Vers 85 kimertans, elle décida d’aller alerter son frère Paul Méchant Prout. Même quand il partait chasser au loin, Grolion ne restait jamais absent aussi longtemps.

 

   Après avoir écouté sa sœur, PMP sut, tout de suite, que la situation était grave et que son père avait été surement victime soit d’un accident, soit d’un enlèvement. La seconde hypothèse était la plus plausible : la tribu des Vieux Croutons qui râlent était en guerre depuis des aforduns (traduction : des siècles) avec la tribu des Sauciflards qui crient, tribu qui ne respectait rien et qui osait contester le pouvoir de PMP. Et cette guerre durait depuis des générations et était, il faut le reconnaitre, sans mercis.

 

   PMP décida de convoquer son gouvernement en urgence : le ministre des confitures, le ministre des pommes de pin, la ministresse des poules et canards et enfin, le grand chambellan du Camenbert, responsable en chef des armées d’attaque…

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

Car au pays des Vieux Croutons qui râlent, il y avait des armées d’attaque et des armées de défense et toutes ces armées étaient équipées de façon différente : des frondes et des décogaques pour l’attaque, des arcs, des futoubles et surtout des robitamerts (traduction : robitamerts) pour la défense. Après deux kimertans de réunion, il fut décidé d’envoyer les meilleurs éclaireurs afin de retrouver Grolion ; deux venaient des armées de défense, deux étaient issus des armées d’attaque. PMP se joindrait à eux : c’était un minimum car c’était lui le chef et, en plus, Grolion était son père.  

 

   Dans la tribu des Sauciflards qui crient, on ne se doutait pas des préparatifs guerriers des Vieux Croutons qui râlent. D’ailleurs, ils faisaient la fête : ils fêtaient la capture de Grolion… Capture qui n’était pas prévue d’ailleurs.

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul
23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

   En effet, 10 kimertans avant, les deux chasseurs Saucissonsec et Saucissonàlail avait découvert, à quelques goutrils du camp, un sauvage, pétrifié de froid, avec des glaçons tombant de son nez et de ses oreilles, ne pouvant plus bouger et comme transformé en statue. Il avait dû être surpris par une brusque baisse de la température. En effet, une dépression venue du Foubienlekan avait fait baisser la température jusque moins 280 dromères, ce qu’on n’avait pas vu depuis des aforduns. C’était probablement de début du changement climatique. Les deux chasseurs avaient trouvé un contravert (sorte de brouette) à trois roues, avaient chargé l’inconnu changé en statue et l’avaient ramené au camp.

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

Mais là, Saucissondesardennes, le chef, avait, de suite reconnu, Grolion, le père de Paul Méchant Prout. Et, après avoir réuni tout le peuple sur la place du village, Saucissondesardennes avait déclamé : « Ah, Ah ! Oh Oh ! Peuple vénéré. J’ai une grande nouvelle à faire. Nous avons capturé un de nos ennemis ! Et pas n’importe lequel : Grolion, le père de PMP, PMP le fourbe, PMP le vaurien, PMP l’affreux » Et d’un seul coup, Saucissondesardennes s’écroula par terre et fit des soubresauts en criant « Je le hais ! je le hais ! Je le hais ! ». C’est sûr, Saucissondesardennes n’aimait pas beaucoup PMP.

 

    Après cinq minutes de convulsions, Saucissondesardennes reprit ses esprits, se releva et ajouta : « Nous allons pouvoir enfin faire souffrir cet abominable PMP en faisant souffrir son abominable père : nous allons l’obliger à faire caca debout, à manger des crottes de nez et à sucer les pieds d’un forgubalon (espèce d’hippopotame) mal lavé.

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

Mais nous allons d’abord fêter cette formidable capture en faisant, tous ensemble, la danse sacrée et en buvant du quoguardefan. Et à la fin, nous mettrons des valibagoux (fourmis géantes) dans la culotte de Grolion et nous regarderons la nature faire son œuvre. »

 

   A la perspective de danser, de boire du quoguardefan jusqu’à l’ivresse et d’imaginer les valibagoux en train de grimper sur Grolion, le peuple rentra en transe. Et ils se mirent à danser, danser encore, danser toujours… Et boire, boire encore et boire plus. Si bien qu’au bout de quelques kimertons, toute la tribu des Sauciflards était saoûle : hommes, femmes, enfants… Et même les chiens… Tout le monde était ivre mort !!!

 

   Pendant ce temps-là, PMP et les 4 guerriers s’approchaient du camp des Sauciflards. Arrivés à destination, ils s’allongèrent sur la crête d’une colline pour observer les faits et gestes des membres de la tribu des Sauciflards qui crient. Tout de suite, ils s’aperçurent que leurs ennemis mortels avaient bu un peu trop de quoguardefan. Précision : le quogardefan est une boisson universelle qu’on peut trouver sous différentes versions, blonde, brune, ambré, triple, sans alcool… Bref, ça ressemble à de la bière mais ce n’est pas de la bière ; c’est meilleur que la bière !

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

   PMP prit son courage à deux pieds, car ses deux mains étaient déjà pleines. Il dit à ses hommes de charger deux contraverts de foin, d’y mettre le feu et de les envoyer vers le village. Cela pourrait créer une diversion. Et PMP aurait peut-être le temps d’aller délivrer Grolion.

 

   Dans un premier temps, tout se déroula comme prévu : les deux contraverts en flamme avaient créé la panique dans le camp et les membres de la tribu étaient tellement saouls qu’au lieu d’arroser l’incendie avec de l’eau, ils l’arrosaient avec du quogardefan qui, comme tout le monde le sait, est une boisson très riche en alcool… Si bien que, plus ils arrosaient, plus l’incendie s’amplifiait. Et pendant ce temps, PMP et ses guerriers avaient trouvé la cabane où était enfermé Grolion.

