Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

13 juin 2017 2 13 /06 /juin /2017 08:50
13/06/2017:Hollande, Macron, PS, l’ex-maire de Guînes Hervé Poher l’avait prédit avant tout le monde...

Article paru dans le Nord-Littoral du 13/06/2017

Nous sommes le 1er mars... 2016 quand Hervé Poher prend la plume. Sur son blog, le sénateur écologiste, qui a passé toute sa jeunesse à Calais, anticipe alors l’un des plus grands épisodes de l’histoire politique française.... et il ne le sait pas encore.

Pour l’ancien maire de Guînes, vice-président du conseil départemental et sénateur c’est certain :

« 1) Hollande ne sera pas candidat à la primaire et il ne sera même pas candidat à la présidentielle.

2) Macron va se présenter (jeune, hors parti, bousculant…)

3) Macron se présente avec l’accord (caché) de Hollande (et en plus, belle peau de banane pour Valls). »

Nous sommes alors en mars 2016 et il n’y a pas encore eu les primaires, ni à droite, ni à gauche... François Hollande est toujours enclin à se présenter, fort d’une amélioration des chiffres du chômage et Emmanuel Macron n’a toujours pas démissionné du gouvernement, ce qu’il fera fin août 2016. D’ailleurs En Marche n’existe même pas encore !

La prédiction d’Hervé Poher est d’une précision redoutable !

La montée en puissance de Macron

L’élu explicite quelque peu son propos. Pour lui le but recherché est double :

« Essayer d’une part, de placer quelqu’un au deuxième tour (effet Kennedy et ras-le-bol des partis) ; Dynamiter d’autre part, une bonne fois pour toute le PS (où certains vieux conservateurs ne veulent pas toucher à l’héritage de Mitterrand) et créer un nouveau parti social-démocrate. Sur ce dernier point, Hollande, Valls, Macron et d’autres sont tous d’accord. »

Tous d’accord excepté qu’Emmanuel Macron aura quand même pris de vitesse François Hollande et Manuel Valls. Mais au final, le PS a bel et bien été mis en pièces comme il l’avait annoncé !

   Poher conclut sur le fait qu’« on verra(it) au fil des mois, la montée en puissance de Macron, la non-candidature de certaines personnes pouvant être dangereuses et, a contrario, l’officialisation de candidatures sans intérêt… Et tout cela sous le calcul et avec la bénédiction de Hollande… Je prends les paris… » disait-il. Il aurait dû parier. Poher l’avait prédit. Il n’y a jamais eu autant de petites candidatures notamment aux législatives.

Certains ont préféré ne pas se présenter. Macron est monté en puissance, adoubé par François Hollande qui a fini par considérer qu’il avait lancé un élève. Et dans la pensée de l’ex-président le disciple a fini par dépasser le maître.

« Il fallait tuer le parti socialiste » ....

- Que pensez-vous des résultats du PS, parti que vous connaissez bien, même si vous en avez été exclu en 2012...

«Ils ont voulu me réintégrer, mais j’ai refusé... mais j’ai continué de côtoyer les parlementaires socialistes. Cela fait longtemps que je les préviens qu’ils vont vers la déroute. Ils ne m’ont pas cru. »

 

- Pour quelles raisons prédisiez-vous cela?

« Nous sommes sur une fin de cycle naturel doublée d’un stratagème monté par François Hollande... (lire ci-dessus). Le PS est devenu un boulet avec des caciques qui ne veulent pas voir évoluer le PS... Il fallait le tuer. »

 

- Personne ne vous a écouté?

« Non mais avec les paris que j’ai gagnés je peux manger au restaurant gratuitement jusqu’à la fin de mes jours. »

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
16 mai 2017 2 16 /05 /mai /2017 09:00
15/05/2017: Certaines vérités... ne sont pas des évidences ! (relevées par Hervé Poher)

 

« La loyauté, la fidélité, le respect de ceux qui ont ancré les courants de pensée dans l’histoire constituent une boussole. La passion de l'Etat auront été ma force. »

                                                                                                  Bernard Cazeneuve

                                                                                      15/05/2017   Passation de pouvoir

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
4 mai 2017 4 04 /05 /mai /2017 19:46
4/05/2017: Après le premier tour des élections présidentielles.... Hervé POHER

Trouvé sur internet....

"C’est juste après le vote… Pour une seconde fois…

Quand la démocratie a bien la gueule de bois,

Que les rois de l’info se mordent enfin les doigts

Car ils font une reine en voulant faire un roi.

 

 

C’était la grande couture… Une représentation…

Pour retailler un short, dénigrer des costards,

Pour retourner sa veste ou baisser son calbar…

Pour les faiseurs de buzz, ça sent bon le pognon.

 

 

C’était comme dans la presse… Avant la confusion…

Le canard a écrit: « Politique enrichi… »

L’électeur en conclut : « Ils sont bien tous pourris… »

Et après on s’étonne que les gens montent au front.

