Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

5 juin 2010 6 05 /06 /juin /2010 11:40

 

Kluibergen Guines                                                                                                  

Guines, anniversaire du jumelage

Mesdames et Messieurs 

      Ce que je redoutais, suspectais et appréhendais, s’est effectivement passé : nos 2 bourgmestres ont fait des discours lénifiants, des discours à l’eau de rose, des discours où ils se permettent d’affirmer que « tout le monde, il est beau ; tout le monde, il est gentil !! ».

     Alors, permettez-moi d’être le seul à oser dire la vérité !!! Tout le monde, il n’est pas beau ; tout le monde, il n’est pas gentil… C’est quand même des belges…. Et vous savez,  ils ont tous les vices !

   Et je vais vous le prouver :

1ère preuve : Un soir de 1999, je sors de la mairie (après une dure journée de labeur) et je tombe nez à nez avec trois individus, qui avaient une mine patibulaire, un regard vicieux et un accent pas très catholique. On aurait dit les frères Dalton… J’aurais du me méfier… 

Et ces 3 larrons commencent à me dire qu’ils cherchent une commune pour faire un jumelage… Moi, aimable et gentil, comme d’habitude, je fais semblant de les écouter, en me disant que quitte à se jumeler, autant le faire avec la Jamaïque, la Chine ou l’Afrique du sud… On ne va quand même pas se jumeler avec des belges ! 

   Alors, j’ai eu une idée de génie… Chez moi, c’est naturel… Comme la modestie.

   Je dis à ces trois lascars : «  Oui, mais pour faire un jumelage, il faut avoir des points communs, des affinités ou des passions communes »

   Mon attaque était imparable ; ils ne pouvaient rien trouver ; je sentais qu’ils allaient renoncer et nous laisser tranquilles… Et à ce moment là, ils ont osé dire : « Nous avons une passion commune : la bière ! »… J’étais foutu… Comme quoi, vous le savez, ils ont tous les vices.

2ème preuve :   Quelques mois plus tard, nous emmenons certains de ces ostrogoths visiter le territoire et en particulier, visiter le marais de Guînes… Qui est un vrai marais…. Contrairement au marais de Kluisbergen qui n’est qu’un terrain vague. Et figurez-vous que l’un d’entre eux, sans doute jaloux de nos richesses naturelles, a osé perpétrer un attentat… Dans le marais ! Ce triste individu qui s’appelle Carlos, un nom de terroriste, ce fameux Carlos a osé pisser dans le marais de Guînes. Nous l’avons pris en photo… Et depuis cette époque là, nous n’avons plus de grenouilles, les nénuphars dépérissent et les canards présentent des mutations génétiques. Le ministère de l’environnement fait une enquête. Mais à Paris, ils ne savent pas qu’un jour, nous avons eu la visite de belges et que ces belges là, ils ont tous les vices.

3ème preuve : Lorsqu’en 2000, nous avons eu l’imprudence d’aller nous perdre à l’est de la frontière française, c'est-à-dire quand nous sommes allés à Kluisbergen, nous sommes tombés dans un guet-apens et quelques-uns d’entre nous ont été drogués.

La preuve : Eric Buy, qui est quelqu’un de posé, d’érudit et de pragmatique (puisqu’il travaille à la banque), Eric Buy, sans doute drogué par une potion maléfique, a, dans un discours, voulu parler flamand… C’était terrible… Nous, nous n’avons rien compris… Et le comble c’est que les belges aussi n’ont rien compris… Ils ont tous les vices.

4ème  preuve : Quand, la même année, nous avons eu la gentillesse de recevoir ces « mangeurs de frites » pour leur redonner un peu d’espoir et un peu de joie de vivre, car chez eux la vie est rude ; il pleut toute l’année et les vampires sèment la terreur dans les rues…

   Donc, afin de leur remonter le moral, nous avons eu la naïveté d’organiser un match de basket-ball, ici, dans cette salle… Et, pour ceux qui s’en souviennent, nous avons assisté à un déferlement de tricheries, un amoncellement de coups bas et les belges ont prouvé, ce jour là, qu’ils étaient de très mauvais joueurs… Car nous étions nettement supérieurs… Ils savent indéniablement mettre la main au panier mais ils sont mauvais en phase finale. Ils ont tous les vices.

