Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

AVERTISSEMENT:




Nous vous proposons différentes photographies qui n'ont qu'un seul but: vous livrer de belles images du Pas-de-Calais, quelques images du monde et quelques clins d'oeil humoristiques. Ces photos ont été copiées sur le web et restent la propriété des gens de talent qui les ont faites.

ITINERAIRE...

1989

- Election au Conseil Municipal de Guines

1992

- Membre de la liste régionale

1994

- Elu Conseiller Général du Canton de Guînes

1995

- Elu Maire de Guînes

1997

- Elu Président de la Communauté de Communes des Trois-Pays (CCTP)

 - Suppléant du député Dominique Dupilet

1998

- Vice-Président du Conseil Général

- Président d'Eden 62

2000

- Nommé élu référent pour l'Opération Grands Sites des Caps

2001 Réélu

- Maire de Guînes

- Conseiller Général

- Président CCTP

2002

- Suppléant du député Jack Lang

2004

- Membre de la liste régionale

- Elu président du Comité de Bassin de l'Agence de l'eau Artois-Picardie (--> 2014)

2004

- Elu président du Pays de Calais (-->2006)

2005

- Elu président de la Conférence Sanitaire du Littoral (-->2009)

2007

- Suppléant du député Jack Lang

- Démission du poste de maire

2008 Réélu

- Conseiller Général

- Adjoint à Guînes

- Président de CCTP

- Président Agence Eau

2011 Réélu

- VP du Conseil Général

- Président du Comité de Bassin de l’Agence de l’eau

- Membre de la liste sénatoriale

2012 :

- Candidat aux législatives

- Elu Président du Parc Naturel

2013

- Sénateur du Pas-de-Calais 

- Démission de la CCTP

- Démission du CM de Guînes

2014 Réélu

- VP du Conseil général

- Président du Parc

2015

- Arrêt du Conseil Général

- Arrêt  Eden

-Arrêt Parc Naturel

2017

- Arrêt du Sénat

 

PHOTOS

 

Poher (19)      

Poher (7)

Poher (18)     

Andre-et-Gilbert     

Contrat-avenir.jpg   

En-assembl-e.jpg

GB     

Inauguration-Petit-Prince.jpg      

Langelin-maire-honoraire.jpg

election 2007    

Ardres     

Conservatoire 2

Poher herve (6)     

2004 fete de la randonnee    

Bouquehault     

Kluisbergen     

Poher (14)     

tour     

99 Inauguration ADSL

MDR             

repas vieux      

jardin

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1 mai 2003 4 01 /05 /mai /2003 11:00

     


   
Il est, pour une collectivité ou un élu, une obligation, une tradition, voire un rite immuable qu'il est impossible de contourner : le 1er Mai, on se doit de parler de travail, de féliciter ceux qui ont travaillé longtemps et d'évoquer bien entendu la détresse de ceux qui n'ont pas ou n'ont plus de travail.

 

 

         Je céderai bien volontiers à cette obligation, d'autant qu'il est bien souvent difficile de rappeler que l'action publique, que ce soit l'Etat ou collectivités, a toujours pour finalité, directement ou indirectement, l'activité économique, la dynamique locale ou nationale, donc immanquablement l'emploi.

 

         Je tiens à réaffirmer cette notion essentielle car les politiques locales ne sont pas toujours bien comprises.

 

 

         Quand une collectivité refait ses rues, ses trottoirs, son environnement, c'est bien entendu pour le bien être des habitants, mais c'est aussi pour rendre la ville plus attrayante donc pour y faire venir des gens, donc pour y faire travailler les commerces, donc pour y créer des emplois.

 

         La création directe d'emplois ne dépend de nous que pour une infime partie. Par contre, nous pouvons, par notre image, par notre action, élus et habitants, créer les conditions pour que les emplois s'inventent, naturellement chez nous. C'est parfois un investissement à long terme, mais c'est un des fondements essentiels de l'action collective.

 

 

         Permettez que j'évoque, maintenant, différents sujets se rapportant à l'emploi sur Guînes.

 

         Chapitre 1 : Guînes et les emplois jeunes

 

         Il y a cinq ans, le Gouvernement proposait aux collectivités et aux associations de se lancer dans la politique emploi jeune.

 

         Le contrat de départ était clair : il fallait prendre un jeune, lui donner sa première chance, le former, voire lui faire passer des concours et surtout, imaginer le moyen de pérenniser.

         En contre partie, l'Etat amenait une aide financière importante durant les cinq années.

 

         A titre personnel, j'ai toujours considéré que les termes du contrat étaient clairs et sans ambiguïté : il y avait un engagement du jeune à apprendre, à se perfectionner et à être performant; et il y avait un engagement moral de la collectivité à pérenniser ces emplois.