 

 

C’était comme à l’église… Avant la confession…

Les bobos ont tout fait pour ce résultat là

Et après ils s’étonnent de voir tant de dégâts ;

Mais certains aiment bien donner l’extrême onction.

 

 

C’était comme au marché… De drôles de tractations…

Il refile des bananes, elle a des cornichons,

Mais tous deux ont tendance à avoir le melon.

Au prix de la salade, tu n’as pas des millions.

 

 

C’était comme dans la ville… Réutilisation…

« Je ne recycle personne ! » a dit le candidat ;

« Pour le non-recyclé, la déchèterie est là. »

Les résidus encombrent en phase d’élection.

 

 

C’était comme la nature… Retour aux sensations…

L’atmosphère était moite, la lumière tamisée…

Les « macron » vont pousser, dans toute la contrée ;

C’est normal, la moiteur amène les champignons.

 

 

C’était comme dans un cirque… Une représentation…

Ou de vieux canassons, déjà sur le retour,

S’épuisent en ronds de jambes pour intégrer la cour,

Alors qu’aux râteliers se pressent les barbons.

 

 

C’était comme à l’armée… Un trop plein de trouffions …

Ils courent à la gamelle pour avoir leur ration

Et on leur donnera de fausses explications,

Pour faire croire que ces plaies ne sont pas des bubons.

 

 

C’était comme dans la vie… Un trop plein d’ambition…

Où le beau Rastignac se croit béni des dieux

Et la sirène blonde aspire à d’autres cieux,

Chacun usant sans cesse de ses attrape-couillons.

 

 

C’était vraiment bizarre… Une drôle d’élection !

J’ai vraiment l’impression qu’on nous prend pour des cons. "

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
1 mars 2017 3 01 /03 /mars /2017 09:02
01/03/2017: "L'aventure, c'est l'aventure..." Hervé POHER

01/03/2017 : Confirmation

"Discussion avec des élus de ma commune"

 

« Suivant bien le scénario fixé en 2015, les acteurs de la « divine comédie » continuent le déroulé prévu : l’entourage de Hollande fait semblant d’être partagé (officiellement…) ; les députés se montrent partagés (officiellement…) ; les centristes jouent au parti partagé (officiellement…) ; les médias ont l’air de découvrir (officiellement…), au jour le jour, les événements… Hamon, Mélenchon et d’autres n’ont été que des pièces, très utiles, pour valider une « Hollandissime » stratégie.

Et Macron va s’imposer naturellement… car les vestes vont se retourner… Naturellement !

Seule incertitude: « L’os Fillon » n’ayant plus beaucoup de viande à rogner, que vont faire les médias ? « L’os Macron » peut être intéressant … Et quand les médias trouvent un os à ronger, ils trouvent toujours beaucoup de choses à dire, à écrire et à inventer… Et cela ferait vendre du papier ! On n’est pas au bout d’une aventure imaginée dès 2015… »

Hervé Poher/ 01 mars 2017

-----------------------------------------------------------------------------------------------------

29 Novembre 2016 : Déclaration

"Au Groupe Ecologiste du Sénat."

 

« Le Psychodrame !!!!... ou un semblant de psychodrame… Pour 2017 !

 

« Histoire bien pensée, calculée et à rebondissements... Mais le scénario est évident... Pour qui ne se fait plus d'illusions sur le fonctionnement du monde politique...

Il y a 2 ans, je disais déjà que Hollande se comportait comme un président qui ne veut faire qu'un mandat.... Et les choses se précisent... Le scénario est en train d'être dévoilé... Regardez ce que je disais en mars dernier...

 

Et, je le pense, "Rien n'est dû au hasard..."

 

Hervé Poher/ 29.11.2016

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1er mars 2016 : Discussion

"Soirée avec les parlementaires du Pas-de-Calais"

 

« Pour moi, voilà le scénario de la future élection présidentielle :

 

  1. Hollande ne sera pas candidat à la primaire et il ne sera même pas candidat à la présidentielle.

     

  2. Macron va se présenter (jeune, hors parti, bousculant…)

     

     

  3. Macron se présente avec l’accord (caché) de Hollande (et en plus, belle peau de banane pour Valls)

     

  4. Le but recherché est double :

     

     

- Essayer de placer quelqu’un au deuxième tour (effet Kennedy et ras-le-bol des partis)

 

- Dynamiter une bonne fois pour toute le PS (où certains vieux conservateurs ne veulent pas toucher à l’héritage de Mitterrand) et créer un nouveau parti social-démocrate. Sur ce dernier point, Hollande, Valls, Macron et d’autres sont tous d’accord.

 

Et on verra au fil des mois, la montée en puissance de Macron, la non-candidature de certaines personnes pouvant être dangereuses et, à contrario, l’officialisation de candidatures sans intérêt…

Et tout cela sous le calcul et avec la bénédiction de Hollande…

Je prends les paris… »

 

Hervé Poher/ 01.03.2016

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
29 novembre 2016 2 29 /11 /novembre /2016 08:28
Histoire bien pensée, calculée et à rebondissements... Mais le scénario est évident... Pour qui ne se fait plus d'illusions sur le fonctionnement du monde politique...

