Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

26 janvier 2007 5 26 /01 /janvier /2007 14:47

kongfuzi.gif

   J’accuse réception de votre courrier, double à Monsieur le Ministre de la Santé, double à Monsieur le Directeur de l’ARH, concernant votre contribution à la réflexion sur le PMT du territoire littoral. J’espère que ces propositions ont été communiquées aux différentes commissions ad hoc, afin qu’elles soient intégrées dans le rendu final.

 

   Dans ce même courrier, vous émettez des réserves, voire des critiques sur le fonctionnement des commissions. Permettez-moi de vous dire que ces critiques résultent d’une méconnaissance totale du fonctionnement démocratique d’une institution, quelle qu’elle soit. Je tiens à vous rappeler qu’une structure institutionnelle comme la notre ne peut pas et ne doit pas fonctionner comme une entreprise ou un établissement sanitaire. C'est-à-dire que l’autorité, le dirigisme et le centralisme décisionnel sont peut être logiques pour un directeur d’établissement, je ne le conteste pas, mais ne sont pas de mise pour un président de conférence, même si le législateur a imposé, pour les établissements, le terme de « nouvelle gouvernance », ce qui, à titre personnel, me laisse très dubitatif.

 

   Je tiens à vous rappeler les règles appliquées dans toutes les structures légales qui fonctionnent grâce et avec des commissions.

 

1)       1er point : Les commissions sont autonomes et se réunissent quand elles veulent, où elles veulent et n’ont de comptes à rendre que lors d’une proposition en assemblée plénière. Charge est donnée au responsable de la commission de fixer les dates de réunion et de faire convoquer les membres et les intervenants.

 

2)      2e point : Les commissions doivent discuter de l’ordre du jour fixé par l’assemblée plénière ou par le bureau, mais rien n’empêche la commission d’évoquer des sujets non définis pouvant apporter des éclairages sur certains problèmes, donnant ainsi à la conférence des pistes de travail et de réflexion.

 

3)      3e point : Dans le cadre de son fonctionnement autonome, la commission peut faire participer ou auditionner des personnalités ou des structures qui ne sont pas membres de la conférence.

 

4)      4e point : Et c’est le plus important. La commission a un rôle de réflexion et de proposition mais n’a, en aucun cas, un pouvoir de décision. La décision ne peut être prise que par l’assemblée plénière après discussion et vote à la majorité des membres présents ou représentés.

 

   Vous reprochez à la conférence de ne pas  vous informer des dates de toutes les commissions. Moi-même, je ne le suis pas… Cela ne me choque pas et si l’on veut que les gens soient motivés, il faut éviter de les surveiller, de leur imposer et de maintenir la bride sur le cou. L’ensemble des membres de cette conférence est ici parce qu’il le veut bien, sans contrepartie financière, et si on veut un minimum de participation, il faut un minimum de motivation, sans diktat et sans figures imposées.

 

   Dans votre courrier, vous me dites que des commissions qui ne réunissent parfois que 2 ou 3 personnes ne sont pas représentatives. Je suis d’accord avec vous car les commissions ne sont que des groupes de travail et la représentativité et la légitimité sont détenues par la conférence et par elle seule. En outre, nous n’avons pas de moyens pour influer sur la motivation et la disponibilité des gens.

 

   Vous dénoncez enfin, le corporatisme et le poujadisme local, en évoquant ce que vous appelez «  la réunion des 5 », ce qui, d’après ce que j’ai entendu dire, s’appellerait G5. Tout d’abord, permettez-moi de me féliciter de voir que vous êtes en parfaite harmonie avec ce que je dénonçais, lors de notre première réunion. Dans un monde idéal, il serait bien que les gens puissent discuter en dehors de tout intérêt personnel, de toute contingence de clan et de toute attitude partisane. Mais, je le reconnais, dans notre société et dans le milieu sanitaire, cela reste une utopie. La seule dérogation que nous faisons à ce code de conduite que j’avais fixé, c’est d’intégrer, si possible, les remarques faites par vos fédérations respectives. Ce qui, je vous l’avoue, est assez corporatiste. Mais avons-nous le moyen de faire autrement ? De plus, je me permets de préciser :

 

-          Que je n’ai aucun pouvoir pour empêcher la création d’un G5 par les hôpitaux publics, d’un G8 par les cliniques privées ou d’un G20 ou d’un G30 par qui que ce soit.

 

-          Que ces associations d’établissement n’ont pas d’existence institutionnelle, légitimée par le législateur.

 

-          Que ces groupements ne siègent et ne siègeront jamais au sein de la conférence, ceci étant contraire aux principes fondamentaux de création de la conférence, qui, idéalement, ne doit pas être un collectif de lobbies.

 

   Voilà ce que je tenais à préciser, en réponse à votre courrier, courrier qui ne fait que confirmer les craintes que j’avais déjà émises, c'est-à-dire :

 

-          Qu’en créant les conférences sanitaires, le ministère n’a fait que mettre en place un simulacre de nouvelle gouvernance et de pseudo démocratie sanitaire.

-          Que l’intérêt général de nos populations ne peut pas résulter de l’addition des intérêts particuliers de chacun des acteurs du territoire.

-          Que ce genre de polémique rend, malheureusement service à l’ARH et aux décideurs régionaux, car ici comme ailleurs, il faut savoir diviser pour mieux régner.

 

   Je vous remercie de votre contribution à la réflexion sur le PMT, qui pourra, je l’espère être intégrée dans notre proposition finale.

 

Hervé Poher

 

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Conférence sanitaire

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)