Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

18 juillet 2006 2 18 /07 /juillet /2006 00:00

 

Mairie de Guines

M,M,M

 

    Monsieur le Président, c’est toujours un honneur et un plaisir de vous recevoir au sein de la mairie de Guînes et dans le territoire des Trois-Pays. Mairie que vous connaissez bien, territoire qui vous est, on ne peut plus, familier.

 

   Votre présence, aujourd’hui, en plus d’être une visite amicale dans un coin de ruralité, est aussi une démarche officielle qui va nous permettre de valider la contractualisation entre la Conseil Général et la CCTP.

 

   Nous faisons partie des premiers contrats élaborés et validés par l’instance départementale. Et ce n’est pas un hasard.// Si nous avons été parmi les premiers, c’est que nous étions volontaires pour servir de cobaye et que la contractualisation est un processus que nous pratiquons, déjà, depuis plusieurs années. Et, c’est pour cela que, localement, nous savons que, dans cette démarche, nous pouvons trouver des avantages pour chacun des partenaires :

 

1er avantage : Le mot de contrat fixe bien les règles du jeu. Il faut que, dans une discussion pour élaborer ce document, chacun y trouve son compte. J’ai l’habitude de dire, c’est du gagnant/gagnant.

 

   La collectivité locale expose ses ambitions, ces projets et ses difficultés ; Le Conseil Général nous dit, franchement, où il peut et où il veut nous accompagner, dans le cadre de ses propres politiques ou même dans le cadre de certaines politiques innovantes. Ce n’est pas une démarche d’une collectivité qui cherche des financeurs ; c’est une véritable démarche partenariale.

 

2ème avantage : Pour l’EPCI, l’élaboration d’un tel contrat nous oblige à analyser nos politiques et à décortiquer nos projets. Et soyons francs, cela nous oblige à faire le tri et à fixer nos vraies priorités qui, si c’est possible, doivent être en adéquation avec les compétences et les volontés du Conseil Général. Quand 2 volontés et 2 politiques se rejoignent, le vrai gagnant, c’est l’usager, c’est l’habitant, c’est notre concitoyen. C’est ce qu’on appelle « la dynamique collective ». Cela nous oblige aussi à sortir d’une vision locorégionale qui peut se défendre électoralement, mais qui est malvenue quand on fait du social, du développement économique ou un véritable aménagement du territoire. Devant certains enjeux, le poujadisme local n’a pas de raison d’être.

 

   Pour le Conseil Général, cela donne une meilleure visibilité financière pour les 3 années qui viennent, tout en étant en contact permanent avec les collectivités locales. Et ce contact permanent ne peut apporter que des plus.// Les EPCI exposant certaines problématiques, l’assemblée départementale peut essayer de nous aider à trouver la réponse.

 

3ème avantage : Il est indispensable que chacun valorise les politiques de l’autre. Dans une journée classique, l’habitant lambda ne peut pas faire autrement que de passer dans des réalisations, des structures ou des politiques dépendants du Conseil Général. Et il est bon de le rappeler régulièrement. De même, si cet habitant lambda demeure dans les Trois-Pays, il devra, automatiquement, croiser des réalisations ou des compétences de l’EPCI. Mais dans cette démarche, il n’y a pas de compétition…. Il y a synergie et complémentarité : l’un amenant beaucoup parce que c’est dans ses compétences ; l’autre amenant un peu parce que c’est sa volonté ou son devoir. L’action sociale en est le meilleur exemple.

 

4ème avantage : Avantage qui est plus psychologique. On dit souvent : « L’important, c’est d’être dans la vérité. » Mais, vous le savez, Monsieur le Président, quand un EPCI se veut dynamique, quand un EPCI veut être une collectivité volontariste, quand un EPCI veut être un territoire d’expérimentation, il nous arrive, bien souvent, à nous, élus, d’avoir des doutes.