Histoire bien pensée, calculée et à rebondissements... Mais le scénario est évident... Pour qui ne se fait plus d'illusions sur le fonctionnement du monde politique...

Il y a 2 ans, je disais déjà que Hollande se comportait comme un président qui ne veut faire qu'un mandat.... Et les choses se précisent...

Le scénario est en train d'être dévoilé...

Regardez ce que je disais en mars dernier...

Et , je le pense, "Rien n'est dû au hasard..."

 

Hervé Poher

29/11/2016: Le Psychodrame !!!!... ou un semblant de psychodrame... Pour 2017 ! Hervé Poher

1er mars 2016 :

soirée avec les parlementaires du Pas-de-Calais/ Discussion

 

«   Pour moi, voilà le  scénario de la future élection présidentielle :

1) Hollande ne sera pas candidat à la primaire et il ne sera même pas candidat à la présidentielle.

2) Macron va se présenter (jeune, hors parti, bousculant…)

3) Macron se présente avec l’accord (caché) de Hollande (et en plus, belle peau de banane pour Valls)

4) Le but recherché est double :

- Essayer de placer quelqu’un au deuxième tour (effet Kennedy et ras-le-bol des partis)

- Dynamiter une bonne fois pour toute le PS (où certains vieux conservateurs ne veulent pas toucher à l’héritage de Mitterrand) et créer un nouveau parti social-démocrate. Sur ce dernier point, Hollande, Valls, Macron et d’autres sont tous d’accord.

   Et on verra au fil des mois, la montée en puissance de Macron, la non-candidature de certaines personnes pouvant être dangereuses et, à contrario, l’officialisation de candidatures sans intérêt…

   Et tout cela sous le calcul et avec la bénédiction de Hollande…

Je prends les paris… »

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
23 mars 2016 3 23 /03 /mars /2016 10:25
24/03/2016: Lettre à Nicolas Hulot/ Hervé Poher

Guînes, le 24 mars 2016

 

 

                                                      Monsieur.

 

    D’emblée je vous demande de pardonner la teneur de cette lettre au cas où elle pourrait vous sembler intrusive, voire importune mais je ne voulais pas rester avec la cicatrice d’un « non-fait » qui, à la longue, aurait pu me sembler coupable.

 

   Je me permets de vous écrire pour vous faire part d’une certitude : vous devez entrer dans une démarche de candidature à la Présidence de la République :

 

  - Parce que vous êtes le seul à pouvoir sauvegarder une certaine image de l’écologie, une écologie responsable, une écologie réaliste, une écologie pratique. Mais pas sous la bannière d’un parti : uniquement avec votre image, avec votre langage, avec vos forces mais aussi avec vos faiblesses. Vous êtes votre meilleur atout et la bannière Hulot est la meilleure des bannières.

 

  - Parce que, dans l’état de déliquescence des partis politiques, vous êtes, probablement, un de ceux qui peuvent attirer le vote des déçus, de droite comme de gauche et même des abstentionnistes. Et je suis d’une région, d’un département et d’une ville qui, par déception de la gauche, vote maintenant massivement FN

 

  - Parce que vous êtes, sans doute, l’un des rares à pouvoir proposer des idées, un but, une démarche et vous êtes, indéniablement, un des rares à pouvoir « raconter une histoire » à nos compatriotes… Ils en ont bien besoin… Et, surtout, ils en ont envie.

 

   Bien sûr, vous ne serez pas élu Président de la République (le système français est ainsi fait) et honnêtement, je ne vous le souhaite pas. Mais vous pouvez rassembler sur votre nom et sur votre image plus que n’importe qui, en faisant autre chose que de la démagogie ou du populisme. Et votre candidature servirait de catalyseur pour beaucoup de citoyens, pour beaucoup d’entre nous et pour beaucoup d’idées.

 

   Si vous ne voulez pas entrer dans cette démarche, parce que le monde politique ou politicien ne vous tente pas, je ne pourrais que vous comprendre… Et sans aucunement vous en blâmer. Ce monde-là, quand on le connait un peu, n’a rien d’attirant. Mais sachez que pour beaucoup, vous pouvez représenter « L’avenir autrement, la politique autrement. »

 

   Excusez encore cette intrusion dans votre démarche personnelle mais, il y a des moments où, quitte à se faire rabrouer, il faut oser.

  

Bien respectueusement.

 Sénateur Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
1 mars 2016 2 01 /03 /mars /2016 21:58
01/03/2016: Scénario pour une présidentielle 2017... par Hervé Poher

1er mars 2016 : soirée avec les parlementaires du Pas-de-Calais/ Discussion

 

«   Pour moi, voilà le  scénario de la future élection présidentielle :

 

1) Hollande ne sera pas candidat à la primaire et il ne sera même pas candidat à la présidentielle.