5ème preuve : C’est la dernière. Mais cela a été le summum… En 2007, ces individus belges, c'est-à-dire pervers à l’esprit satanique et torve, nous invitent à faire une sorte de rallye, chez eux.

Cette journée fut un cauchemar. Tout d’abord, pour être sûr de nous déconcentrer, ils avaient soudoyé notre chauffeur de bus : Quand il y avait un rond point, ce chauffeur ne voulait pas en sortir ; quand il y avait un panneau, ce chauffeur ne voulait  pas le lire ; En plus, il avait peur des autoroutes et pour aller de Kluisbergen à Guînes, c’est tout juste s’il ne voulait pas nous faire passer par Marseille.  

Arrivés la bas, sous prétexte d’un pseudo-rallye, ils nous ont fait ingurgiter plus de 30 bières en moins de 8 heures… Certains guinois, qui n’ont pas l’habitude de ce breuvage, ont passé une demi-journée aux toilettes.

Et le comble du comble… Comme ils se doutaient que Marc Médine allait devenir maire, afin de se mettre bien avec lui, ils ont trafiqué les résultats du rallye et ils ont décrété que la gagnante était Caroline Médine… Ce qui est un scandale…   Ils ont tous les vices.

    Voilà, Mesdames et Messieurs, la triste vérité sur les belges et sur leur comportement. La seule qualité que je leur reconnais, c’est qu’ils ont le sens de l’humour et qu’ils peuvent le comprendre même quand cet humour est au second degré… comme je viens de le faire aujourd’hui.

    Alors, Monsieur le Bourgmestre, Mesdames et Messieurs les Echevins, Mesdames et Messieurs du comité de jumelage, Mesdames et Messieurs habitants de Kluisbergen.

   Permettez-moi de résumer mon état d’esprit, l’état d’esprit de la municipalité et l’état d’esprit de toute la commune…

-          On vous aime bien parce que vous savez vous faire aimer,

-          On vous aime bien parce que vous savez rigoler,

-          On vous aime bien parce que vous savez boire de la bière  et on aime bien boire de la bière avec vous… surtout quand c’est vous qui l’amenez.

Bref, il fallait être tordu pour faire un jumelage entre nos 2 communes… Et comme nous sommes autant tordus les uns que les autres, ça a bien marché…

Alors, permettez-moi de terminer par notre fameux cri de guerre, cri qui a résonné dans toute la Flandres entre le cap Blanc Nez et les monts de l’Oural : « Pour Guînes et Kluisbergen… Vive la Pétrus. »  

 Hervé Poher

  Kluisbergen-blason.jpg

 

Repost 0
Published by popo - dans Jumelage
11 septembre 2004 6 11 /09 /septembre /2004 00:00




Signature de la convention tripartite. Andres
 

Mesdames, Messieurs,

 

Le protocole voudrait que je nomme chacun d'entre vous, dans un ordre bien défini et selon vos responsabilités, grades ou fonctions.

 

Mais, permettez-moi d'être incorrect, d'être irrespectueux et d'être simplement, en dehors des convenances, en vous disant simplement : "mes chers amis".

 

Lorsqu'on organise une manifestation, ce n'est pas pour faire la fête ; ce n'est pas pour voir sa photo dans le journal et ce n'est pas pour afficher des certitudes.

 

Non, vous les élus, les responsables associatifs et vous-même, dans vos familles ou dans votre travail, vous le savez bien, une réunion ou une manifestation sert à faire passer un message. Message clair, quand il est clairement exprimé. Message subliminal, quand il est basé sur l'amitié ou la tendresse. Mais quelque soit sa forme, le message doit être porteur de symboles.

 

Et ce soir, les symboles sont nombreux :

 

     nous allons signer, juste après les interventions, une convention entre une intercommunalité belge, une intercommunalité française et une intercommunalité malienne… une convention tripartite… Vous le savez, ce n'est pas courant… et dans les Trois-Pays nous aimons faire ce qui n'est pas courant !!

De plus, comme on s'appelle Communauté de Communes des Trois-Pays, il fallait bien, un jour ou l'autre, qu'on puisse réunir, dans un même lieu, trois pays différents.