 

         Certaines collectivités ont déclaré : "le Gouvernement ne nous aide plus, on ne les garde pas !!".

 

         Personnellement, en accord avec le Conseil Municipal et la Communauté de Communes, je refuse cette lâcheté. Contrat moral passé, contrat moral respecté !.

 

         Depuis cinq ans, nous avons tout fait pour tenir nos engagements : l'Office du Tourisme, la Tour de l'Horloge, l'Intercommunalité, la réorganisation des services municipaux, la Maison de l'Enfant…autant de structures, de nouvelles activités qui ont crée des besoins. Donc de l'emploi.

 

         Et si les choses ne marchent pas toujours comme souhaité, c'est à nous responsable de redresser la barre et de rappeler à ces jeunes qu'entrer dans la Fonction Publique Territoriale est une chance qu'on ne laisse pas passer. Mais, sincèrement, ils l'ont tous compris, et nous tiendrons nos engagements.

 

         Chapitre 2 : Guînes et l'insertion

 

         J'aurais même pu dire : "Guînes, capitale de l'insertion".

 

         Imaginer, dans une commune de 5200 habitants, vous trouvez :

 

-         Une association qui s'appelle OPUR qui fait les travaux environnementaux pour les communes, la Communauté de Communes des Trois-Pays et le Conseil Général.

-         Une association, CIDE, que nous hébergeons et qui fait des travaux de couture.

-         Une association, LYSE, que nous hébergeons aussi, qui s'occupe de lavage de linge.

-         Une péniche, en chantier d'insertion, qui avant l'été, deviendra un cabaret-restaurant, géré par cinq personnes en difficulté.

-         Et probablement, l'an prochain,  sur un terrain situé au Marais, un parc floral mis en place par une autre association calaisienne.

 

Faire de l'insertion, ça n'a jamais été une obligation, mais c'est une volonté locale, car chacun, dans la vie doit avoir une ou plusieurs chances et c'est aussi le rôle des collectivités de tendre la main.

 

Chapitre 3 : Guînes, les CES et les CEC

 

Depuis huit ans, nous avons beaucoup travaillé avec des CES ou des CEC…Avec un taux important de reclassement, en particulier à la Ville de Guînes.

 

         Mais dernièrement, nous avons eu une frayeur : en effet, le Gouvernement nous a averti qu'il avait l'intention de diminuer fortement le nombre de CES.

 

         Personnellement, je pense que c'était une erreur, car lorsqu'on veut lutter, contre le chômage, contre la précarité et pour l'insertion, les collectivités locales sont des partenaires indispensables et efficaces.

 

Heureusement, le Gouvernement a changé d'avis. Le nombre de CES sera réaugmenté. C'est bien et c'est réaliste.

 

         Chapitre 4 : Guînes et les emplois municipaux

 

         Vous le savez, nous avons voulu réorganiser tous les services municipaux. Cette procédure, d'abord volontaire, a été légitimée par l'arrivée des 35 heures. Nous sommes arrivés au bout de la démarche.

 

         Avec l'arrivée d'une nouvelle responsable des services administratifs et un nouveau chef aux ateliers, l'effectif de l'équipe dirigeante sera au complet.

 

         Il y a un principe non obligatoire, mais souhaitable pour les communes de notre importance : dans le budget de fonctionnement la masse salariale ne doit pas dépasser 50 % du total, sinon l'investissement est difficile. A Guînes, nous tournons à 47 % et si on retire les aides à l'emploi, nous tombons à 42 %.

 

         Cela nous donne un peu de marge, mais il est toujours prudent de garder une marge financière.

 

Chapitre 5 : Guînes et l'activité locale

 

         Vous le savez, une commune ne peut pas aider directement une entreprise, un artisan ou un commerçant. Mais je vous l'ai dit, tout à l'heure, on peut créer les conditions propices à l'emploi :

 

 

-         Quand on une fait une OPAH, on crée de l'activité

-         Quand on incite à refaire les façades, on crée de l'activité

-         Quand on améliore le cadre de vie, on crée de l'activité

-         Quand on organise la Fête du Muguet ou les Fêtes du Camp du Drap d'Or, on crée de l'activité.

 

C'est cela, en partie, la dynamique incontournable pour laquelle je prêche depuis des années.

 

Tout ce qui est mouvement amène des activités; toute activité amène des richesses.

 

         Ce serait bien plus simple de regarder la ville dormir, de gérer le petit quotidien, voire de ne rien faire. Mais nous n'avons pas été élus pour cela…du moins, je le pense.

 

         Dernier chapitre : Guînes et sa zone d'activité

 

         Je pensais pouvoir vous annoncer, aujourd'hui une formidable nouvelle. Mais elle sera je le pense, du moins je l'espère, simplement décalée.