 

2) Macron va se présenter (jeune, hors parti, bousculant…)

 

3) Macron se présente avec l’accord (caché) de Hollande (et en plus, belle peau de banane pour Valls)

 

4) Le but recherché est double :

 

- Essayer de placer quelqu’un au deuxième tour (effet Kennedy et ras-le-bol des partis)

 

- Dynamiter une bonne fois pour toute le PS (où certains vieux conservateurs ne veulent pas toucher à l’héritage de Mitterrand) et créer un nouveau parti social-démocrate. Sur ce dernier point, Hollande, Valls, Macron et d’autres sont tous d’accord.

 

   Et on verra au fil des mois, la montée en puissance de Macron, la non-candidature de certaines personnes pouvant être dangereuses et, à contrario, l’officialisation de candidatures sans intérêt…

 

   Et tout cela sous le calcul et avec la bénédiction de Hollande…

 

Je prends les paris… »

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 09:16
Suite à la défaite des partis de gauche lors des régionales en Haut-de-France, j'ai envoyé quelques lettres à des militants socialistes pour... qu'ils réagissent.

Suite à la défaite des partis de gauche lors des régionales en Haut-de-France, j'ai envoyé quelques lettres à des militants socialistes pour... qu'ils réagissent.

….

   « J’ai envoyé ma pseudo-lettre de Marine à 97 personnes… dont 85 socialistes. J’ai eu 10 retours mais tu es le seul, je dis bien le seul, socialiste à m’avoir répondu.

   Cela prouve simplement : que les socialistes ne sont pas bien à l’aise en ce moment et que les courageux ne sont pas légion dans ce parti !

   Et pourtant, vous n’avez plus le choix.

   Arrêtez la pseudo-union, pseudo-cohésion, le pseudo « en paix avec soi-même »…

   Révoltez-vous, cassez tout, revenez à des valeurs fondamentales, quitte à végéter pendant un moment.

   Sortez les élites qui vous ont amené à ce désastre (et je suis dedans !) sachant que les élites ne sont pas toujours tout là-haut… Il y en a aussi en bas ! Et les profiteurs imbus de leur nullité… Mettez-les dehors !

   Osez parler, critiquer, contester… Osez ne pas être d’accord… Osez dire non !

   Et redonner surtout à l’homme, aux citoyens, aux militants confiance en vous. Qu’il ne soit plus qu’une simple machine à entériner…

   En Nord/Pas-de-Calais, le PS possédait tout… Il a perdu tout ! Remettez-vous en question, remettez-vous en cause !

   Malheureusement, d’après ce que je vois sur les réseaux sociaux ou d’après ce que j’entends, vous n’êtes pas prêts à tout casser… Faudra-t-il descendre encore plus bas ?... Sans doute.

   En tout cas bon courage à vous.

   Et si tu passes par Paris, n’hésite pas à venir boire une bière au Sénat… Elle n’est pas mauvaise.

Hervé »

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
10 décembre 2015 4 10 /12 /décembre /2015 08:46
Lettre imaginaire de MLP.....

Lettre imaginaire de MLP.....

Voilà ce qu’aurait pu être un courrier envoyé ce jour… Est-il éloigné de la vérité ?

Le 07/12/2015.

Merci. Merci à tous. Merci pour tout.

 

Ce fut un grand jour pour moi… Et je me dois d’être honnête : c’est bien grâce à vous.

 

Merci à vous, les Grands Dirigeants, vous qui n’avez jamais écouté. Depuis des années, les gens vous parlent angoisse, besoins, désespérance, misère… Et vous, depuis des années, vous leur répondez : impôts, équilibre budgétaire, taxes et finance. C’est vrai: Vous m’avez bien aidée…

 

Merci à vous, les Grands Chefs,  vous qui vous croyez investis. Depuis des années, les gens dénoncent les usages politiques, les mœurs politiques, les arrangements politiques… Vous êtes persuadés que le titre, le poste, la fonction vous appartiennent et que l’électeur n’est là que pour entériner votre bon plaisir et valider votre petit désir. Vous avez oublié qu’un homme, ce n’est pas qu’une voix. C’est vrai: Vous m’avez bien aidée…

 

Merci à vous, les Grands Stratèges, vous qui n’y connaissez rien. Depuis toujours, les gens veulent avoir l’impression « qu’on peut les écouter un peu», avoir l’impression « qu’on peut les comprendre un peu», garder l’impression « qu’on a en face de soi  quelqu’un qui connait un peu la vie, la vraie vie». Au lieu de cela, vous leur donnez des parisiens hors-sol, des énarques trop formatés, des parachutés en mal de reconnaissance et des technocrates bien méprisants. C’est vrai: Vous m’avez bien aidée…

 

Merci à vous, les Grands Parleurs, politiciens de tous bords qui agitez la démocratie mais « la démocratie utile à soi-même » ; qui parlez de solidarité mais « de solidarité vis-à-vis de sa caste » ; qui maniez la bienveillance, mais « bienveillance vis-à-vis de son clan. » Depuis des années, les gens vous envoyaient des avertissements… Vous ne les avez pas vus car vous ne vouliez pas les voir. C’est vrai: Vous m’avez bien aidée…

 

Merci François, Jean-Christophe, Martine, Pierre, Jean-Vincent et tous les autres…. Merci, depuis des années, d’avoir fait campagne pour moi. Merci d’avoir oublié ce que veulent dire les mots «gens », « démocratie » et « respect ».