   Mais au moment de le libérer de ses dorméfacts (traduction : chaines), Saucissondesardennes fit irruption dans la cabane « Je m’en doutais, s’écria-t-il. Paul Méchant Prout, tu as tous les vices. Tu es un voyou, une crapule, un lâche… » Mais Saucissondesardennes avait dit un mot de trop : on pouvait critiquer PMP, le traiter de tous les noms mais on n’avait pas le droit de le traiter de lâche car PMP était très courageux… Tout le monde le savait. « Si c’est comme ça, je te défie en duel et celui qui gagnera pourra décider de l’avenir de Grolion. »

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

Sachant que la tribu était trop saoule pour pouvoir faire une bataille en bon et due forme, le duel s’imposait. « D’accord, répondit Saucissondesardennes mais c’est moi qui fixe les règles du duel. » « Et quelles sont les règles ? demanda PMP. » « La première manche sera une bataille d’injures ; la deuxième, une bataille de trogardiflette et la dernière sera le supplice du fermier hindou ».

 

   Précision : le supplice hindou consistait à enfoncer des haricots verts dans les narines de son adversaire jusqu’à temps que celui-ci étouffe. Pourquoi s’appelait-il supplice du fermier hindou ? Personne ne le sait… d’autant qu’il n’y a pas de haricots verts chez les hindous. Seconde précision : la trogardiflette est une sorte de ragout, mijoté durant 24 heures et on y met des morceaux de forbugalon, des sarbolimans et une pincée de colcopriffe. C’est un plat adoré par la tribu des Sauciflards qui crient.

 

   Les règles étant fixées, tout le monde se retrouva sur la place du village ; un ring fut construit avec quelques planches de bois. Puis, d’un côté s’assirent les quatre guerriers, de l’autre l’ensemble de la tribu qui était, avouons-le, encore en train de cuver son alcool.  Saucissonentranche , parce qu’il était le plus âgé de la tribu, fut désigné comme arbitre. « Que le combat commence. Première manche : les injures. » « Espèce de forbugalon reniflard » ; « Va-t’en grosse troufinette à ressorts » ; « Je te vomis, valabagoux sans oreilles » ; « Et toi, résidu de zerbophyle crasseux » … Les injures pleuvaient, la tension montait et les spectateurs étaient époustouflés par la dureté des mots. Finalement, Saucissondesardennes cria « Espèce de laborgiton crotté ! ». Toute la foule se leva pour applaudir cette injure magistrale et, du coup, Saucissondesardennes fut déclaré vainqueur de la première manche.  

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul
23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul
23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

   Deuxième manche. Les morceaux de viande volaient dans tous les sens : et vlan, un morceau dans l’œil, paff un autre sur le nez, crac un troisième en plein milieu du front. Le combat était terrible et les deux adversaires s’envoyaient des morceaux de trogardiflette sans retenue et avec violence. Presque à bout de force, PMP prit, de désespoir, une louche et envoya une bonne quantité de sauce à la figure de Saucissondesardennes. Celui-ci s’effondra presque étouffé. PMP fut déclaré vainqueur de la deuxième manche. Tout allait se jouer dans la troisième…

 

   La tension était extrême, le silence était intense, la sueur coulait sur les visages et on aurait pu entendre voler des valibagoux. Mais les valibagoux ne volaient pas. Troisième manche : le supplice du fermier hindou. Chacun des combattants avait devant lui un énorme tas de haricots verts et, chacun à son tour, enfonçait un haricot dans le nez de l’autre.

 

   PMP avait un avantage sur son adversaire : il avait un grand et gros nez, si bien qu’il avait des narines beaucoup plus grandes que celles de Saucissondesardennes. Très rapidement, celui-ci fut à bout de souffle alors que PMP avait, quant à lui, déjà emmagasiné trois sougerifols (environ 3,564 kilogrammes) dans ses narines. A contre-cœur, Saucissonentranche déclara : « Après ce combat sans pitié mais selon les règles du pays, je déclare PMP grand vainqueur. »

 

   Tous les membres de la tribu des Sauciflards qui crient étaient catastrophés. Non seulement ils avaient mal au crane parce qu’ils avaient trop bu mais, en plus, ils avaient mal au cœur parce qu’ils venaient de se rendre compte que leur chef avait des petites narines… Or les grands chefs ont toujours des grandes narines et, même, des grandes oreilles.

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

   PMP, ses guerriers et Grolion étaient repartis libres et très fiers d’avoir été, une fois de plus, les meilleurs. Quand ils arrivèrent au village des Vieux croutons qui râlent, Cérumen endiablé et Grosse Moumoule Parapide se mirent à chanter pendant que Rototo Mouillé entamait, avec les autres membres de la tribu une danse de joie autour d’un feu géant.

 

   Mais, au Pays des gens bizarres, tout le monde connait la fantastique, la merveilleuse et l’incroyable épopée de Paul Méchant Prout qui a libéré son père en asphyxiant le vilain Saucissondesardennes.

 

   Surtout ne cherchez pas

un chef aux grandes narines,

Il n’existe que dans nos cœurs…

                                                                                                                                                                   Fin de l'histoire

                                                                                                                                                               Papy Guînes

23/03/2020: La folle épopée du grand chef  qui s’appelait Paul Méchant Prout... /conte pour Paul

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans contes pour petits

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)