 

    La gestion pure, c’est très codifié et ce n’est pas inventif; l’innovation, c’est plus excitant, mais c’est, excusez-moi l’expression, un peu casse gueule. Je veux dire par là que, depuis 1997, date de création de notre intercommunalité, nous avons eu des moments d’incertitude et des périodes d’angoisse. Quand on sort des sentiers battus, on risque, parfois, de se perdre.

 

   Lorsqu’en 1998, nous avons décidé de créer, en milieu rural, des haltes-garderies avec ludothèque et cyberpoints,  certains nous on dit : « Ce n’est pas vraiment utile. » Heureusement, des partenaires, dont le Conseil Général, nous ont dit de relever ce challenge. L’histoire nous a donné raison et ce type d’équipement est en train de fleurir dans tout le département.

 

   Lorsqu’en 2000, nous avons voulu créer le Taxi Vert, nous connaissions les problèmes engendrés par la mise en place d’un vrai service public de transport, destiné, principalement,  aux plus démunis. Vous le savez, Monsieur le Président, tous les territoires ruraux sont en train de se poser la question.

 

   Lorsqu’en 2002, nous avons imaginé l’opération Ararat, pour lutter contre les inondations, beaucoup de gens affirmaient que ce programme était trop ambitieux et qu’on n’y arriverait pas. Il est réalisé à 90% et sert de référence pour les services de la DIREN.

 

   Quand, enfin, en 2005, nous avons décidé la création du CIAS, certains avaient des doutes sur son utilité et son rôle. Maintenant, les doutes sont dissipés et nous savons déjà, que dans l’action sociale, ce CIAS veut être et sera un relais important dans les interventions du Conseil Général. Nous avons créé le premier CIAS du N-PDC, mais je crois savoir qu’il est en train de faire beaucoup de petits dans ce département.

 

   Dans toutes ces innovations, dans toutes ces expérimentations, qui ne sont pas citées par hasard, il nous fallait des partenaires, des conseils et des soutiens. Le Conseil Général a été de ceux-là. Et, aujourd’hui, la contractualisation officialise le devoir de solidarité, le besoin d’aménagement du territoire, mais aussi, le droit à l’imagination et à l’audace. Et vous le savez, l’avenir, pour nous,  sera basé sur une notion que la CCTP, comme d’autres, se doit de défendre : celle du développement durable. Parce que c’est notre volonté, parce que c’est une aspiration de nos populations, parce que cela nous mettra enfin en phase avec notre devise : le Vert, le Vrai, la Vie. Et comme cette volonté va rejoindre celle du département, permettez-moi de proposer les Trois-Pays comme territoire d’expérimentation.

 

  Monsieur le Président. Dernièrement, une journaliste est venue m’interroger et j’ai voulu lui expliquer que, dans la démarche de contractualisation, il fallait être honnête et que j’étais viscéralement attaché à la CCTP, c’est humain, mais que j’étais tout aussi attaché, affectivement, au Conseil Général. Le problème, si problème il y a, est de savoir si le viscéral est plus important que l’affectif. Un médecin vous répondra qu’ils sont intimement liés.

 

Et j’ai dit à cette journaliste : « Le département ne peut pas être une vache à lait. » Erreur de ma part, je l’avoue. La métaphore était mal choisie car nous ne sommes pas en pays d’élevage bovin…. Par contre, nous sommes dans le pays de la volaille. J’aurais dû dire : « Le Département ne sera pas le dindon de la farce. ». C’eut été plus adéquat.

 

  Monsieur le Président. Merci de nous faire confiance, cela nous rassure ; merci d’être un partenaire du développement local, cela nous conforte ; merci de nous permettre d’être un partenaire du Conseil Général dans sa noble tâche; pour nous, c’est un honneur. Merci, tout simplement d’être parmi nous. Je sais que vous n’aimez pas trop le terme de pays, mais Trois-Pays… Avouez, quand même, ce n’est pas la même chose.

 

  Et pour terminer, comme aujourd’hui, il fait très chaud….. Je tiens à vous signaler que je n’ai rien sur le dos, mais que, tout à l’heure, j’aurai tout dans l’assiette.

 

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by Hervé POHER - dans CCTP (divers)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)