 

Imbus, suffisants et méprisants, vous devrez maintenant rester chez vous. C’est le meilleur service que vous pouvez rendre à la nation et c’est le devoir minimum que vous vous devez d’offrir au citoyen.

 

Avec mon éternelle reconnaissance.

 

Marine.

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
7 décembre 2015 1 07 /12 /décembre /2015 11:38
07/12/2015: hervé Poher / Interview Nord-Littoral après le 1er tour des régionales

Quelle est votre première réaction quant au score élevé du Front national dans la 6 e circonscription du Pas-de-Calais ?

 

C’était prévisible, et je dirais que c’est un peu désolant de voir que le monde politique n’a jamais rien compris. Ils n’ont pas compris que ce qui arrive est de leur faute, et quand je dis le monde politique, je m’inclus dedans, que ce soit clair. Les électeurs envoient depuis longtemps des messages aux politiques. Et c’est triste, parce que le Front national n’est pas la seule bonne réponse démocratique. « Quand on perd ce n’est pas grâce aux autres, c’est à cause de soi-même. »

 

Le retrait de la liste du Parti socialiste vous pensez donc que c’est une bonne chose ?

Je n’en sais rien, de toute façon ils n’ont pas le choix. S’ils se maintiennent, Marine Le Pen gagne, mais s’ils se retirent, ce n’est même pas sûr que Xavier Bertrand l’emporte. Mais tout cela est encore une question d’image, ils ne veulent pas porter la responsabilité d’une victoire du Front national. Le vote de ce premier tour est le résultat d’une incapacité et d’une inconscience.

 

Avez-vous un message aux électeurs pour le deuxième tour ?

Il faut qu’ils se reprennent. Quoi qu’ils aient voté, leur vote est respectable. Mais, les solutions populistes proposées par Marine Le Pen n’ont jamais apporté aucunes résolutions de problèmes.

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
18 mars 2013 1 18 /03 /mars /2013 17:14

 Lumbres 07.06 (13) 

 Chers amis.

   Certains appelleront cela « les surprises de l’histoire politique». D’autres y verront « les cocasseries d’une aventure humaine ». Les derniers, enfin, auront un sourire et profiteront de l’instant ; un instant unique peut, parfois, en faire oublier beaucoup d’autres…

   Mais ce sera désormais écrit ainsi : j’avais revendiqué le droit d’être député et je deviens sénateur ; vous vous êtes battus pour que j’entre au Palais Bourbon et je vais aller m’asseoir au Palais du Luxembourg !

   Alors ce dernier mot, sur ce blog, je vous le devais… Car l’histoire, l’aventure et l’instant sont aussi les vôtres ; car nous avons combattu ensemble, espéré ensemble et sans doute pleuré ensemble. Et si je suis aujourd’hui sénateur, c’est un peu grâce au destin, sans doute grâce à Cyrano, principalement grâce à Odette et  beaucoup grâce à vous.

   Alors puisqu’il faut une fin à toute chose, nous devons fermer cette boite mail et je me dois avec Alain, Eric, Marc et avec tous les autres de tourner la dernière page de notre livre. Mais sur cette dernière page, permettez-moi d’écrire simplement: « Merci »

   Merci car l’aventure fut belle… Et que j’aurai ainsi plein d’épisodes à raconter à mes petits-enfants…

   Un dernier mot pour sourire : Ce 12 mars, je devais être installé au Sénat… C’était sans compter sur la catastrophe climatique !!!

« En 2002, je voulais devenir député ; avec l'arrivée de Jack, j'ai loupé le train... et j'ai dû rester derrière !

En 2012, je pensais devenir député ;  avec l’arrivée de la parité, j'ai loupé le train... et j'ai dû rester sur le côté !

En 2013, je dois devenir sénateur ; avec la neige, y'a plus de train... et j'ai dû rester chez moi ! 

 Quand je pense que j’ai été médecin de la SNCF !!»

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
5 juillet 2012 4 05 /07 /juillet /2012 19:24

central-7 6434  Mes chers amis.

   Rassurez-vous, je serai beaucoup plus court que « le Gros » (en désignant Alain Méquignon), mais je me dois de dire quelque chose.

   Bien sûr, j’aurais aimé vous parler dans d’autres circonstances, après une période de joie, des épisodes de liesse, après une victoire glorieuse… Mais ce n’est pas le cas. On n’est pas toujours maitre du destin et c’est à croire que certains hommes n’arrivent jamais à croiser leur destin.

   Mais c’est comme cela ! Alors, certains diraient que c’est une demi-défaite et d’autres que c’est une demi-victoire.