 

         En effet, après plusieurs années de discussion, d'explications et de négociation, nous devions avoir l'accord pour toucher 8% de l'après Duty-Free afin d'aménager la zone. 8% ce n'est pas rien; c'est 1, 2 Millions d'euro soit 8 Millions de francs.

 

         Cette subvention exceptionnelle devrait nous permettre de commencer les travaux de viabilisation, de proposer des terrains à un prix raisonnable et de commercialiser l'ensemble, avant la fin d'année.

 

         Si nous avons été retenus comme commune subventionnable, c'est grâce à la compréhension des services de l'Etat et à l'accord de Monsieur Jacky HENIN, Président de la Communauté d'Agglomération de Calais. Qu'ils en soient remerciés.

 

         J'espère simplement, de tout cœur, que le dramatique processus de MétalEurope, ne mettra pas en cause les engagements de l'Etat.

 

 

Voilà, Mesdames et Messieurs, j'ai fait un tour d'horizon de l'emploi dans la commune.

 

         Bien sûr des bruits courent, sur tel départ ou telle arrivée. Mais, tant que je n'en ai pas été averti officiellement, ce ne sont que des bruits…et comme on dit à Guînes "la langue des gens, c'est comme la queue des chiens; on ne peut pas l'empêcher de bouger !".

 

·                          J'aurais pu vous parler du problème des retraites mais très modestement, je dois avouer que je ne connais pas la solution miracle.

·                          J'aurais pu vous parler de la cohésion indispensable au sein de la Communauté de Communes et du futur pays de Calais, cohésion facteur de projet, de dynamique et d'emploi.

·                          J'aurais pu vous parler de cette passion que j'éprouve pour le service public et la méfiance que j'ai vis-à-vis du "tout libéralisme", mais chaque jour, depuis des années, l'actualité vous montre que le collectivisme ne marchait pas et que le tout libéral, ce n'est pas la panacée.

 

Comme toujours dans l'histoire, nos sociétés, après avoir été d'un excès à l'autre, trouveront le juste milieu, sachant que la doctrine générale ne doit pas être "plus de profit pour certains", mais bien "plus de bonheur pour tout le monde !".

 

         C'est cela l'espoir d'un responsable; c'est cela le rêve d'un élu. Et un élu qui ne rêve pas, c'est une locomotive sans moteur.

 

 

         Aujourd'hui, comme d'habitude, nous allons honorés celles et ceux qui ont travaillé de nombreuses années.

 

         La décoration que vous allez recevoir est un témoignage de félicitation personnelle, de gratitude collective et indirectement le souhait sincère que ce que vous avez vécu, tous ceux qui vous sont chers, puisse le vivre aussi, travailler longtemps, et gagner correctement sa vie.

 

         C'est ça aussi un des éléments de la dignité humaine…et être digne fait partie du minimum vital de tout à chacun. Cela me semble une évidence… Espérons qu'un jour, cette évidence s'impose à tous et en particulier à certains patrons voyous qui nous montrent régulièrement que le profit pèse parfois plus lourd que l'honneur. Mais que vous soyez grand ou petit, le sens des valeurs n'est pas le même…et nous le regrettons tous.

 

                                                                  Merci à Vous.

 

Hervé Poher

Partager cet article

Repost0
Published by Hervé POHER - dans Guines (1er mai)

THEMES ABORDES

Hervé Poher             

1003
Les textes édités correspondent à des lettres, des interventions, des discours écrits ou à des retranscriptions d'enregistrements. Bien entendu, les opinions et options, éditées dans ce blog, n'engagent que l'auteur.   

ATTENTION
 

Vous pouvez retrouver les articles ci-dessous:
- Par catégorie
- Par date
 

 

 Hervé Poher  

 

-  AGENDA 21


-  DEVELOPPEMENT DURABLE


-  PLAN CLIMAT REGIONAL


-  EDEN 62 ET LES ESPACES NATURELS SENSIBLES


-  LES  WATERINGUES


-  LE  CONSERVATOIRE DU LITTORAL


-  L'OPERATION GRAND SITE DES CAPS


-  LA POLITIQUE DE PREVENTION SANITAIRE


-  LES PROBLEMES MEDICAUX DU PDC 


-  LES PROBLEMES HOSPITALIERS


-  TERRITORIALISATION  dU CONSEIL GENERAL


-  CONTRACTUALISATION

 

-  LE CONSEIL GENERAL 62

 

-  L'INTERCOMMUNALITE


-  LA VILLE DE GUINES


-  LE PAYS DE CALAIS

 

-  LE PARC NATUREL

 

- LE SENAT

 

 

 

 poher mai 2010

 

  CG-copie-1.jpg

 

cctp.gif

 

guines.gif

 

petit prince

1er mai

Guines divers (3)