 

     2ème symbole : nous signons cette convention à Andres, petite commune de 1 500 habitants ; ce n'est pas anodin. Cela veut, tout simplement, rappeler qu'il n'y a pas besoin d'être nombreux pour porter un regard sur l'autre ; qu'il n'y a pas besoin d'être riche pour tendre la main ; qu'il n'y a pas besoin d'être un urbain pour imaginer la solidarité. C'est aussi, je l'avoue, une certaine forme de reconnaissance vis-à-vis de Madame le Maire d'Andres, Rose-Marie, que l'on sait tellement impliquée physiquement, intellectuellement et affectivement, dans son désir d'aider les pays en voie de développement.

 

     Enfin, pour en terminer avec les symboles, permettez-moi d'être un peu politique. Il y a depuis quelques années, et encore plus maintenant, avec les évènements internationaux, dans notre société, certaines tendances au repli sur soi, à l'austracisme, au racisme et à la xénophobie. Et de ces tendances, contraires aux fondements même de nos sociétés, émanent et se dégagent certaines odeurs malsaines. Alors réunir dans une même salle, pour un projet commun, des Français (qui sont toujours un peu franchouillards), des belges (qui de surcroît sont flamands) et des maliens (qui sont en grand majorité musulmans), c'est, permettez-moi de le dire "une bonne claque aux mauvaises odeurs".

 

Merci à nos amis maliens d'être là. Vous nous avez fait comprendre que la gentillesse, le sourire et la joie de vivre pouvaient être les fondements du développement, dans une toute jeune démocratie.

 

Merci à nos amis belges d'être là. Vous nous avez fait comprendre que la gentillesse, le sourire et la bière pouvaient être les fondements d'une compréhension mutuelle… même si la compréhension est moins bonne quand on a bu trop de bière.

 

Merci à vous tous d'être là. Ce moment ne marquera, sans doute pas, la mémoire des médias. Mais, il marquera, à n'en pas douter, nos esprits et nous cœurs.

Je ne sais pas qui a dit "dis-moi qui tu fréquentes, je te dirais qui tu es". Eh bien, nous aujourd'hui, nous allons faire la fête avec des belges et nous allons rire avec des maliens, et rien que pour cela, nous sommes contents de ce que nous sommes.

Repost 0
Published by Hervé POHER - dans Jumelage
13 septembre 2002 5 13 /09 /septembre /2002 00:00
 

  Réception des migrants maliens à Guines.

         Je me souviens, comme si c’était hier, de ce jour de 1999, quand la région et le GRDR m’ont contacté et m’on dit :

 

         « Monsieur POHER, une délégation du Mali va venir visiter le Parc Naturel et ils voudraient rencontrer les membres d’une Communauté de Communes rurale. Pouvez-vous les recevoir ?

 

         La question que j’ai immédiatement posée est : « pourquoi veulent-ils nous rencontrer ? ».

 

         « Parce qu’ils pensent que vos objectifs de développement et votre démarche de contrat de développement rural, peuvent ressembler à leur propre problématique et ils voudraient prendre des idées chez vous ».

 

         J’ai, bien entendu, accepté mais très rapidement des questions se sont posées.

 

         1ère question : Où est le Mali. J’ai immédiatement consulté un atlas et une encyclopédie afin d’avoir l’air un peu moins ignare. Maintenant, je sais.

 

         2ème question : qu’est ce qu’il peut y avoir en commun entre une politique de développement au Mali et une politique de développement dans le Pas-de-Calais.

 

         Je dois sincèrement avouer que j’avais du mal à comprendre.

 

         Mais leur visite pouvait nous donner sûrement une réponse.

 

         Et effectivement, lorsque nous avons reçu Moussa Cissé, Maire de la Commune de Maréna avec la délégation Malienne, nous avons compris leur démarche.

 

         Le Mali est un pays en pleine émergence,

 

-         où il faut confirmer la démocratie,

-         où il faut bâtir un mode de développement

-         où il faut imaginer, installer et organiser toutes les structures territoriales, les intercommunalités, les régions.

 

         Et c’est dans ce cadre, du diagnostic et de construction d’une politique que nos amis maliens sont venus, plusieurs fois, nous rencontrer.

 

         Comme l’a répété plusieurs fois Moussa, « nous ne venons pas chercher des sous, nous voulons des idées, des aides techniques et des échanges ».