   Si c’est une demi-défaite, il faut en assumer les raisons. Si nous avons été battus, c’est que nous avons fait des erreurs… Erreurs dont nous sommes peut-être directement responsables ou peut-être pas.

   Erreur de tempo… C’était le temps, c’était l’époque, c’était le moment de François Hollande. Et même si nous avons voulu coller à ce mouvement, nous n’étions pas dans la vague. Il fallait avoir le poing et la rose ! Et la vague rose a tout emporté !

   Erreur de lieux car on nous dit toujours « En campagne, occupez-vous de vos points forts, pas de vos points faibles ! ». On aurait peut-être dû moins s’occuper du canton de Guînes ou de Fauquembergues… Nous avons fait le  maximum dans ces 2 bastions… Pour s’occuper un peu plus de lieux où nous avons fait de très mauvais scores. Mais ça, on s’en rend compte après.

   Erreur sur les gens. On a fait confiance à certains de nos « bons camarades »… Et on s’est trompés… Moi, en particulier. Je reste un grand naïf… Et ils ont voulu, en faisant cela, nous donner des leçons de « grande politique »… Si faire de la grande politique, c’est faire ce qu’ils ont fait… alors, je vous l’avoue, je ne serai jamais un grand politique car je me refuse de leur ressembler. Nous n’avons vraiment pas les mêmes valeurs.

   Erreur enfin et, sans doute coup de patte de l’histoire... Alain le sait. Pendant 5 semaines, honnêtement, j’ai disjoncté et je n’ai pas fait campagne… Simplement parce que nous avions des problèmes avec ma petite-fille et que j’avais peur pour elle… 

   Mais on peut aussi considérer que c’est une demi-victoire.

   Victoire parce que nous avons regagné notre honneur et notre dignité qu’on nous avait volés un jour de marché, à Lumbres.

   Victoire parce que 11300 voix, ce n’est pas rien et nous ne les avons pas volées.

   Victoire parce que la 6ème circonscription est débarrassée de Jack Lang… Et si  Monsieur Jack Lang est parti, c’est à cause de qui ?

   Victoire parce qu’on a réussi à créer une nouvelle chaine d’amitié. Et elle était importante cette chaine. Nous étions presque drogués aux petits mots gentils, aux adhésions et aux soutiens. Belle chaine qui a créé des liens et des amitiés qui vont durer.

  Victoire parce que j’ai découvert un deuxième pays. Je suis du pays de Guînes et Fauquembergues, c’était loin pour moi. Mais maintenant, mon GPS connait chaque coin et recoin de ce pays. Et très honnêtement, j’ai découvert un nouvel espace…

   Victoire enfin, parce que j’ai rencontré… « Le gros »… J’ai vraiment rencontré  Alain. Vous savez, on travaille au Conseil Général, on est dans le même hémicycle, dans les mêmes commissions… Mais, honnêtement, on ne se connait pas ! Et là, à l’occasion de cette campagne électorale, j’ai découvert Alain, avec sa façon de parler et de faire campagne, avec son passé de syndicaliste, avec sa vision des choses… L’autre jour, quelqu’un me demandait ce que je pensais de mon suppléant ; je n’ai trouvé qu’une seule réponse : « Alain, c’est un mec bien. » Ca résume tout et pour moi, c’est important. La seule chose que je lui reproche… Et je suis un peu jaloux : Il est venu à Guînes et en une heure, il a conquis les guînois, en leur parlant d’école, d’usine et de lutte ouvrière. Moi, j’ai mis 10 ans à faire leur conquête !

   Alors, bien entendu, quand je parle d’Alain, j’y associe Brigitte et toute la bande de copains du canton.

   Voilà ce que je tenais à vous dire.

   Alors, si on voit la défaite et la déception, je pourrais paraphraser Coluche en parlant de certaines personnes et en disant : « On a inventé le pain sans gluten, les bonbons sans sucre et la bière sans alcool… Mais on n’a pas réussi à faire un monde sans certains cons ! »

   Mais je préfère être positif en reprenant une phrase de Barbara et en vous disant simplement merci : « Ma plus belle histoire d’amour, c’est vous ! »

   Merci à vous tous.

 Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 09:44

Cyrano-1.gif

 

Et que faudrait-il faire ?
Chercher un protecteur puissant, prendre un patron,
Et comme un lierre obscur qui circonvient un tronc
Et s'en fait un tuteur en lui léchant l'écorce,
Grimper par ruse au lieu de s'élever par force ?
Non, merci. Dédier, comme tous ils le font,
Des vers aux financiers ? se changer en bouffon
Dans l'espoir vil de voir, aux lèvres d'un ministre,
Naître un sourire, enfin, qui ne soit pas sinistre ?
Non, merci. Déjeuner, chaque jour, d'un crapaud ?
Avoir un ventre usé par la marche ? une peau
Qui plus vite, à l'endroit des genoux, devient sale ?
Exécuter des tours de souplesse dorsale ?...
Non, merci. D'une main flatter la chèvre au cou
Cependant que, de l'autre, on arrose le chou,
Et donneur de séné par désir de rhubarbe,
Avoir un encensoir, toujours, dans quelque barbe ?
Non, merci ! Se pousser de giron en giron,
Devenir un petit grand homme dans un rond,
Et naviguer, avec des madrigaux pour rames,
Et dans ses voiles des soupirs de vieilles dames ?
Non, merci ! Chez le bon éditeur de Sercy
Faire éditer ses vers en payant ? Non, merci !
S'aller faire nommer pape par les conciles
Que dans les cabarets tiennent des imbéciles ?

Non, merci ! Travailler à se construire un nom
Sur un sonnet, au lieu d'en faire d'autres ? Non,
Merci ! Ne découvrir du talent qu'aux mazettes ?
Etre terrorisé par de vagues gazettes,
Et se dire sans cesse : "Oh, pourvu que je sois
Dans les petits papiers du Mercure François ?"...
Non, merci ! Calculer, avoir peur, être blême,
Préférer faire une visite qu'un poème,
Rédiger des placets, se faire présenter ?
Non, merci ! non, merci ! non, merci ! Mais... chanter,

Rêver, rire, passer, être seul, être libre,
Avoir l'oeil qui regarde bien, la voix qui vibre,
Mettre, quand il vous plaît, son feutre de travers,
Pour un oui, pour un non, se battre, -ou faire un vers !
Travailler sans souci de gloire ou de fortune,
A tel voyage, auquel on pense, dans la lune !
N'écrire jamais rien qui de soi ne sortît,
Et modeste d'ailleurs, se dire : mon petit,
Sois satisfait des fleurs, des fruits, même des feuilles,
Si c'est dans ton jardin à toi que tu les cueilles !
Puis, s'il advient d'un peu triompher, par hasard,
Ne pas être obligé d'en rien rendre à César,
Vis-à-vis de soi-même en garder le mérite,
Bref, dédaignant d'être le lierre parasite,
Lors même qu'on n'est pas le chêne ou le tilleul,
Ne pas monter bien haut, peut-être, mais tout seul !

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 09:27

p(4)

12/06/2012. Merci à vous tous…

   Le raisonnable voulait qu’on se retire mais avant de tirer le rideau, Alain et moi voulions très simplement vous dire merci.

  Merci à vous car si vous faites partie de nos amis, je sais que vous avez été là.

  Merci à vous car je ne vous connais peut-être pas mais je sais que vous avez parlé pour nous, que vous avez défendu notre cause et que vous n’avez pas failli dans la tâche.

  Merci à vous car même si on se croit invulnérable, ce n’est pas facile d’être montré du doigt, d’être un paria et même les hommes forts ont parfois besoin d’un regard ou d’un simple signe de la main.

  Merci à vous car quand on est rejeté mais qu’on est sûr d’être dans la vérité, il faut avoir quelqu’un à ses côtés, pour être rassuré, pour être conforté.

   Merci à vous car vous avez cru en nous mais le raisonnable doit parfois l’emporter sur la noblesse et le panache. Nous n’avons trahi personne mais  être différent, ne pas courber l’échine et regarder plus haut… Ce n’est pas ce qui plait à nos dirigeants et ce n’est pas ce qui est, forcément, proposé aux citoyens.

   Merci, enfin, parce qu’en nous accompagnant, parce qu’en nous aidant, parce qu’en nous soutenant, vous avez quand même gagné quelque chose : vous partez avec une partie de notre cœur. Et ça, nous vous l’offrons volontiers.

  Merci à vous tous…. Et que la force soit avec vous !

                                                                                                               Hervé et Alain, vos amis.

 

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste
12 juin 2012 2 12 /06 /juin /2012 19:03

rety 4489 (2) 

Mesdames et Messieurs

   Le 29 novembre 2010, j’annonçais devant le conseil fédéral du Parti socialiste ma candidature pour être le futur député de la nouvelle 6ème circonscription.

   Le 1er décembre 2011, les militants me désignaient, à 84% pour être le candidat légitime, avec Alain Méquignon comme suppléant.

   Le 4 décembre 2011, Le Parti Socialiste, dédaignant le vote des militants, désignait Madame Bourguignon comme candidate officielle, prétextant un « brutal besoin de parité ».

   Le 28 avril 2012, madame Martine Aubry, profitant d’un « marché électoral », à Lumbres, annonçait que nous étions, Alain et moi-même, exclus du parti… sans avoir été invités à nous expliquer, sans avoir été entendus, sans avoir été respectés un minimum. Ce jour de marché là, nous avons été jetés comme de vulgaires déchets.

   Ma candidature, accompagnée d’Alain Méquignon, se voulait une démarche de volonté collective, d’ambition territoriale et de changement générationnel. Certaines personnes, habitées par un sectarisme politique,   l’ont transformée, malheureusement, en un combat : Combat pour défendre notre droit à la parole, combat pour notre dignité et combat pour notre honneur. Nous étions des militants irréprochables ; nous sommes des responsables, des élus et tout simplement, nous sommes des hommes… Et à ces différents titres, nous avions le droit à un minimum de considération et de respect. Nous ne sommes pas que des pions, des numéros ou de la pâte à modeler.