 

         C’est ce que nous avons fait depuis quatre ans : des séances de travail, des conseils, des explications dans le domaine de l’environnement, du tourisme et du développement économique. Avec une évidence : le Mali a un fonctionnement beaucoup plus démocratique que nous et dans ce domaine là, nous avons sans doute beaucoup à apprendre.

 

         Dans le cadre de cet échange d’expériences, il était prévu que nous allions sur place pour appréhender les problèmes. Le voyage était prévu fin 2001, mais les évènements du 11 Septembre ont un peu atténué notre enthousiasme et notre envie de voyager.

 

         Mais ce n’est que partie remise.

 

         Aujourd’hui, nous officialisons ce partenariat avec un grand absent : Moussa n’est plus Maire…Il est devenu Député et son remplaçant n’est pas encore désigné. Mais, je suis sûr que nous aurons l’occasion de le revoir…Très bientôt.

 

         Merci à nos amis maliens de cette volonté de coopération, de cette confiance que vous nous témoignez et de la gentillesse qui semble être chez vous une qualité génétique.

 

         Nous vous apporterons ce que nous pourrons, mais je sûr que dans le cadre de cet échange, nous aussi nous avons beaucoup à apprendre.

 

                                                                       Merci à Tous

Repost 0
Published by Hervé POHER - dans Jumelage
15 juin 2000 4 15 /06 /juin /2000 00:00

Avec-maire-de-Kluisbergen.jpg
 
Monsieur le Bourgmestre
Messieurs les Echevins

Monsieur le Président du comité de jumelage

Mesdames et Messieurs, membres du conseil communal

Madame la présidente du comité de jumelage

Mesdames et Messieurs, en vos titres et fonctions

Chers amis guinois

 

Comme je l’ai déjà fait, je parlerai lentement afin que tous nos amis belges puissent comprendre.

 

Nous voici réunis pour la deuxième mi-temps de notre jumelage.

Le 18 Mars, à KLUISBERGEN, la première mi-temps fut remarquable, historique, voire homérique.

Permettez moi de rappeler le bilan de cette journée :

-         Nous sommes venus 98 guinois

-         Nous avons effectué 324 Kms en bus

-         Nous avons serré 3214 mains

-         Nous avons consommé 24 kgs de carbonnade flamande, 62 kgs de frites, 347 sandwichs et 1747 chopes de biére.

-         Sur 11 heures passées à Kluisbergen, nous avons parlé, sérieusement pendant 38 minutes et 17 secondes.

-         De plus, Eric BUY a osé parler flamand….chose remarquable, car les français n’ont rien compris et les flamands non plus !

Bref, nous avons passé une journée formidable et je dois, au nom des guinois, vous en remercier.

 

Aujourd’hui, nous allons recommencer, en toute amitié, en toute convivialité et avec autant de bière.

Ce soir, les guinois, comme les habitants de Kluisbergen pourront dire : « Nous avons, pas loin des cousins, des amis, des frères ».

Un jumelage, c’est certes le moyen de faire la fête, mais c’est aussi un acte hautement symbolique.

-         Parce que nous sommes dans un espace européen qu’il nous faut construire

-         Parce que, supprimer les frontières physiques, c’est facile. La preuve : pour aller chez vous ou pour venir chez nous, il n’y a plus de douaniers. Mais supprimer la frontière dans nos têtes, les a-priori  ancestraux, les images toutes faites, c’est plus difficile.

-         En supprimant les frontières physiques et mentales

                  nous luttons contre la xénophobie

                  nous luttons contre l’exclusion

                 nous luttons contre le racisme.

C’est notre rôle de responsable, c’est notre rôle de citoyen européen.

Un jumelage, c’est montrer aux générations futures que, même si on ne parle pas la même langue et même si nos cultures sont différentes, le langage du cœur  et le langage de l’amitié permettent de se comprendre et de s’entraider.

 

Nous allons signer la charte du jumelage. Sur ce document, il y aura la signature de Philippe, en tant que Bourgmestre et de moi-même, en tant que maire.