   Et parce que nous avons été affectivement et moralement touchés et que nous avions une véritable ambition pour ce territoire, nous avons décidé de continuer le combat, d’aller encore plus loin dans le combat. Sans l’investiture d’un parti, sans machine politique derrière nous et sans les moyens alloués à une telle démarche. Nous nous sommes lancés, avec des centaines de citoyens, dans une belle et grande aventure.

   Et nous avons fait campagne avec notre cœur, avec notre espoir et avec les gens. Pas avec une machine. Nous avons créé un comité de soutien qui avec le temps est devenu une vaste chaine d’amitié et qui le restera, j’en suis sûr.

   Et le résultat est là : 11300 voix  soit 20,79% des votants, avec 13 candidats, dans une circonscription difficile. Qualifié pour le deuxième tour. Seule circonscription du Nord-Pas-de-Calais où il peut y avoir une triangulaire. Et tout cela, sans investiture, sans parti politique mais avec un seul slogan : « Justice, vérité, expérience. »

   Certes, nous ne sommes pas arrivés les premiers,  mais nous avons eu le droit à la parole et ça, nous l’avons regagné. Certes, nous ne sommes pas arrivés les premiers mais notre honneur a été rétabli et ça, nous l’avons regagné. Certes, nous ne sommes pas arrivés les premiers mais nous pourrions être le fléau de la balance pour le 17 juin et ça, les coupeuses de têtes ne l’avaient pas prévu…

   Alors depuis 48 heures, nous nous amusons de voir dans la presse, des supputations, des suppositions, des déclarations : nous découvrons que des voisins ou d’anciens amis osent nous offrir des conseils : ils feraient mieux de s’occuper de leur cyphose car ils sont bossus à force de courber l’échine.

   On dit que le parti socialiste va prendre contact avec moi : Pas de chance, mon téléphone est en dérangement… Et depuis quelques temps, seuls mes vrais amis peuvent me joindre.

   On dit que madame Bourguignon a pris ou va prendre contact avec moi… Je ne sais pas pourquoi : je n’étais pas fréquentable avant le 10 juin… je ne vois pas pourquoi je le serais devenu subitement…

   Aussi, que les choses soient claires : depuis 48 heures, pas de tractations ; pas de négociations ; pas de magouillages… On fait peut-être cela dans les officines des partis politiques, mais pas chez moi, pas pour nous. Ce n’est pas le genre de la maison.

   Alors, qu’allons-nous faire ?

   Tout d’abord confirmer que, quels que soient les évènements, nous ne réintégrerons pas notre ancien parti politique. Etre un socialiste, c’était, pour beaucoup d’entre nous, être un défenseur de certaines valeurs : la démocratie, la tolérance et l’humanisme. Or, apparemment, ce n’est plus le cas !

   Ensuite maintenir la chaine d’amitié qui s’est créée autour de nous. La bataille était rude, l’aventure était belle et nous avons beaucoup appris au contact de tous nos sympathisants.

   Et enfin, pour dimanche prochain, et c’est surtout cela qui vous intéresse, après avoir regardé les résultats, canton par canton, ville par ville, presque bureau de vote par bureau, Alain et moi avons décidé, avec l’accord de tout notre comité de campagne, de ne pas redéposer notre candidature pour le second tour.

·        Parce que le combat aurait été noble mais qu’une victoire finale semblait improbable ;

·        Parce qu’il faut savoir ne pas aller trop loin et que nos décisions engagent aussi des maires, des élus, des présidents d’association, de très nombreux citoyens et tous ceux qui défendent une certaine notion de la ruralité. Tous ces gens-là  sont devenus nos amis et nous ne voulons pas les mettre en porte-à-faux pour l’avenir. Ils ont aussi droit au respect.

·        Et surtout, parce que, quel que soit le résultat, nous serions accusés, tous ensemble, d’avoir influé, en nous représentant, sur ce résultat.  Or nous avons été irréprochables durant toute cette belle campagne, respectant toutes les opinions et tous les engagements. Nous ne voulons pas faire un faux pas au dernier moment.

   Voilà ce que nous voulions vous dire. Nous avons commencé et nous continuerons une belle aventure. Nous n’avons pas cédé à l’obscurantisme partisan et nous avons rétabli notre dignité… Ca fait sans doute un peu pompeux et démodé, mais quand on fait de la politique avec honnêteté et avec son cœur, on est forcément un peu démodé. Mais ça ne nous gêne pas. 

   Nous avons voulu faire de la politique autrement… Les dénigreurs professionnels oseront dire que tout cela était inutile. C’est faux car pour nous et pour des milliers de gens, ce n’était pas inutile.  Et de toute façon… Comme disait l’autre, « C’est bien plus beau, lorsque c’est inutile ».

Partager cet article

Repost0
Published by popo - dans Parti Socialiste

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)