Mais la vrai signature, ce sera, ce soir, lorsqu’en partant, nos amis de Kluisbergen diront : « On a passé une bonne journée » ; lorsque Eddy dira : » J’ai trop mangé » ; lorsque Carlos me fera un clin d’œil et lorsque Philippe et les présidents d’associations diront : »Quand est ce que l’on se revoit ? »

 

Je terminerai en m’adressant aux enfants

Il y a,pas loin d’ici, d’autres enfants qui ont le même age que vous, les mêmes plaisirs que vous, les mêmes passions que vous. Le 21 ème siècle doit être celui de la paix, de la fraternité et de la solidarité. Aujourd’hui, nous construisons une petite partie de la fondation. Nous comptons sur vous pour édifier la maison du bonheur. C’est un objectif noble et comme vous réussirez, nous les vieux, nous saurons que nous avons bien œuvré.

 

Vive KLUISBERGEN

Vive GUINES

Et le 18 Mars, j’avais terminé en disant « Vive la Pétrus »….Aujourd’hui, je dis «  Vive la KRONENBOURG »

Repost 0
Published by Hervé POHER - dans Jumelage
18 mars 2000 6 18 /03 /mars /2000 00:00

 

 Mr le Bourgmestre

Mr les échevins

Mesdames et Messieurs les membres du Conseil Municipal

Mesdames et Messieurs, chers amis de Kluisbergen

 

 

         Tout d’abord, permettez-moi de m’excuser. En effet, au départ, je voulais faire un discours en Flamand. J’ai essayé… mais le résultat est tellement mauvais, que je préfère parler en Français. Si j’avais fait ce discours en Flamand, les Français n’auraient rien compris et nos amis Belges non plus.

 

         Permettez-moi de me rappeler ce soir, de l’année 1998. J’étais à la Mairie de Guînes et Monsieur DENEZ, échevin de la ville, est venu me voir en disant :

 

« Il y a des Belges dans le Hall de la Mairie, ils veulent voir le Maire… Mais je te préviens, ils ont un drôle d’accent ».

 

         C’est comme cela que nous avons fait la connaissance de Monsieur le Bourgmestre et de 2 échevins.

 

         Au cours de la soirée, nous avons évoqué la possibilité d’un jumelage entre nos 2 villes. Mais pour faire un jumelage, il faut trouver des points communs, des intérêts communs, des similitudes.

 

         La taille des 2 villes est compatible ; les paysages sont ressemblants ; ici, comme à Guînes on aime la pomme de terre (n’est-ce-pas Monsieur le Bourgmestre ?). Nos histoires sont différentes et nos langues gutturalement très opposées mais nous avons trouvé très rapidement un point commun, une évidence culturelle qui ne souffre pas de contestations : vous et nous aimons bien la bière !!!

 

         Ce jumelage sera donc placé sous le triple signe bénéfique de la Heinneken, de la Gueuze Lambic et de la Petrus.

  

         Pour vous, comme pour nous, c’est un premier jumelage. C’est un acte important, chargé de symboles :

-         Symbole d’amitié entre 2 villes,

-         Symbole d’amitié entre 2 pays,

-         Symbole d’amitié dans une Europe en construction

-         Symbole d’avenir pour nos enfants, montrant par là que les frontières artificielles, ça n’a pas d’importance ; montrant par là que la différence de langues n’a pas d’importance, qu’on soit Italien, Belge, Espagnol ou Français, nous sommes tous des hommes et des femmes désirant la paix, la fraternité et l’estime de l’autre.

 

Le meilleur moyen de connaître son voisin, d’aimer son voisin et d’envisager l’avenir avec son voisin, c’est quand même de lui parler, de vivre avec lui et de le comprendre.

 

Il faut que dès aujourd’hui, les habitants de Guînes et ceux de Kluisbergen soient  des amis, des frères et que lorsque vous viendrez à Guînes, vous vous sentiez chez vous, comme nous, nous nous sentons, ici, déjà chez nous.

 

C’est le plus bel acte d’espérance que nous pouvons donner à nos enfants.

 

Un jumelage dans la convivialité, la confiance et la bonne humeur est une petite pierre à la construction Européenne. C’est notre devoir d’élu, c’est notre devoir de citoyen.

 

Chers amis de Kluisbergen, merci de votre confiance et nous sommes sûrs du succès de ce jumelage ; simplement parce qu’une des devises guînoises dit :

 

« Ce que nous voulons, nous le faisons

Ce que nous faisons, nous le réussissons

et nous le réussissons parce que nous y croyons »

 

Vive Kluisbergen, vive les habitants de Kluisbergen et vive la Petrus ! 



Repost 0
Published by Hervé POHER - dans Jumelage

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)